Le 390e Demi-marathon sera virtuel

Parce que les rassemblements sont interdits en raison de la pandémie, le 390e Demi-marathon de l’Acadie sera virtuel. Il s’agit bien sûr d’une première dans l’histoire de cet événement né en novembre 1987.

Qu’est-ce que c’est exactement une course virtuelle? C’est plutôt simple. Ça consiste à franchir la distance prévue en solitaire, et là où on le désire, puis à communiquer le chrono aux organisateurs par courriel.

Le concept, évidemment à l’essai, témoigne de la volonté des bénévoles de Demi-marathon de l’Acadie à ne pas freiner la longévité de l’événement.

«Nous ne voulons pas briser la chaîne, affirme Donald Wade. Bien sûr, c’est un test que nous tentons et nous verrons bien comment ça va aller. Nous avons le projet de continuer sans interruption.»

Pour l’instant, 27 personnes ont accepté de relever le défi. Les inscriptions sont acceptées jusqu’à dimanche matin à 9h30.

Les participants ont par ailleurs plusieurs options pour compléter l’épreuve et auront du 4 au 12 avril pour le faire.

«Si quelqu’un veut imiter Éric Girard et courir les 21,1 km autour de sa maison, libre à lui ou elle. J’image que certains vont vouloir utiliser le parcours habituel. Ils peuvent même le faire sur leur tapis roulant, même si ça donne un avantage certain», confie Donald Wade.

«Nous encourageons toutefois les participants d’éviter de courir la course avec un ami ou une connaissance. Nous recommandons plutôt une course en solitaire ou avec une personne qui habite sous le même toit», dit-il.

«Une fois leur course terminée, les participants n’ont qu’à nous envoyer une photo dans laquelle on peut voir leur visage, ainsi que le chrono et la distance complétée sur leur montre. C’est très important que l’on puisse lire les chiffres», explique Donald Wade.

Les participants sont tenus d’envoyer leur photo par courriel.

Afin d’en savoir davantage sur cette course virtuelle, nous avons pensé joindre l’un des participants, Sylvain Arseneau. Comment anticipe-t-il cette première expérience?

«Faire une compétition en solitaire n’est pas trop mon style. J’aime courir en groupe pour socialiser. En fait, courir en solitaire, je vois davantage ça comme un entraînement. Mais comme j’aime encourager les organisateurs du Demi-marathon de l’Acadie, j’ai décidé de participer», mentionne le coureur de l’année de Course Nouveau-Brunswick en 2019.

Selon l’athlète de Petit-Rocher, qui sera en quête d’une 19e victoire au Demi-marathon de l’Acadie, c’est beaucoup plus difficile de réaliser de bons chronos en solitaire. Selon lui, on peut facilement ajouter un bon 10 minutes de plus à son chrono habituel.

«Tu n’as pas les autres coureurs pour te motiver, indique-t-il. J’ai quand même décidé de garder ma routine et je vais partir à 10h comme à chaque épreuve à Tracadie. La seule différence c’est que je vais partir de Belledune et je vais franchir la ligne d’arrivée sur mon perron. Mon parcours ressemble d’ailleurs pas mal à celui de Tracadie.»

– Ah bon, tu n’as donc pas l’intention d’imiter Éric Girard?

«Non, non, lance-t-il en riant. Je lui lève mon chapeau à Éric. Ça devait pas être évident de courir un marathon dans la slush.»

Veuillez noter que les résultats de cette 390e édition seront disponibles au plus tard le 17 avril.

Par ailleurs, une autre course virtuelle sera présentée en fin de semaine à Saint-Jean. Il s’agit du 13 km de course et de marche Lorneville Loop qui aura lieu dimanche matin à compter de 10h. Près de 100 personnes ont déjà confirmé leur participation.