LHM: «Tout peut arriver en séries», affirme LeCouffe

Si la série entre les Tigres de Campbellton et le Blizzard d’Edmundston s’annonce enlevante, dans l’autre série de la division Nord vous pouvez compter sur les jeunes Red Wings de Fredericton pour tenter de jouer les trouble-fêtes devant les puissants Western Capitals de Summerside.

Les Red Wings (28-19-5) savent très bien qu’ils sont les négligés face aux Western Capitals (42-7-3). Ces derniers ne sont pas considérés la deuxième meilleure équipe au pays pour rien. Seuls les Crusaders de Sherwood Park du Circuit de l’Alberta les devancent dans le classement canadien.

«C’est vrai qu’ils ont une grande et grosse équipe, mais ils sont battables, affirme le Varennois Alexandre Pellerin. D’ailleurs nous avons réussi à le faire pendant la saison.»

Le 30 novembre dernier, les Red Wings ont effectivement réussi à vaincre les Western Capitals 5 à 4 en tirs de barrage, dans le domicile de ces derniers au Credit Union Place. La fusillade avait même nécessité pas moins de 30 tireurs.

Ceci dit, les Western Capitals ont récolté 15 points sur une possibilité de 16 face aux Red Wings, tout en les martyrisant 42-19 au chapitre des buts marqués.

«En série, c’est une affaire de cœur à l’ouvrage. Et du cœur, nous en avons. Nous sommes des gros travaillants», soutient Pellerin, dont les droits dans la LHJMQ appartiennent aux Eagles du Cap-Breton.

Chez les Western Capitals, Marc-André LeCouffe prône la prudence comme le ferait tout bon vétéran.

«Tout peut arriver dans les séries, souligne-t-il. Je l’ai vécu en 2018 avec le Titan quand les Saguenéens de Chicoutimi ont failli nous surprendre en première ronde en raison de leur gardien (Zachary Bouthillier). Les Red Wings sont jeunes, mais c’est une équipe qui travaille.»

L’attaquant de Tracadie sait également que l’équipe a encore sur le cœur leur élimination en demi-finale contre les Tigres le printemps dernier, alors qu’ils étaient – comme c’est le cas cette année – les grands favoris pour tout rafler.

«Je n’étais pas là, mais les gars ont admis que le surplus de confiance avait été un problème l’an dernier. Ils en ont tiré une leçon et ils ont fait certain de raconter cette histoire à tous les autres joueurs de l’équipe», dit-il.

«Le plus important est que tu dois penser à l’équipe et non pas à tes statistiques personnelles. Lors de nos conquêtes de la coupe du Président et de la coupe Memorial, des gars comme Jeffrey Viel, Olivier Galipeau, German Rubtsov et toutes les autres vedettes de l’équipe poussaient tous du même côté. En séries, il s’agit de gagner un match à la fois tout en gardant un haut niveau d’intensité», révèle LeCouffe, qui n’a pas manqué de partager à ses coéquipiers l’aventure du Titan au printemps de 2018.

Ça débute samedi à Summerside et le deuxième duel sera présenté lundi au Grant-Harvey Centre.

Dans la division Sud, les deux séries opposeront dans un premier temps les Ramblers d’Amherst aux Crushers de Pictou, puis les Mariners de Yarmouth aux Bearcats de Truro. Ces séries s’amorcent vendredi à Yarmouth et samedi à Amherst.

Pluie de trophées pour les Western Capitals

La Ligue de hockey junior des Maritimes a procédé à la remise de quelques prix, mercredi. Et comme il fallait s’y attendre, les Western Capitals de Summerside ont remporté la majorité d’entre eux.

Ainsi, Brodie MacArthur (45-63=108) a remporté pour une deuxième année consécutive le titre de joueur le plus utile de la LHM, ainsi que le trophée du meilleur pointeur.

Son coéquipier Dominik Tmej (2,25, ,927) a fait encore mieux en était couronné le meilleur gardien du circuit pour une troisième année de suite. Tmej et son adjoint Alec MacVicar (3,30, ,897) ont de plus mis la main sur le trophée du meilleur duo de gardiens. Là aussi, Tmej l’avait emporté l’an dernier avec Daniel Thompson.

Le défenseur Zach Biggar (7-35=42), toujours avec les Western Capitals, a pour sa part été honoré à titre de recrue par excellence de l’année. Voilà encore une bonne nouvelle pour l’organisation du Titan d’Acadie-Bathurst qui fonde de grands espoirs sur Biggar.

C’est sans oublier que l’entraîneur Billy McGuigan a été choisi l’entraîneur de l’année. C’est la deuxième fois que McGuigan remporte le prix, lui qui avait également été couronné en 2012-2013.

Deux autres trophées ont par ailleurs été décernés.

Le défenseur Evan White (5-50=54) du Blizzard d’Edmundston a été coiffé du titre de meilleur défenseur, alors que le capitaine des Mariners de Yarmouth Matthew Barron (24-55=79) a obtenu le prix du joueur avec le plus de caractère.

Plusieurs autres trophées seront remis dans les prochaines semaines, dont celui du joueur le plus utile des séries éliminatoires et celui du joueur-étudiant.