Curling junior: le Nouveau-Brunswick toujours dans la course

Qui a dit que Mélodie Forsythe et ses coéquipières étaient trop jeunes pour rêver d’une médaille aux Championnats canadiens de curling féminin junior?

Contre toute attente, Équipe Nouveau-Brunswick est toujours dans la course après la ronde éliminatoire grâce à une victoire de 7 à 6 en prolongation devant l’Ontario, vendredi matin (en après-midi pour nous en raison du décalage horaire), à Langley, en Colombie-Britannique.

C’est un exploit remarquable quand on pense que la moyenne d’âge de l’équipe est de seulement 15 ans, dans un tournoi des moins de 21 ans.

Les Ontariennes auront pourtant donné des sueurs froides aux Néo-Brunswickoises en effaçant d’abord un déficit de 2 à 5 en enregistrant trois points 8e bout pour égaler la marque. Puis, après s’être échangé un point lors des 9e et 10e bouts, la prolongation s’est terminée par un lancer parfait de la capitaine Mélodie Forsythe.

Cette victoire contre l’Ontario survient d’autant plus à la suite d’un revers crève-cœur de 8 à 6, la veille en fin de soirée, devant la Saskatchewan.

Avec ce gain, le Nouveau-Brunswick (6-4) s’est du même coup qualifié pour un mini-tournoi à finir avec l’Alberta et le Québec qui ont eux aussi terminé la ronde éliminatoire avec un dossier similaire.

Notons que le Manitoba, parfait jusqu’ici cette semaine avec 10 victoires en autant de parties, est déjà assuré de prendre part à la finale. La Nouvelle-Écosse (8-2), elle, a pour sa part son laissez-passer pour la demi-finale. Reste maintenant à voir qui du Québec, de l’Alberta et du Nouveau-Brunswick obtiendra l’autre place disponible en demi-finale.

Comme le Nouveau-Brunswick a battu le Québec en ronde préliminaire et l’Alberta pendant la ronde éliminatoire, ces deux provinces devront d’abord s’affronter en début de soirée, vendredi.

Le quintette de Tim Forsythe affrontera le gagnant de ce duel, samedi à 15h (heure de l’Atlantique.).

«C’était un peu épeurant après que les Ontariennes ont marqué trois points au 8e bout, s’est exclamé Tim Forsythe en entrevue téléphonique. Heureusement, les filles ont gardé leur calme.»

Forsythe soutient que la formation néo-brunswickoise s’attire de plus en plus de louanges à Langley.

«Les gens sont surpris de nous voir aussi loin avec une si jeune équipe. Ce sont des gros pas vers l’avant que nous sommes en train de faire dans la progression de l’équipe. Il faut dire que l’arrivée de Deanna MacDonald aide grandement. Elle apporte beaucoup d’expérience à l’équipe», signale l’entraîneur.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il va dire à ses filles avant le prochain match, samedi, Tim Forsythe a d’abord révélé qu’il voulait les voir poursuivre dans la même veine. Puis, au bout d’un court silence de quelques secondes, il a ajouté: «En fait, j’aimerais les voir être plus agressives encore».

«Plus que jamais nous croyons que nous pouvons gagner l’or, poursuit-il. Le Manitoba, qui n’a toujours pas perdu, nous les avons poussés pratiquement jusqu’à la limite en ronde préliminaire.»

Rappelons que les Néo-Brunswickoises menaient 4 à 3 après sept bouts contre les Manitobaines, mardi, avant que ces dernières ne marquent trois points au 8e bout. La partie s’est finalement terminée 7 à 5.