Une ex-étoile de Dalhousie nommé à la barre des Cataractes

Après quelques années comme entraîneur en Russie, Gordie Dwyer renoue avec la LHJMQ. L’homme de hockey originaire de Dalhousie pilotera les Cataractes de Shawinigan jusqu’à la fin de la présente campagne.

Les Cataractes ont connu de meilleurs jours. Depuis le début de la saison, la troupe signe une fiche de 23 victoires et 28 défaites pour un total de 46 points, bon pour le 14e rang (sur 18) de ligue. Avec 17 parties restantes au calendrier régulier, l’équipe doit se ressaisir si elle souhaite toujours se tailler une place aux séries de fins de saison.

Afin de fouetter ses troupes pour le reste de la saison, l’organisation a annoncé lundi un remaniement majeur au sein de son personnel. Elle a notamment congédié son entraîneur-chef, Daniel Renaud. Celui-ci sera remplacé par Gordie Dwyer, ancien joueur de la LNH qui a notamment porté les couleurs du Lightning, des Rangers et des Canadiens.

Dwyer est un habitué de la LHJMQ. En plus d’y avoir évolué pendant six saisons au cours des années 1990, il y a été l’entraîneur-chef de 2011 à 2015 (Rocket puis Islanders de Charlottetown).

«Je suis très heureux de revenir dans la LHJMQ comme entraîneur. C’est un beau défi pour moi», confie ce dernier.

Jusqu’à tout récemment, il se trouvait en Europe, où il a dirigé les formations de Zagreb et Minsk dans la KHL. En janvier, il a mené le Canada à la conquête de la médaille de bronze aux Jeux olympiques de la jeunesse à Lausanne (Suisse). Il a également été l’un des artisans de la conquête de la Coupe Spengler en 2019, alors qu’il agissait à titre d’entraîneur adjoint.

«Ç’a été des saisons très enrichissantes pour moi, tant au niveau personnel que professionnel. Signer avec les Cataractes me permet par ailleurs de renouer avec le hockey nord-américain et de me rapprocher de chez moi», souligne le nouvel entraîneur.

L’organisation des Cataractes ne cache pas qu’avec l’arrivée de Dwyer en ses rangs, l’objectif numéro un est de remettre l’équipe dans le droit chemin, soit celui de la victoire.

De quelle sorte de formation ce dernier hérite-t-il?

«C’est une équipe qui a connu des difficultés depuis le début de la saison, mais qui possède néanmoins un excellent bassin de joueurs de talents. Mon objectif est de terminer la saison en force avec eux. Il reste 17 parties, alors tout est possible. On veut monter les échelons», dit-il.

L’arrivée de Dwyer à la barre des Cataractes est toutefois assombrie par une autre nouvelle, soit l’absence du meilleur attaquant de l’équipe – Mavrick Bourque – pour le reste de la saison.

«Son absence est une occasion pour les autres joueurs de se faire valoir, d’impressionner le nouveau coach et d’aider l’équipe. J’ai parlé à l’équipe et ils savent que les attentes sont désormais plus hautes», souligne-t-il.

Bien que le contrat du nouvel entraîneur n’est valide que pour le reste de la saison, l’organisation assure que le nouveau venu n’est pas en période d’évaluation.

«Pour l’instant, c’est un retour pour moi de ce côté-ci de l’Atlantique après plusieurs campagnes en Europe. C’est ce que je souhaitais. Après cette saison, on regardera les options qui s’offrent, s’il y a possibilité de conserver un poste dans la LHJMQ. Chose certaine, c’est une occasion en or pour ma carrière», note-t-il.

Déjà en selle, Gordie Dwyer prit la route avec le reste de l’équipe lundi en direction de Baie-Comeau. Il dirigera son premier match derrière le banc des Cataractes mardi soir contre le Drakkar.

Rumble en renfort

Gordie Dwyer n’est pas le seul autre nom bien connu au Nouveau-Brunswick à se joindre aux Cataractes. La formation a également annoncé la signature de l’ancien entraîneur-chef des Wildcats de Moncton, Darren Rumble. Il agira comme adjoint à Dwyer.