Semaine mouvementée pour Anderson MacDonald

Il y a des semaines qui marquent un athlète pour la vie. Parlez-en à Anderson MacDonald dont la dernière semaine est digne d’un scénario de Hollywood.

Dans le cas de l’as marqueur de Quispamsis, les mauvaises nouvelles se sont succédé à un rythme d’enfer.

Heureusement pour lui, le tout s’est soldé par une signature de contrat avec les Sea Dogs de Saint-Jean en tant que joueur autonome.

Pour MacDonald la semaine a débuté de bien mauvaise façon quand le directeur général du Titan d’Acadie-Bathurst Sylvain Couturier a annoncé lundi qu’il soumettait le vétéran de 19 ans au ballottage.

Sans nécessairement préciser les raisons, il était clair que les démons qui ont compliqué l’existence du Néo-Brunswickois lors des saisons précédentes étaient au centre de la décision de l’organisation d’Acadie-Bathurst. On apprend également que MacDonald est suivi depuis près de deux mois par l’ancien hockeyeur de la Ligue nationale Claude Lapointe. Ce dernier s’occupe à son propre compte des jeunes avec des dépendances.

Mardi, les Olympiques de Gatineau, par l’intermédiaire du directeur des opérations hockey par intérim Marc Saumier, font savoir qu’ils ont réclamé MacDonald au ballottage.

Le lendemain matin, coup de théâtre, les Olympiques rapportent ne pas avoir pu s’entendre avec MacDonald et décident que le dossier est clos. On ne veut plus rien savoir de l’ailier droit de 19 ans.

Comme le Titan a déjà décidé qu’il ne conserverait pas ses droits sur sa liste de protection, l’attaquant devient automatiquement libre comme l’air.

Les équipes de la Ligue canadienne de hockey, y compris celles de l’OHL et de la WHL, ont toutefois jusqu’au 10 janvier pour lui faire signer un contrat.

Toujours mardi, sentant une possible venue de MacDonald dans la LHM, les Western Capitals de Summerside se dépêchent d’obtenir ses droits en cédant aux Wildcats de Valley un choix de deuxième ronde en juin prochain, un choix conditionnel de première ronde pour l’encan de 2021 et une compensation ultérieure.

Et enfin, vendredi matin, les Sea Dogs confirment en être venus à une entente avec MacDonald.

On ignore encore si MacDonald sera en uniforme vendredi soir alors que les Sea Dogs seront les visiteurs au Centre 200 pour se mesurer aux Eagles du Cap-Breton. Sinon, ça pourrait bien être dimanche après-midi au Harbour Station, où les Sea Dogs accueillent le Drakkar de Baie-Comeau.

Par ailleurs, les tentatives pour joindre MacDonald n’ont malheureusement rien donné.

En 34 matchs avec le Titan cette saison, MacDonald a amassé 15 buts et 13 passes pour 28 points. Il a également marqué cinq fois en supériorité numérique. En carrière, l’ailier droit de 6 pieds 2 pouces et 205 livres totalise 78 buts, 48 mentions d’aide et 126 points en 173 rencontres.

Repêché en première ronde (10e au total) par le Phoenix de Sherbrooke en 2016, MacDonald en est à sa quatrième équipe puisqu’il a aussi porté les couleurs des Wildcats de Moncton avant son passage avec le Titan.