L’une des filles de Kobe Bryant parmi les neuf victimes

Kobe Bryant, qui a remporté cinq titres de la NBA et qui est devenu l’un des plus grands joueurs de basketball de sa génération pendant une carrière de 20 saisons avec les Lakers de Los Angeles, est mort dimanche dans un accident d’hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.

Selon ce qu’a déclaré une source d’information à l’Associated Press, Bryant a péri dans l’écrasement d’un hélicoptère près de Calabasas, en Californie. Une autre personne au fait de la situation a confirmé que sa fille de 13 ans, Gianna, a elle aussi perdu la vie. Ces deux sources se sont exprimées sous le sceau de la confidentialité parce que les détails de l’écrasement n’avaient pas encore été rendus publics.

Les autorités ont confirmé que neuf personnes se trouvaient à bord de l’hélicoptère et qu’elles étaient probablement toutes mortes. Leur identité n’a pas été révélée.

L’accident est survenu vers 10 h à environ 50 km au nord-ouest du centre-ville de Los Angeles.

Allen Kenitzer, porte-parole de la Federal Aviation Administraton, a précisé que l’appareil était un Sikorsky S-76. La cause de l’écrasement demeure inconnue. Le Bureau du shérif du comté de Los Angeles avait initialement indiqué que cinq personnes sont décédées dans l’accident.

Bryant a vécu au sud de Los Angeles dans le comté d’Orange pendant la majeure partie de sa vie adulte, et il a fréquemment utilisé des hélicoptères pour éviter la lourde circulation automobile dans le sud de la Californie. Même lorsqu’il jouait, il se rendait souvent aux entraînements et aux matchs à bord d’un hélicoptère, une pratique qu’il a maintenue après sa carrière et une fois qu’il oeuvrait dans le monde des affaires.

Le Sikorsky S-76 est « habituellement perçu comme un bon hélicoptère, avec un bon dossier en matière de sécurité », a déclaré Gary C. Robb, un avocat spécialisé dans l’aviation.

« Mais des pièces peuvent devenir inefficaces, des pièces peuvent se briser. Tout peut arriver. »

L’écrasement est survenu à environ 30 kilomètres de l’Académie de sports Mamba, le complexe d’entraînement de basketball de Bryant à Thousand Oaks, en Californie. Bryant, qui a eu quatre filles avec son épouse Vanessa, s’était engagé à promouvoir le sport féminin depuis sa retraite. Gianna, surnommée Gigi, était une talentueuse joueuse de basketball.

Colin Storm se trouvait dans son salon à Calabasas lorsqu’il a entendu « ce qui ressemblait à un avion ou un hélicoptère volant à basse altitude ».

« Il y avait beaucoup de brouillard et on ne pouvait rien voir, a-t-il raconté. Mais ensuite, nous avons entendu des crépitements et après, un boum. »

Peu de temps après, le brouillard s’est dissipé un peu et Storm a vu de la fumée montant d’un flanc de colline devant sa résidence.

Une carrière étincelante

Dix-huit fois élu au sein des équipes d’étoiles de la NBA, Bryant a pris sa retraite en 2016 à titre de troisième meilleur marqueur dans l’histoire de la NBA. Pendant ses deux décennies avec les Lakers, il s’est forgé la réputation de marqueur prolifique, mais celle aussi d’être un joueur complet et infatigable sur le plan de la compétitivité.

Il a détenu ce rang au classement des pointeurs de la NBA jusqu’à samedi soir, lorsque LeBron James, maintenant avec les Lakers, l’a doublé lors d’un match à Philadelphie, la ville natale de Bryant.

« On continue de pousser le sport vers l’avant ?KingJames, avait écrit Bryant dans son dernier gazouillis. Tous mes respects, mon frère. »

Samedi soir, James disait qu’il était « simplement heureux d’avoir n’importe quelle conversation avec Kobe Bean Bryant, l’un des plus grands joueurs de basketball de l’histoire. L’un des plus grands des Lakers. »

En 2003, Bryant a été accusé d’avoir attaqué une employée de 19 ans d’une station touristique du Colorado. Il avait affirmé qu’il s’agissait d’une relation sexuelle consensuelle, et l’accusation avait été éventuellement abandonnée. La femme a plus tard déposé une poursuite en cour civile contre Bryant qui a été réglée hors cour.

La nouvelle de la mort de Bryant a provoqué un déluge d’hommages de l’univers sportif et au-delà, mais elle a été particulièrement ressentie à Los Angeles, où Bryant était sans le moindre doute l’athlète le plus populaire et l’une des personnalités les plus vénérées de la ville. Sa popularité est demeurée tout aussi grande dans sa ville d’adoption même après son arrestation en 2003.

Le prochain match des Lakers n’aura pas lieu avant mardi soir contre les Clippers de Los Angeles, mais des centaines d’amateurs _ plusieurs vêtus de chandails identifiés à Bryant et aux Lakers _ se sont rassemblés de façon spontanée au Staples Center et au complexe de divertissement voisin, dimanche, pleurant à chaudes larmes en regardant des écrans vidéo affichant l’image de Bryant.

La NBA n’a pas annulé les matchs au programme dimanche, mais les joueurs des Raptors de Toronto et des Spurs de San Antonio ont tour

à tour été pris en défaut pour ne pas avoir respecté le délai de 24 secondes pour tirer au panier en début de match. Le geste visait à rendre hommage à Bryant, qui a porté le numéro 24 lors de la deuxième moitié de sa carrière.

Bryant a connu l’une des plus grandes carrières de la récente histoire de la NBA et est devenu l’un des joueurs les plus populaires à titre de visage de la concession des Lakers. Il a été élu joueur le plus utile dans la ligue en 2008, a remporté deux titres des pointeurs de la NBA et a été élu 12 fois au sein des équipes d’étoiles défensives de la NBA.

Il a fait équipe avec Shaquille O’Neal dans un partenariat parfois explosif pour mener les Lakers vers des titres consécutifs en 2000, 2001 et en 2002. Il a plus tard combiné ses efforts à ceux de Pau Gasol pour ajouter deux autres championnats, en 2009 et en 2010.

Bryant a pris sa retraite en 2016 après avoir marqué 60 points lors de son dernier match dans la ligue. Dans un geste sans précédent, les Lakers ont retiré les numéros 8 et 24 de Bryant lors d’une même cérémonie en décembre 2017.

Bryant a eu une grande influence sur la génération actuelle de joueurs de la NBA. Après qu’il l’eut doublé au troisième rang des marqueurs samedi, James s’est souvenu de commentaires que Bryant avait faits lors de son passage à un camp de basketball pour les jeunes.

« Je me souviens d’une chose qu’il avait dite: si vous voulez exceller, si vous voulez être l’un des grands, vous devez y mettre le travail », a raconté James. « Il n’y a pas de substitut au travail. »

Plus tard, James a joué avec Bryant au sein de l’équipe des États-Unis lors des Jeux olympiques de 2008 à Pékin.

« Il n’avait aucune faiblesse à l’attaque, a déclaré James. Aucune. Vous lui donniez un peu d’espace, il pouvait tirer de la zone des trois points. Vous vous rapprochiez de lui un peu, il pouvait vous contourner. Il pouvait tirer de distances moyennes?. Il pouvait effectuer des lancers francs. […] Il était un immortel offensivement à cause de ses aptitudes et de son éthique de travail. »

Bryant a été une super-étoile du basketball toute sa vie. Il a fait son entrée dans la NBA directement de l’école secondaire en 1996 après une enfance passée en partie en Italie, où son père, Joe Bryant, un ancien de la NBA, jouait chez les professionnels.

Les Lakers ont fait l’acquisition de Bryant, alors âgé de 17 ans, dans une transaction peu de temps après que Charlotte l’eut repêché. Il est aussitôt devenu l’un des joueurs les plus excitants et les plus intrigants de son sport, auprès d’O’Neal, qui s’était joint aux Lakers à titre de joueur autonome.

À son année recrue, il a remporté le concours des « slam dunks », et graduellement, les Lakers ont grandi au point de devenir une équipe qui allait remporter trois championnats consécutifs.

Bryant a multiplié les exploits au fil de sa carrière, incluant une performance de 81 points contre les Raptors en janvier 2006.