William Basque veut jouer avec les Aigles Bleus

Les Aigles Bleus de l’Université de Moncton devraient annoncer sous peu la signature de William Basque en vue de la prochaine saison de hockey universitaire. L’attaquant originaire de Tracadie confirme son intérêt et croit que le tout devrait être officialisé dans les prochains jours.

Il s’agirait du même coup de la septième acquisition du Bleu et Or après celles du gardien Émile Samson et du défenseur Yann-Félix Lapointe de l’Armada de Blainville-Boisbriand, du centre Félix Robert et de l’ailier droit Alex-Olivier Voyer du Phoenix de Sherbrooke, du centre Rémy Anglehart du Titan d’Acadie-Bathurst et de l’arrière Denis Toner des Mooseheads de Halifax.

Basque, un ancien porte-couleurs des Olympiques de Gatineau, évolue cette saison pour les Tigres de Campbellton. En 49 duels, le colosse de 6 pieds 3 pouces et 215 livres totalise 23 buts et 31 passes pour 54 points.

«Je suis actuellement en contact avec le Bleu et Or, dit-il. Il n’y a rien encore de confirmé, mais on devrait arriver bientôt à une entente. Je ne négocie avec aucune université parce que c’est là que je veux jouer.»

«Quand tu es un Acadien, l’Université de Moncton est l’endroit où tu veux jouer. Il y a plusieurs gars de Tracadie qui ont joué pour cette équipe. Pour moi, jouer pour les Aigles Bleus serait la réalisation d’un rêve», révèle Basque.

Parmi les hockeyeurs de Tracadie qui ont déjà porté les couleurs du Bleu et Or, on retrouve entre autres les frères McGrath, Douglas, Cédric et Donald, Christian Brideau, Glenn Robichaud, Michel Losier, Fédérick Sonier, Martin Richard, Michel Savoie, Marc Saulnier, Éric Breau, Denis Lavoie, Bertrand Losier, Maurice Ferguson, Dennis Savoie, Allie Basque et Keith Coughlan.

Évidemment, William est fort conscient que son rôle avec le Bleu et Or ne sera pas de patrouiller au sein de l’un des deux premiers trios.

«Ce que les Aigles Bleus attendent de moi, c’est que j’apporte mon jeu physique et mon jeu défensif. Avec les Olympiques et les Tigres, on m’utilise régulièrement en désavantage numérique. Des gars qui apportent du jeu physique et défensif passent souvent sous le radar, mais chaque équipe a besoin de ce genre de joueur», souligne avec raison l’Acadien de 20 ans.

Rappelons que les Aigles Bleus avaient déjà puisé chez les Tigres de Campbellton l’an dernier avec la signature du défenseur Francis Thibeault.