Les Chats dégriffés amorcent leur reconstruction

Avec les départs d’Alexander Khovanov, Jeremy McKenna, Jakob Pelletier, Benoit-Olivier Groulx, Gabriel Fortier, Mika Cyr, Zachary L’Heureux et Elliott Desnoyers, c’est pas moins de huit des neufs meilleurs pointeurs de l’équipe que seront privés les Wildcats de Moncton la saison prochaine. Et à moins d’une surprise, l’autre vache à lait du club, Jacob Spence, sera lui aussi sacrifié pour accélérer une reconstruction qu’on souhaite rapide dans la plus grande ville de la province.

De l’aveu même du directeur des opérations hockey Ritchie Thibeau, cette reconstruction sera centrée, du moins pour l’instant, autour des attaquants québécois Yoan Loshing, Jake Rozzi et Mathis Cloutier, ainsi que du défenseur néo-écossais Ryan Hopkins.

Loshing, Hopkins et Rozzi ont été les trois premiers choix de l’encan midget, alors que Cloutier a été acquis dans la transaction qui a envoyé le capitaine Jakob Pelletier à Val-d’Or.

«Nous construisons la prochaine équipe championne autour de ces gars-là, mentionne Thibeau. Quand ils seront à maturité, ils devraient former le noyau du club. Loshing est probablement le meilleur patineur de tout le repêchage et Cloutier vient de terminer au premier rang des pointeurs de la Ligue midget AAA du Québec. Rozzi, je peux te dire que nous sommes chanceux de l’avoir eu en troisième ronde. Ce sont trois attaquants avec de belles habiletés offensives. Quant à Hopkins, c’est un défenseur qui excelle des deux côtés de la patinoire. Il va devenir très bon.»

Selon Thibeau, plusieurs autres joueurs repêchés il y a deux semaines sont également voués à un bel avenir dans l’organisation, à commencer par l’arrière à caractère défensif Francesco Iasenza, l’attaquant Nathan Casey, qu’on décrit comme un futur capitaine, et le gardien Justin Katz.

C’est sans oublier le premier choix américain Cameron Lund qui, semble-t-il, souhaite prendre la route du hockey junior canadien.

«Même s’il n’y a encore rien de confirmé, Lund nous a fait savoir qu’il allait être au camp d’entraînement et que son objectif était de faire l’équipe. Nous travaillons là-dessus. C’est un joueur très offensif qui excelle à fabriquer des jeux», révèle Ritchie Thibeau.

Lund évoluait la saison dernière pour les Penguins de Cushing Academy et parmi ses coéquipiers, on retrouvait le gardien Colin Ronan, premier choix du club en 2019. Ronan a déjà confirmé sa présence au camp.

Il sera également intéressant de voir ce qui adviendra des attaquants Owen Stammer et Mark Hillier. Tous deux repêchés en 2018 et donc âgés de 18 ans, ils sont en réflexion à l’idée de joindre enfin les rangs des Wildcats. On parle ici de deux joueurs qui pourraient avoir un impact immédiat dans les succès de l’équipe.

Les Wildcats, qui sont déterminés à prendre part aux séries éliminatoires, mijotent également le projet de sélectionner au moins un attaquant de 19 ans, peut-être même deux, au repêchage européen du 30 juin.

«C’est important pour nous de permettre à nos jeunes de goûter rapidement aux séries éliminatoires. C’est évident que c’est surtout à l’attaque que nous avons besoin d’aide. S’il le faut, nous sommes même prêts à repêcher des gars de 18 ou 19 ans si ça peut aider à accélérer le développement de nos jeunes. Nous n’avons aucun problème avec ça», confie Thibeau.

Le directeur des opérations hockey ajoute que deux agents libres de premier plan sont également dans les plans, bien qu’il est encore un peu tôt pour annoncer des noms.

«Nous avons en vue un attaquant qui devrait jouer top-9 et un défenseur que nous voyons dans le top-4», indique Thibeau.

Par ailleurs, les Wildcats sont toujours en négociations avec Daniel Lacroix afin de prolonger son séjour à la barre de l’équipe.

«Nous voulons vraiment que Daniel reste en poste et nous sommes d’ailleurs actuellement en pourparlers avec lui. Nous voulons aussi que tous les autres entraîneurs de l’équipe (Darryl Boyce, Joshua Hepditch, Ryan Salvis et Marc Terriault) soient de retour», mentionne Ritchie Thibeau.