Patin à neige: Kevin Lagacé se classe 5e en Autriche

Kevin Lagacé est passé à une courbe près d’une participation à la finale de la compétition Bonefight en patins à neige qui avait lieu en fin de semaine à Stuhleck en Autriche.

Il peut tout de même déclarer mission accomplie. Il s’était fixé comme objectif de terminer parmi les huit premiers de cette toute première compétition officielle de l’année de la série Bonefight. Il aura finalement battu son objectif de quelques positions, terminant 5e au classement général.

Seul représentant du Canada lors de la compétition, l’Acadien originaire de McKendrick (Atholville) a amorcé le tournoi en force en réalisant la descente la plus rapide du groupe qui comprenait 24 concurrents. En tout, 11 pays étaient représentés.

Lundi, le jeune athlète qui demeure désormais au Nunavut était toujours en Autriche. Il doit revenir au pays ce mardi. En fait, le «Ridge Ryder» reviendra au pays avec non seulement une cinquième position en poche, mais surtout une motivation supplémentaire pour se rendre en Islande en mars.

«Ça vraiment bien été, l’une de mes meilleures expériences en compétition jusqu’ici. Dans la première vague de qualification, je suis le seul à avoir descendu sous la barre des 37 secondes. Je suis honnêtement vraiment content», a-t-il confié à l’Acadie Nouvelle.

Celui-ci a effectué un sans-faute jusqu’en demi-finale. «J’étais second de ma vague de qualification tout le long de la course, et à la toute fin, dans la toute dernière courbe avant la ligne d’arrivée, je me suis fait dépasser. Tout s’est joué là. J’ai commis une toute petite erreur qui m’a fait perdre un peu de vitesse. Ça fait partie du sport. On a terminé pratiquement en même temps, mais il m’a tout de même devancé de quelques centimètres. Je n’ai donc pas pu me classer pour la finale», raconte-t-il.

Il a donc pris part à la finale de consolation visant à déterminer de la 5e à la 8e position. Kevin a terminé en tête de cette vague.

L’an dernier, le Restigouchois avait terminé au 9e rang sur le circuit international. Une bonne performance en Islande le 21 mars – compétition qui doit clore le circuit – pourrait du coup lui ouvrir la porte à un premier podium international.

«Tous les participants ne prennent pas part à chacune des étapes, moi y compris. Si j’avais terminé 10e, j’aurais probablement passé mon tour pour l’Islande cette fois, mais avec une 5e position, j’ai une chance de peut-être monter sur le podium avec le total des points cumulés», dit-il.