La prochaine saison de sports universitaires est suspendue

Le Sport universitaire de l’Atlantique suspend toute la saison régulière et toutes les compétitions post-saison de son association jusqu’en janvier 2021. Donc, pas d’Aigles Bleus de l’Université de Moncton en athlétisme, en cross-country, en hockey, en soccer et en volleyball cet automne.

La décision a été prise par le conseil d’administration du SUA, en consultation avec les associations de sport universitaire du Canada, les associations d’athlétisme universitaire de l’Ontario et de l’ouest du Canada, ainsi qu’avec l’organisation nationale de gouvernance du sport universitaire (U SPORTS), qui a également confirmé l’annulation de tous les championnats nationaux de l’automne 2020.

«Cette décision déchirante a été prise avant tout pour assurer la sécurité des membres de la communauté universitaire, spécifiquement des étudiantes et étudiants athlètes, indique le recteur et vice-chancelier par intérim, Jacques Paul Couturier, qui est aussi membre du conseil d’administration du SUA. Nous demeurons cependant engagés dans la réalisation de notre plan stratégique sur les sports en réitérant notre soutien continu à l’endroit de nos étudiantes et étudiants athlètes et nos parties prenantes.»

Il ajoute que l’U de M va examiner différentes options afin de continuer à mobiliser les étudiants athlètes – ils sont près de 160 à Moncton – pour qu’ils poursuivent leur entraînement jusqu’à la reprise des activités sportives.

Une position concernant les compétitions du trimestre d’hiver (à compter de janvier 2021) ne sera pas prise avant cet automne, précise-t-on.

«C’est avec tristesse que nous faisons cette annonce, a déclaré le directeur général de SUA, Phil Currie, par voie de communiqué. Nos pensées accompagnent nos athlètes-étudiants et nos athlètes-étudiantes, nos entraîneurs et le personnel des départements d’athlétisme, pour qui cette décision aura le plus lourd impact. Cette décision n’a pas été prise à la légère et le facteur le plus important qui nous a conduits à en arriver à la prendre a été leur sécurité et leur bien-être.»

Les premiers effets de la pandémie de la COVID-19 dans les universités canadiennes se sont manifestés en mars, avec l’annulation du reste des championnats nationaux de U Sports. Des réunions au niveau des associations et au niveau national ont eu lieu régulièrement avec les universités et les administrateurs sportifs afin de surveiller les développements et les directives de la santé publique et afin d’évaluer les implications possibles sur la prochaine saison de compétitions.

Le conseil d’administration du SUA comprend les présidents et les présidentes de chacune des universités membres à travers quatre provinces. Ainsi, la décision a été prise et a été soutenue par les 11 universités membres. La même décision a été prise par les conseils de direction respectifs qui gouvernent OUA, Canada West et U Sports.

Le SUA (qui compte quelque 2500 athlètes-étudiants) a examiné plusieurs scénarios pour la saison du trimestre d’automne 2020-2021, a poursuivi M. Currie. Mais à cause de tous les défis auxquels il est confronté – y compris la décision prise par plusieurs établissements d’offrir leurs cours principalement en ligne –, aucun de ces plans ne pouvait se concilier avec les exigences de la santé publique, fait-il part.

«Si difficile et si décevante qu’ait été cette décision, c’est la plus prudente et la plus responsable qui soit, dans les circonstances actuelles. Le respect des directives de la santé publique est essentiel et nous ne pouvons pas les réconcilier avec les exigences du sport compétitif au niveau du SUA», observe M. Currie.

Le SUA et ses homologues d’un bout à l’autre du pays continuent leur engagement à faciliter les compétitions sportives dès que cela sera sécuritaire de le faire. La décision affecte la saison régulière de la saison ainsi que les événements de la post-saison et les championnats nationaux qui devaient se dérouler jusqu’à la fin de décembre.