Blessé, Jakob Pelletier tente de rester positif

Blessé jeudi lors d’une rencontre face aux Tigres à Victoriaville, Jakob Pelletier a finalement dû renoncer au camp de sélection pour le Championnat mondial de hockey junior. Le joueur rêvait pourtant de revêtir l’uniforme d’Équipe Canada.

«Une blessure n’est jamais souhaitée, mais celle-là est vraiment arrivée à un mauvais moment, confie le capitaine des Wildcats. Je suis déçu et un peu fâché, mais j’essaie de rester positif malgré tout.»

Le Québécois avait été initialement retenu pour le camp de sélection d’Équipe Canada. Sa blessure, subie à la suite d’une mauvaise mise en échec contre un joueur de Victoriaville, l’empêche finalement de participer au camp qui a débuté lundi à Oakville, en Ontario. À l’issue de celui-ci, 22  joueurs seront retenus par Hockey Canada pour prendre part à la compétition, qui aura lieu du 26 décembre au 5 janvier à Ostrava et à Trinec, en République Tchèque.

«C’était un rêve d’y participer, j’avais envie de jouer et de représenter mon pays, soupire l’attaquant. L’an passé, je n’avais pas été appelé pour le camp de sélection, et j’avais enfin une chance d’y aller cette année. Hier (lundi), quand je me suis imaginé tous les joueurs partir au camp, c’était un peu dur. Mais il faut que je reste concentré, car on a une grosse saison à terminer.»

L’espoir des Flames de Calgary n’est pas en mesure de dire s’il sera apte à rejouer prochainement.

«C’est une blessure au haut du corps, qui se traite au jour le jour, détaille Pelletier. Je ne sais pas encore si je pourrai jouer les prochains matchs.»

Alors qu’ils trônaient en première position de la conférence Est de la LHJMQ, les Wildcats se sont fait devancer le week-end dernier par les Saguenéens de Chicoutimi. Sans leur capitaine, et toujours privés de leur entraîneur John Torchetti, Moncton a enchaîné deux défaites, ce qui n’était jamais arrivé depuis le début de la saison.

«Il ne faut pas nous trouver d’excuses, nous n’avons simplement pas joué comme nous en avons l’habitude, assure Jakob Pelletier. Il faut qu’on se concentre à nouveau. Concernant l’entraîneur, nous ne sommes pas au courant ce qu’il se passe. Je n’ai pas eu de contact avec lui.»

Un communiqué devrait être publié par le club au cours des prochains jours pour clarifier la situation.

Il reste trois matchs à jouer aux Wildcats avant le repos de Noël. Ils iront d’abord à Saint-Jean, puis recevront Cap-Breton et Acadie-Bathurst au Centre Avenir vendredi et samedi.