David Doucet à Bathurst: un souhait réalisé

«Je veux devenir un attaquant capable de bien jouer dans toutes les zones. Je veux être bon à l’attaque et en défensive et je veux apprendre à bloquer des lancers. Je veux être bon dans tout. Je veux être un joueur comme Patrice Bergeron.»

Voici ce que David Doucet racontait dans nos pages en avril 2018, deux mois avant que les Eagles du Cap-Breton n’en fassent leur choix de deuxième ronde, le 25e au total, lors du dernier repêchage.

Le jeune Acadien de 16 ans n’a pas changé sa vision des choses. Il aspire toujours à devenir un clone de celui que plusieurs considèrent comme l’âme des Bruins de Boston.

Et c’est sans doute pourquoi le hockeyeur de 16 ans est si content de se retrouver avec le Titan d’Acadie-Bathurst, là où Bergeron s’est justement fait les dents avant de faire le grand saut dans la LNH.

Bien sûr, il n’y a pas que ça. Pour la famille Doucet, Bathurst est aussi bien dire la maison puisque géographiquement c’est l’équipe de la LHJMQ la plus près de Baie-Sainte-Anne.

Doucet, qui avait récemment demandé à l’organisation des Eagles de l’échanger parce qu’il souhaitait profiter d’un meilleur temps de jeu, était prêt à aller jouer n’importe où ailleurs dans la ligue. Sauf que sans le dire ouvertement, il souhaitait se retrouver dans l’uniforme du Titan.

«Le Titan et les Wildcats sont les deux équipes que je suivais quand j’étais petit, confie-t-il. Pour mes parents et mes amis, ça va être beaucoup plus proche pour venir me voir jouer.»

«Je sais que le Titan m’avait déjà à l’œil avant le repêchage. Ils avaient d’ailleurs parlé à mon agent (Darrell Young) et à mon entraîneur à Newbridge, Olivier Filion, qui est justement le meilleur pointeur de l’histoire du Titan. Au repêchage, j’avais donc le sentiment qu’ils allaient me prendre. Mais ce sont finalement les Eagles qui l’ont fait», raconte le centre de 5 pieds 11 pouces et 180 livres.

En 33 matchs avec les Eagles, Doucet a été limité à un seul but.

«Je sais très bien que c’est quelque chose de spécial que de jouer dans la LHJMQ à seulement 16 ans, mais je jouais à peu près trois ou quatre minutes par match. C’est frustrant de jouer aussi peu. C’est pourquoi j’ai demandé un échange», confie-t-il.

«Ceci dit, je ne regrette aucunement mon passage au Cap-Breton. J’y ai beaucoup appris. Les trois joueurs de 20 ans, Shawn Boudrias, Derek Gentile et Shaun Miller, m’ont grandement aidé. Adam McCormick a aussi été très bon pour moi. Il y a d’excellents leaders chez les Eagles. Je quitte un bon groupe de gars», mentionne Doucet.

Un gros travaillant

Questionné au sujet de son nouveau joueur, le directeur général Sylvain Couturier a vite sorti l’encensoir.

«David est un jeune qui possède un bon sens du jeu. Une chose que nous aimons beaucoup à son sujet c’est son éthique de travail. Je dirais même que c’est sa marque de commerce. C’est un joueur qui travaille toujours fort. À maturité, nous croyons qu’il a le potentiel d’évoluer au sein de l’un des deux premiers trios», révèle Couturier.

Doucet a justement hâte de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers. Il faut toutefois dire qu’il connaît déjà plusieurs d’entre eux.

Ainsi, Cole Huckins, Alexis Dubé, Yannic Bastarache, Riley Kidney et Cole Larkin sont déjà parmi ses amis. C’est sans oublier que Joshua Nadeau, Pierre-Vincent Guignard et MacLaren Dick, que le Titan a repêché en juin, étaient, à l’instar de Huckins, des coéquipiers aux récents Jeux du Canada.

«Cole Huckins a été le premier gars à m’envoyer un texto quand l’échange a été confirmé. J’ai aussi eu beaucoup de réactions de la part des gens de Baie-Sainte-Anne. Ils sont fiers de moi. En tout cas, j’ai très hâte de jouer mon premier match. Je suis fier d’être un Titan», indique le jeune attaquant.

Doucet, qui prendra part à l’entraînement d’aujourd’hui, n’aura pas longtemps à attendre avant de jouer un premier match puisque le Titan accueille samedi soir les Sea Dogs de Saint-Jean.