Poignées de main: la tradition sera conservée au hockey scolaire

L’Association sportive interscolaire du Nouveau-Brunswick ne suivra pas le mouvement de Hockey NB. Elle conservera la traditionnelle poignée de main à la fin des matchs.

La directrice générale de l’ASINB, Allyson Ouellet, a indiqué au journal la position de son organisation, quelques jours après que le comité du hockey mineur de Hockey NB ait choisi de déplacer ce geste avant le début des parties.

Le président de l’ASINB, Andy Clark, a ajouté que «nous voulons enseigner à nos jeunes de prendre de bonnes décisions. En évitant cette situation, nous ne leur apprenons rien. Nous avons à faire la promotion du bon esprit sportif non seulement en début de match, mais pendant toute une rencontre. Nous devons aussi apprendre à perdre avec dignité».

L’ASINB et Hockey NB sont deux organisations distinctes et indépendantes l’une de l’autre.

À la mi-janvier, un incident survenu pendant la traditionnelle poignée de main à la fin d’un match de hockey interscolaire masculin de la Conférence Nord a suscité de vives réactions dans les réseaux sociaux.

Une vidéo montre un gardien des Rebelles de l’École secondaire Népisiguit de Bathurst asséner un violent coup de poing à un adversaire des Bisons de la polyvalente W.-A.-Losier de Tracadie. Heureusement, personne des Bisons n’a répliqué. Le jeune fautif a été suspendu pour le reste de la saison.

La vidéo de l’incident a été visionnée plus de 2 millions de fois et a provoqué un débat sur la pertinence de conserver la poignée de main entre deux équipes en fin de partie.

Au début de février, le comité du hockey mineur de Hockey NB a choisi de transposer ce geste de respect au début des matchs pour le reste de la présente saison. Cette position fait suite à «une tendance à la hausse» d’incidents malheureux dans les deux dernières minutes et à la fin d’une rencontre et même si les événements Rebelles-Bisons étaient encore frais dans la mémoire, ils n’avaient rien à voir avec leur décision.