Nouveau record chez le Titan

Après avoir repêché sept joueurs des Maritimes en 2019 – alors un record pour l’organisation – le Titan d’Acadie-Bathurst a fait encore mieux dans le dernier encan en y puisant à 12 reprises en 13 occasions. On parle ici de six Néo-Écossais, quatre Néo-Brunswickois et deux Prince-Édouardiens.

Le directeur général Sylvain Couturier et le directeur du recrutement André Lévesque soutiennent que c’est une coïncidence si l’équipe a pigé aussi souvent à l’extérieur du Québec.

«Nous nous en sommes tenus à notre liste, affirme Couturier. Ça démontre tout de même à quel point c’était un bon repêchage pour les Maritimes.»

Il faut bien souligner les provinces des Maritimes et non de l’Atlantique, puisque seulement cinq patineurs de Terre-Neuve-et-Labrador ont trouvé preneurs, dont trois gardiens.

Question d’en savoir un peu plus sur les sélections de 2020, André Lévesque a bien voulu nous en parler de long en large.

Concernant le premier choix de l’équipe, l’arrière Lane Hinkley (16e au total), Lévesque est d’avis que le Néo-Brunswickois de Moncton va rapidement devenir un favori de la foule.

«C’est un gros bonhomme (6 pieds 1 pouce, 205 livres) qui est doté d’une très bon coup de patin, qui pratique un style de jeu robuste et qui est très compétitif. Il a aussi un beau potentiel offensif. Il est déjà prêt à entrer dans l’alignement de l’équipe», mentionne Lévesque au sujet de celui qui a évolué avec les Malboros de Toronto la saison dernière.

«Hinkley figurait dans le top-10 de notre liste, comme c’était aussi le cas de notre deuxième choix Dylan Andrews. Nous étions d’ailleurs très surpris qu’Andrews soit toujours là au 36e rang. En fait, ç’a été un drôle de repêchage parce que lorsqu’est arrivé le moment de choisir notre deuxième choix, il y avait encore trois gars de notre top-10 qui étaient libres», raconte Lévesque.

Dylan Andrews – Gracieuseté

Andrews, un attaquant de 6 pieds et 165 livres qui évoluait avec le Wolf de Cole Harbour, possède selon Lévesque le potentiel pour évoluer à maturité dans l’un des deux premiers trios.

«C’est un très bon patineur qui possède un bon sens du jeu. En fait, c’est un joueur assez complet. Il n’y a rien de garanti, mais nous croyons qu’il peut jouer avec nous dès cette saison», dit-il.

Le choix de troisième ronde Cameron MacLean (53e), un ailier gauche de 6 pieds et 181 livres évoluant avec les Knights de Charlottetown, est vu quant à lui comme un marqueur naturel.

«Sans avoir le meilleur coup de patin, c’est un gros bonhomme qui se déplace bien. Mais sa grande force c’est qu’il possède un très bon lancer. MacLean est un marqueur. Nous l’avions à l’œil depuis les Jeux d’hiver du Canada, où il a représenté sa province à seulement 14 ans», indique Lévesque.

Avec son premier choix du cinquième tour (77e), le Titan a jeté son dévolu sur l’arrière Carter Ansems, un géant de 6 pieds 7 pouces et 200 livres.

«J’ai rarement vu un géant être un aussi bon patineur à cet âge. Son coup de patin n’a nullement souffert du fait qu’il a grandi énormément dans les dernières années. Il lui reste à apprendre les trucs du métier, mais nous croyons qu’Ansems est un bon placement», soutient Lévesque au sujet du colosse des Wildcats de Valley.

Neuf rangs plus loin (86e), toujours en cinquième ronde, le Titan a repêché un premier gardien, Jack Howatt des Knights de Charlottetown.

«Selon nous, il était le deuxième meilleur gardien disponible en Atlantique après le Terre-Neuvien Riley Mercer (repêché par les Voltigeurs de Drummondville en deuxième ronde). C’est un gardien très athlétique qui possède de bonnes jambes et un bon physique à 6 pieds et 165 livres», mentionne le directeur du recrutement.

Le Titan a par la suite parlé à trois reprises en sixième ronde. Il y a d’abord eu le défenseur Jake Tracey au 99e échelon, un Néo-Brunswickois de 6 pieds et 170 livres qui évoluait avec les Hounds de Notre-Dame en Saskatchewan.

«Nous avons même fait une transaction pour nous assurer de l’avoir, signale Lévesque. C’est un défenseur qui possède un bon flair offensif. Nous croyons qu’il pourrait être l’un des vols de ce repêchage. Au 110e rang, nous avons choisi Joseph Henneberry, un gars de 6 pieds de la Nouvelle-Écosse qui trouve toujours une façon de se faire remarquer sur la glace. Puis tout de suite après, nous avons choisi un autre gars de la Nouvelle-Écosse, Camden Pellerine, un gros bonhomme de 6 pieds 1 pouce et 190 livres. C’est un projet. S’il peut améliorer son coup de patin, il va devenir un bon joueur junior capable d’apporter beaucoup d’énergie.»

Les cinq autres sélections sont les Néo-Écossais Cael MacDonald (146e) et Aidan MacLeod (149e) de la Nouvelle-Écosse, le Québécois Kency Pierre-Noël (185e), de même que les Néo-Brunswickois Matthew McRae (203e) et Ryan Branch (221e). Ce dernier, un portier de 6 pieds 7 pouces, est le fils du Dr Neil Branch, le médecin du Titan.

Pour ce qui est des deux sélections du repêchage américain, André Lévesque révèle que le gardien Charlie Zolin et le centre Christopher Delaney ont déjà confirmé qu’ils allaient prendre part au camp d’entraînement. Reste à voir si les deux jeunes voudront protéger leur éligibilité pour la NCAA en quittant au bout de 48 heures.

Repêchage européen: Ce sera un gardien

Sylvain Couturier confirme que le premier choix du Titan d’Acadie-Bathurst en vue du repêchage européen du 30 juin sera un gardien de but. Les rumeurs vont d’ailleurs bon train à l’effet que l’heureux élu soit le Tchèque Jan Bednar, un pan de mur de 6 pieds 4 pouces et 190 livres doté d’une fort belle réputation.

Jan Bednar – Gracieuseté

La centrale de recrutement de la LNH considère Bednar comme le deuxième meilleur espoir parmi tous les portiers européens pour le prochain encan de la Ligue nationale de hockey.

En dépit de ses 17 ans (il en aura 18 le 26 août), Bednar a évolué au cours des deux dernières saisons avec le HC Energie Karlovy Vary dans l’Extra Liga, le meilleur circuit de son pays. La saison dernière, Bednar a disputé 13 rencontres dans l’Extra Liga, où il a présenté une moyenne de buts alloués de 4,39 et un taux d’arrêts de ,884. Il avait fait nettement mieux en 2018-2019 avec une moyenne de 2,73 et un taux d’efficacité de ,917 en 10 matchs. La saison dernière, il a aussi joué 24 parties avec le HC Banik de Sokolov en Première division. Il a maintenu une moyenne de 3,25 et un taux d’arrêt de ,873.

Bien qu’il avoue que le plan est bel et bien de sélectionner un gardien le 30 juin avec le deuxième choix du repêchage, le d.g. du Titan refuse de confirmer la venue de Bednar.

On peut comprendre la prudence de Couturier, quoique les chances de voir le Battalion de North Bay lui chiper Bednar sont très minces. Le gardien numéro un du Battalion, Joe Vrbetic, est lui aussi âgé de 17 ans et il est considéré comme l’un des plus beaux espoirs à sa position pour le repêchage de la LNH en 2021.

«Nous avons un gardien de ciblé, admet Couturier. Et nous avons même un plan B juste au cas.»

Bednar deviendrait le premier gardien européen repêché par l’organisation depuis 1994. L’équipe, qui était alors à Laval, avait sélectionné le Tchèque Petr Franek.

Jacob à Rimouski

Le directeur général du Titan d’Acadie-Bathurst Sylvain Couturier a fait savoir que le Dieppois Jérémie Jacob prendra part au camp d’entraînement de l’Océanic de Rimouski.

L’attaquant de 19 ans permettra au Titan de mettre la main sur un choix au repêchage si jamais l’Océanic lui fait une place dans son alignement en vue de la prochaine campagne.

Jérémie Jacob – LHJMQ

Deux transactions impliquant des vétérans à l’attaque de la dernière saison seront par ailleurs annoncées en août prochain.

Il n’est pas dit que d’autres échanges soient bientôt réalisés puisque l’équipe dispose encore d’un surplus d’attaquants. Notons que le Titan veut faire de la place à Tristan Roy, Dylan Champagne, Julien Bourget et Dylan Andrews.

On retrouve un peu le même problème en défensive, alors que l’organisation souhaite faire de la place pour les jeunes Zach Biggar, Lane Hinkley, Sam McKinney et Marc-André Gaudet.