COVID-19: le Sport universitaire de l’Atlantique évalue ses options

En réponse à la pandémie de la COVID-19, le Sport universitaire de l’Atlantique maintient ses contact avec ses 11 universités membres, dont l’Université de Moncton, et leurs contreparties d’un bout à l’autre du pays afin d’évaluer les implications possibles sur la saison des compétitions qui approche.

«Alors que nous travaillons sur un plan de reprise des matchs, nous donnerons la priorité à la santé et à la sécurité de nos athlètes-étudiants en se conformant aux directives que nous donnent les autorités de la Santé publique», a déclaré Jessica Burns, directrice des communications et du marketing du Sport universitaire de l’Atlantique.

Avec les gouvernements provinciaux qui commencent à présenter un aperçu des diverses phases des stratégies de reprise prudentes et diligentes, le SUA va surveiller et évaluer l’impact que ces décisions et ces échéanciers auront sur ses opérations.

De plus, les décisions concernant les compétitions sera affectée par les directives des autorités sanitaires provinciales des quatre provinces, ainsi que par les décisions individuelles prises par les 11 établissements universitaires, laisse-t-on savoir.

Compte tenu de ces variables qui changent continuellement, le SUA met à jour l’ensemble de ses plans de rechange basés sur des scénarios possibles changeants pour la saison de compétitions 2020-2021.

Les réunions du conseil de direction du SUA et du conseil d’administration du SUA sont prévues pour plus tard ce mois-ci. Des mises à jour supplémentaires seront fournies par la conférence la semaine du 1er juin.

Devant l’incertitude concernant l’ouverture de la saison des compétitions, le SUA et ses universités membres travaillent ensemble pour en arriver à un programme alternatif de stratégies, poursuit Mme Burns.

«Les membres du SUA demeurent déterminés à offrir une programmation à leurs athlètes-étudiants tout au long de la saison 2020-2021 et ils vont fonctionner dans les limites des paramètres que les autorités sanitaires leur accorderont.»

«Alors que notre association navigue dans l’univers complexe de cette situation, nous garantissons la valeur de nos programmes sportifs sur les campus de nos universités membres, a déclaré John Richard, président du SUA. Nous savons que nos mondes vont être très différents cet automne mais ce qui reste inchangé, c’est l’impact que nous pouvons avoir en soutenant le développement continu de nos athlètes-étudiants en tant que futurs leaders dans nos communautés.»

«L’association du SUA est toujours là et toujours très vigoureuse. Il est important que les gens sachent que cela ne changera pas, quelle que soit la situation logistique à laquelle nous allons faire face, a indiqué Phil Currie, directeur général du SUA. Nos universités membres et nos programmes sportifs permettent de réaliser beaucoup plus d’activités que la simple compétition, tout au long d’une saison. Il en est de même de nos athlètes-étudiants qui sont, dans leurs communautés, des leaders qui dépassent de loin la surface des matches sportifs.»