Équipe Canada: le hockey féminin a conquis Moncton

Les équipes féminines nationales canadiennes et américaines de hockey s’affrontaient mardi soir lors d’une rencontre amicale au Centre Avenir de Moncton. Près de 5300 personnes ont assisté au spectacle, un beau signal envoyé pour l’avenir du hockey féminin selon les joueuses.

Buteuse pour la première fois de sa carrière avec Équipe Canada, Ann-Sophie Bettez n’aura pas réussi à sauver les siennes de la défaite de 2 à 1 subie face aux Américaines, lors du deuxième match de la Série de la rivalité mardi soir à Moncton. À l’issue de la rencontre, l’attaquante préférait toutefois se concentrer sur le positif.

«C’était vraiment super de voir autant de monde venir nous encourager ce soir, souligne-t-elle. Quand tu rentres à l’échauffement et que tu vois que l’aréna est déjà bien rempli, tu sais que ça va être une bonne partie. C’est toujours excitant d’avoir une foule derrière toi qui crie Go Canada, go!»

Ann-Sophie Bettez a inscrit son premier but sous les couleurs d’Équipe Canada lors du deuxième match de la Série de la rivalité face aux joueuses américaines – Acadie Nouvelle : Youri Nabbad

5243 spectateurs ont en effet assisté à la rencontre. Ce chiffre dépasse celui de la fréquentation moyenne des parties des Wildcats à domicile cette saison, qui s’élève à 4610 personnes par match. C’est aussi la cinquième meilleure audience de l’année pour une rencontre disputée au Centre Avenir.

Dans les tribunes mardi soir, l’ambiance était festive, et la foule hétérogène. Jeunes ou moins jeunes, femmes comme hommes, les spectateurs ont donné de la voix à chaque action dangereuse des joueuses canadiennes. Dans les couloirs, beaucoup de partisans arboraient fièrement le maillot rouge et noir de l’équipe nationale.

«J’ai trouvé qu’il y avait même plus d’intensité que pour un match des Wildcats, estime Donald Richard, résident de Moncton. Il y a les mêmes efforts fournis sur la glace et le même professionnalisme déployé autour du match. Ce soir, on a vu qu’il pouvait y avoir autant d’engouement du public que pour une ligue masculine, alors pourquoi la ligue nationale féminine a-t-elle été fermée ?»

Beaucoup de personnes sont venues soutenir les joueuses canadiennes mardi soir, au Centre Avenir de Moncton – Acadie Nouvelle: Youri Nabbad

Le 31 mars, le conseil d’administration de la Ligue Canadienne de Hockey Féminin (LCHF) avait en effet annoncé l’arrêt brutal de la compétition, celle-ci accusant un gros déficit financier. La majorité des joueuses professionnelles se sont donc retrouvées sans club pour la saison 2019-2020. Elles n’ont donc plus de compétitions à jouer avant les championnats du monde, qui se dérouleront du 31 mars au 10 avril prochain en Nouvelle-Écosse.

«C’est sûr que des événements comme la Série de la rivalité nous permettent de retrouver un peu de temps de jeu, explique Marie-Philip Poulin, capitaine d’Équipe Canada. Désormais, la routine n’est plus la même, car beaucoup d’entre nous n’ont plus de matchs à jouer chaque fin de semaine. Même si l’on s’entraîne très fort, il n’y a rien de tel que les matchs. Nous sommes en manque, et nous en voulons toujours plus, alors on s’estime très chanceuses de pouvoir disputer la série de la rivalité contre les États-Unis.»

– Gracieuseté; Wildcats/Daniel St-Louis

Un spectacle apprécié

Les spectateurs croisés aux abords des tribunes ont tous semblé séduits par la qualité du hockey proposé.

«C’est la première fois que je vois l’équipe nationale féminine jouer, c’est vraiment du bon niveau, s’enthousiasme Erin, une habitante de Moncton. J’ai l’impression que c’est plus technique que les matchs de junior majeur.»

Venue assister à la rencontre, la mairesse de Moncton semblait également ravie du spectacle.

«Je viens souvent voir jouer les Wildcats, mais j’apprécie vraiment le hockey féminin, souligne Dawn Arnold. Il y a moins de bagarres, et j’aime que le jeu soit basé sur des passes rapides. Avoir une partie de ce calibre dans notre ville, c’est super pour Moncton. Mais c’est aussi une excellente nouvelle pour le hockey féminin et pour nos jeunes joueuses. Cela leur permet de voir d’autres femmes jouer à ce niveau. Ça peut les inspirer et leur faire comprendre qu’elles peuvent à leur tour devenir de grandes athlètes.»

Dawn Arnold, la mairesse de Moncton, est venue assister à la rencontre en compagnie de Paul Goobie, son mari. – Acadie Nouvelle: Youri Nabbad

Des jeunes inspirées

Beaucoup d’équipes de jeunes hockeyeuses avaient d’ailleurs fait le déplacement hier soir pour venir voir évoluer leurs idoles.

«J’adorerais jouer dans cette équipe un jour, c’est l’un de mes rêves, assure Emma, qui joue pour le club de l’école Leo-Hayes de Fredericton.»

Même émerveillement chez Ally, sa coéquipière au sein de l’équipe.

«Le niveau est incroyable, on se rend compte de la différence avec nous!, plaisante la jeune joueuse. J’adore les passes très rapides. Ça me donne clairement envie de devenir meilleure. C’est sûr que l’on rêve toutes de passer professionnelles un jour.»

Les joueuses de l’école secondaire Leo-Hayes de Fredericton. – Acadie Nouvelle: Youri Nabbad

En fin de match, les joueuses d’Équipe Canada semblaient émues de l’accueil réservé par le public de Moncton.

«C’est fascinant de voir les yeux émerveillés et grand ouverts des jeunes filles. Cela nous apporte beaucoup de motivation, souligne Ann-Sophie Bettez. Nous essayons vraiment de donner le meilleur de nous-mêmes afin d’être des modèles pour la nouvelle génération.»

Pour Marie-Philip Poulin, voir autant de monde assister à ce genre de rencontre laisse présager un bel avenir pour la discipline.

«Lorsque tu vois autant de passion et de fierté dans les yeux des jeunes joueuses et des jeunes joueurs, ça te rappelle pourquoi tu joues au hockey. Ça fait chaud au coeur, raconte la capitaine canadienne. Pour eux, nous devons continuer nos efforts, afin de faire grandir et reconnaître le hockey féminin à sa juste valeur. C’est une bataille, mais il faut être patients, cela finira par arriver, nous sommes dans la bonne direction.»

Marie-Philip Poulin – Acadie Nouvelle: Youri Nabbad