Tous les feux sont au vert pour la Course Xtreme de Memramcook

La piste est prête et Dame Nature semble vouloir coopérer cette année. Samedi, 61 athlètes enfileront casque et patins pour dévaler la pente de 300 mètres créée derrière l’Institut de Memramcook.

Depuis samedi, une quinzaine de bénévoles se sont relayés pour construire la piste de patinage extrême.

Les conditions météorologiques devraient permettre le succès de la troisième édition de la Course de patinage extrême de Memramcook, seul événement du genre en Atlantique. Maryse LeBlanc, directrice des loisirs et de la programmation au Village de Memramcook, est confiante.

«Le scénario catastrophe ce serait de la pluie avec des températures chaudes. Pour le moment, il semble que le thermomètre va rester sous le zéro, souligne-t-il. Aujourd’hui, on a eu une petite neige suivie de pluie verglaçante, ça forme une couche qui devrait protéger la piste. Tout devrait être correct!»

Le parcours a été quelque peu modifié cette année, il comprend un tremplin, une série de bosses et obstacles ainsi que plusieurs virages qui devraient mettre à l’épreuve les casse-cous.

Jeudi matin, quelques athlètes ont pu tester le tracé de la piste. Simon Gaudet, qui en est à sa troisième participation, était du nombre.

«Il y a de nouveaux sauts, ça va vite et c’est un brin plus technique que l’année passée», confie-t-il.

Après s’être initié à la discipline pour la première fois il y a trois ans, le jeune homme originaire de Memramcook s’est frotté à la crème du circuit professionnel l’an dernier lors du Red Bull Crashed Ice à Boston.

«C’est plaisant pareil d’avoir de quoi de même dans mon village», se réjouit Simon Gaudet.

Certains inscrits viendront d’ailleurs du Québec et de la Nouvelle-Écosse. Une catégorie junior a été ajoutée cette année.

L’an dernier, la course avait attiré près de 2000 spectateurs. Les organisateurs espèrent faire encore mieux cette année. «On a reçu une bonne couverture médiatique. Le mot s’est passé, il semble que beaucoup personnes soient intéressées», assure Mme LeBlanc.

La municipalité, qui avait assuré l’organisation de l’événement la première année, s’est retirée du projet pour la deuxième présentation. C’est désormais la Chambre de commerce de Memramcook qui assure un soutien financier au comité organisateur.

Quoi qu’il en soit, l’accès au site restera gratuit pour les spectateurs.

Quelques athlètes ont pu tester le tracé de la piste jeudi matin. – Gracieuseté