Hockey scolaire: Guillaume Mallais remplit les filets

Après deux bonnes saisons dans le bantam AAA majeur au sein des Blackhawks du Nord, Guillaume Mallais s’est retrouvé face à un sérieux dilemme avant le début de la saison de hockey. Déménager dans la région Chaleur, ou jouer avec ses chums à la polyvalente Louis-Mailloux? L’adolescent de 15 ans a choisi la deuxième option.

Réputé pour avoir un beau potentiel offensif, Mallais figurait pourtant parmi les meilleurs joueurs des Blackhawks avec des saisons de 14 (6-8) et 18 (12-6) points.

Des chiffres qui n’ont toutefois rien à voir avec son éclosion cet hiver.

En 22 rencontres, Mallais a récolté 68 points, dont 27 buts, pour remporter le championnat des pointeurs de la Conférence Nord. Seul Jesse Lavalley des Cyclones de l’école Aux quatre vents de Dalhousie lui a fait la vie dure dans cette course pour le titre de champion pointeur avec 34 buts et 64 points. Ce dernier a célébré récemment ses 18 ans.

Chez les Acadiens, le quart-arrière et capitaine du club Justin-Olivier Boudreau a pris le deuxième rang avec 42 (11-31) points.

«J’ai eu de bonnes saisons dans le bantam AAA, mais je n’ai pas eu du succès comme cette année, affirme Guillaume Mallais. J’ai pris beaucoup de confiance dans les derniers mois et j’ai aussi pris du poids, environ 25 livres, en allant m’entraîner au gymnase.»

Bien que cette décision pourrait nuire à son avenir de hockeyeur, puisque les recruteurs de la LHJMQ regardent très rarement les matchs scolaires, le jeune patineur ne semble rien regretter.

«Pour jouer avec le Moose du Nord dans le midget AAA, ça signifiait de déménager et je n’avais pas le goût de vivre là-bas. Je voulais rester ici avec mes amis. Et puis, je suis encore jeune et il n’est pas impossible que je décide de déménager dans la région Chaleur pour la prochaine saison», mentionne-t-il.

Pour ce qui est de son succès avec la Louis-Mailloux, Mallais a d’abord tenu à remercier ses coéquipiers.

«Les gars m’ont beaucoup aidé, confie l’attaquant de 5 pieds 8 pouces et de 150 livres. J’ai aussi une bonne chimie avec mes compagnons de trio Joey LeBreton et Justin Hébert.»

Les Acadiens ont évidemment tiré profit du talent du jeune Mallais en remportant le championnat de la saison régulière AA avec une fiche de 18 gains, trois revers et une défaite en prolongation.

Ils amorçaient justement les éliminatoires mardi soir en accueillant les Tommies de James-M.-Hill dans une série 2 de 3. L’autre série de la division AA oppose les Cyclones aux Prédateurs de la polyvalente Roland-Pépin de Campbellton.

Si les Acadiens ont confiance de venir à bout des Tommies qu’ils ont défaits quatre fois en autant d’occasions en saison régulière, l’absence du capitaine Justin-Olivier Boudreau risque de faire mal à long terme. Boudreau est sous le coup d’une suspension de sept matchs pour un incident survenu au récent tournoi de Saint-Jean. Les entraîneurs adjoints Léonce David et Pierre-Marc Thériault ont pour leur part été suspendus pour une rencontre.

«C’est sûr que c’est un choc pour l’équipe. Mais nous avons quand même d’autres bons défenseurs dans l’équipe, dont Martin Duguay et Marc-Antoine Duguay. Nous avons aussi le meilleur gardien de la ligue depuis trois ans Enrico Foulem. Nous croyons en nos chances de nous qualifier pour le provincial. Nous avons un bon esprit d’équipe, du talent, de bons vétérans et notre jeu de passe est l’une de nos grandes forces», souligne Guillaume Mallais.