Jérémy Duguay rétrogradé à Edmundston

La dernière période des transactions a provoqué un remue-ménage dans la majorité des équipes de la LHJMQ. À Rouyn-Noranda, en raison de l’entrée en scène de quatre nouveaux attaquants, eux qui n’en ont pourtant échangé qu’un seul (Tyler Hinam au Cap-Breton), les Huskies n’ont eu d’autre choix que de rétrograder Jérémy Duguay au Blizzard d’Edmundston dans la Ligue junior des Maritimes.

Le directeur général et entraîneur-chef des champions en titre de la coupe Memorial Mario Pouliot estime que le jeune Acadien âgé de 17 ans originaire de Tracadie a besoin de jouer davantage, ce qu’il ne peut pas lui accorder d’ici la fin du calendrier régulier à Rouyn-Noranda.

Pouliot voit d’ailleurs un parallèle avec ce qu’a dû vivre Olivier-Luc Haché, l’autre Acadien de l’équipe, la saison dernière, alors qu’il avait lui aussi été cédé au Blizzard à la mi-campagne.

«Jérémy a besoin de jouer et il sera de retour avec nous la saison prochaine, révèle Pouliot. C’est exactement ce que nous avions fait avec Olivier l’an dernier. Dans la dernière semaine, nous avons ajouté trois nouveaux avants (Alexis Brisson, Charles-Édouard Drouin et Shaun Miller) et voilà que le Polonais Oleksii Myklukha vient de se joindre à nous. Ça me faisait donc 14 attaquants en plus de Jérémy et c’est pourquoi je l’ai cédé à Edmundston. Je veux qu’il joue. Et je demeure convaincu qu’il va nous aider dans le futur.»

Évidemment, le jeune Duguay est déçu de quitter les Huskies. D’autant plus qu’il avait le sentiment d’avoir bien progressé en améliorant sa vitesse et son jeu en général.

Cela dit, il demeure positif quant à son avenir. Il estime que ce pas en arrière lui permettra d’en faire bientôt deux en avant.

«Mario veut que je joue beaucoup au lieu de rester dans les gradins à Rouyn-Noranda, dit-il. Je sais aussi que le Blizzard est content de m’avoir. J’ai parlé avec le directeur général Steve MacPherson et l’entraîneur-chef Emery Olauson et ils m’ont dit que j’allais avoir du temps de glace.»

«Je m’en viens ici pour leur apporter ma vitesse et pour les aider autant en attaque qu’en défensive. Je me vois comme un joueur complet et je veux faire une différence. Je veux que cette rétrogradation devienne quelque chose de positif», soutient Duguay, qui est actuellement à Halifax pour voir jouer son jeune frère Jacob au tournoi midget Ice Jam. Ce dernier évolue pour le Moose du Nord.

Jérémy Duguay effectuera ses débuts avec le Blizzard samedi soir au Centre civique de Miramichi face aux Timberwolves. Il endossera le numéro 14. Mentionnons que Duguay retrouvera son ancien coéquipier à Newbridge Academy, Alex Arsenault. Ce dernier joue d’ailleurs déjà un rôle important à l’offensive avec du Blizzard.

Le mot de la fin appartient à Olivier-Luc Haché. L’Acadien de Savoy Landing dit avoir envoyé un message d’encouragement à Duguay.

«Je lui ai dit de garder la tête haute et que la meilleure façon d’accepter cela était de s’en servir comme source de motivation. Pour avoir vécu ça moi aussi, je lui ai également dit que pour ma part ça avait été la meilleure chose qui aurait pu m’arriver. À Edmundston, j’ai eu beaucoup de temps de jeu et je me suis amélioré dans plusieurs aspects de mon jeu, en plus de construire ma confiance», raconte Haché.

«Je suis certain que Jérémy va faire pareil comme moi et qu’il va revenir en force la saison prochaine», ajoute le vétéran.

Notons que le Blizzard avait fait de Duguay son choix de quatrième tour en 2018, le 47e au total. Les Huskies, quant à eux, ont sélectionné Duguay en 12e ronde (216e) en juin dernier.

En 25 parties avec la formation abitibienne, Duguay a inscrit un but et deux passes pour trois points.