Samuel Savoie s’en va chez les Olympiques de Gatineau

Samuel Savoie rêvait d’un club chez qui il pourrait faire tout de suite une différence. Il souhaitait, sans le dire trop fort, que les Olympiques de Gatineau auraient l’audace de le repêcher. Son rêve est devenu réalité, vendredi soir.

Le centre gaucher des Flyers de Moncton âgé de 16 ans prend donc la route de la frontière entre le Québec et l’Ontario.

Son nom a été le quatrième prononcé par le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, dans cette séance de première ronde tenue de manière virtuelle en raison de la pandémie de la COVID-19.

L’athlète de 5 pi 9 po et 167 lbs était classé au quatrième rang dans la liste finale de la Centrale de soutien au recrutement.

Savoie, auteur de 33 buts et de 81 points en 52 parties en 2019-2020, rejoint donc un groupe sélect composé de deux autres choix acadiens dans l’histoire des top-5. Les défenseurs Luc Bourdon (2003, 3e, Val-d’Or), de Shippagan, et Lukas Cormier (2018, 4e, Charlottetown), de Sainte-Marie-de-Kent, avaient eu droit à cet honneur.

De chez lui à Dieppe, Savoie a écouté attentivement la retransmission de la séance avec sa famille et des amis.

«Samuel Savoie, des Olympiques de Gatineau. Ça sonne bien!, a commenté l’heureux jeune homme, peu de temps après l’annonce. C’est excellent et c’est vraiment excitant. C’est là que je voulais aller. C’est une bonne affaire.»

À peine était-il devenu un membre des Olympiques que l’entraîneur-chef Louis Robitaille a communiqué avec son nouveau poulain.

«Il m’a dit qu’il était vraiment content de m’avoir. Il avait peur que les Sea Dogs saute sur moi avec leur troisième choix. Et honnêtement, je souhaitais aller à Gatineau plutôt qu’à Saint-Jean, même si les Sea Dogs ont une excellente organisation. Ils ont fait un très bon choix avec Leighton Carruthers (un centre de Halifax). J’ai souvent joué contre lui et c’est vraiment un bon joueur. Il est fort et il est rapide. Aller à Saint-Jean est la meilleure chose qui pouvait lui arriver», a analysé le no 20 des Flyers de Moncton.

Entre les demandes des médias, Samuel a pris du temps pour savourer le moment avec sa famille. Son père Paul s’est dit extrêmement fier de son fils, même s’il sera désormais pas mal loin de la maison.

«Nous sommes tellement contents pour lui. On est déçu qu’il parte de Dieppe, mais il veut faire une carrière dans le hockey. Gatineau est un bel endroit. L’équipe est jeune et Samuel pourra jouer un plus gros rôle tout de suite. C’est parfait pour lui», a signifié le paternel.

Autre moment historique à ce repêchage: quand les Remparts de Québec ont mis la main sur Evan Nause, un défenseur gaucher de Riverview, c’était la première fois que le Nouveau-Brunswick voyait deux joueurs partir dans le top-5. Nause avait été un choix des Foreurs de Val-d’Or en 2019, mais il avait refusé de se rapporter à la formation abitibienne.

Par ailleurs, les Huskies de Rouyn-Noranda ont utilisé le dernier choix de la soirée (20e) pour mettre la main sur le défenseur droitier Dyllan Gill, des Flyers de Moncton (6 pi, 158 lbs).

Moncton s’invite à la fête

Les Wildcats de Moncton ont réussi à se faufiler dans ce premier tour en envoyant Jakob Pelletier aux Foreurs de Val-d’Or, contre le centre Mathis Cloutier et la 8e sélection appartenant aux Abitibiens. Cloutier, âgé de 17 ans et choix de 4e tour (60e) en 2019, n’a disputé que quatre parties chez les Miniers (1 but et quatre points) la saison dernière, mais il a brillé chez les Vikings de Saint-Eustache, avec 20 buts et 55 points en 39 rencontres.

Moncton a également transigé à Val-d’Or son choix de 4e tour en 2022. Les Foreurs envoient aux Wildcats son choix de 5e tour de samedi (87e), ainsi que sa sélection de première ronde en 2021 et celui de deuxième tour en 2022.

Moncton n’a pas ruminé bien longtemps cet échange. Il l’a refilé aux Olympiques de Gatineau contre leur 13e place de la première ronde, celui de 2e tour (23e) samedi et un autre de 3e tour en 2022. Avec cette option, les Wildcats sont allés piger en Ontario pour aller chercher Yoan Loshing, des Senators de Mississauga. À 5 pi 8 po et 155 lbs, les images de ce centre gaucher originaire de Longueuil montre un athlète très rapide et explosif, possédant un excellent tir.

Le DG des Chats sauvages, Ritchie Thibeau, a donc réussi à imposer sa présence vendredi soir. À l’origine, son club ne devait donner signe de vie qu’en troisième ronde, samedi.

Pelletier, âgé de 19 ans et choix de première ronde (3e) en 2017, quitte donc les Maritimes après trois saisons (182 matchs, 94 buts et 132 passes pour 232 points).

Le Titan d’Acadie-Bathurst a parlé en 16e place, vendredi. Le DG Sylvain Couturier a décidé de se rendre à Toronto pour y dénicher le défenseur gaucher Lane Hinkley. L’arrière de 6 pi et 205 lbs, natif de Moncton et qui compare son jeu à celui de Shea Weber, a évolué pour les Marlboros midget AAA. En 27 matchs, il a récolté huit points, dont trois buts.

Parlant troisièmes, les Sea Dogs de Saint-Jean ont pris sous leurs ailes le centre gaucher Leighton Carruthers, de Halifax. L’athlète de 5 pi 11 po et 199 lbs était inscrit au 11e échelon de la liste finale de la CSR. Ensuite, ils ont repris la parole à la 15e sélection et choisi Nathan Drapeau, un défenseur gaucher (5 pi 10 po, 175 lbs) des Albatros du Collège Notre-Dame.