Lukas Cormier invité au camp d’Équipe Canada

Les petits défenseurs ont de plus en plus la cote auprès des équipes de la LNH. La plus belle preuve se veut la présence de neuf hockeyeurs de moins 6 pieds parmi les 40 meilleurs pointeurs chez les défenseurs lors de la dernière saison.

C’est là bien sûr matière à faire rêver davantage l’Acadien de Sainte-Marie-de-Kent, Lukas Cormier, que la Centrale de recrutement a répertorié au 32e échelon parmi les meilleurs espoirs évoluant en Amérique du Nord.

Ça, et aussi le fait qu’il vient d’être invité au camp de développement virtuel de l’équipe nationale junior qui aura lieu du 27 au 31 juillet.

Cormier vient s’ajouter aux Jordan Spence (Moncton), Justin Barron (Halifax), Mavrik Bourque (Shawinigan), Hendrix Lapierre (Chicoutimi), Dawson Mercer (Chicoutimi), Samuel Poulin (Sherbrooke) et Alexis Lafrenière (Rimouski), bien que ce dernier n’y participera pas.

Notons que Cormier a déjà derrière la cravate une médaille d’argent avec l’équipe canadienne de 2019 au tournoi des moins de 18 ans Hlinka-Gretzky, ainsi qu’une participation au Mondial des moins de 17 ans en 2018.

«Je suis pas mal content de l’invitation, affirme l’arrière de 5 pieds 10 pouces et 175 livres des Islanders de Charlottetown. C’était d’ailleurs l’un de mes objectifs d’obtenir une invitation pour le camp de sélection de l’équipe nationale en décembre. Ça me confirme que je suis sur le radar.»

Si la plupart des intervenants prédisent une sélection en deuxième ronde, voire au troisième tour, Lukas Cormier aspire lui à une sélection dès la première ronde. Rappelons que l’encan aura lieu, à moins d’avis contraire, les 9 et 10 octobre.

«Je crois que c’est possible, dit-il. Ça prend seulement un club qui t’aime beaucoup. J’ai d’ailleurs parlé avec la majorité des équipes.»

Cormier a le sentiment qu’il peut suivre les traces d’autres défenseurs de petite taille, à commencer par Torey Krug (Boston), Tyson Barrie (Toronto), Ryan Ellis (Nashville), Jared Spurgeon (Minnesota), Tony DeAngelo (NY Rangers), Adam Fox (NY Rangers), Samuel Girard (Colorado), Cale Makar (Colorado) et Quinn Hughes (Vancouver). À noter que les deux derniers sont les grands favoris pour le titre de recrue de l’année pour la dernière campagne.

C’est sans oublier que le Finlandais Ville Heinola (Winnipeg) est déjà considéré comme l’un des favoris pour rafler le trophée Calder la saison prochaine.

«Ce sont des joueurs qui ont un style de jeu qui ressemble au mien», souligne Cormier avec raison.

Attention aux Islanders

Lukas Cormier a une autre bonne raison de croire que les prochains mois seront excitants pour lui.

En juin, les Islanders ont posé un geste qui porte à croire qu’ils ont l’intention de se glisser parmi les favoris pour la saison 2020-2021, alors qu’ils ont acquis les services du gardien Colten Ellis de l’Océanic de Rimouski, moyennant trois choix au repêchage, dont celui de première ronde en 2021. Ellis vient remplacer Matthew Welsh qui vient de compléter sa carrière junior.

«Notre objectif est de gagner cette année, révèle le numéro 51 des Islanders. L’équipe vient d’aller chercher l’un des bons gardiens de la ligue et nous avons de la profondeur à toutes les positions.»

Il est vrai qu’avec Ellis, Cormier, Noah Laaouan, William Trudeau, Oscar Plandowski, Brett Budgell, Thomas Casey, Cédric Desruisseaux et Drew Elliott, les Islanders ont le noyau pour figurer dans le groupe de tête.

Cormier, qui patine depuis maintenant trois semaines à raison de trois fois par semaine, soutient que tout va pour le mieux.

«Je suis dans le gymnase tous les matins et je patine régulièrement à l’aréna A.-J.-LeBlanc avec Derek Cormier. Je travaille actuellement à retrouver ma force physique, particulièrement sur mes départs. Sinon, je joue pas mal au golf. Je suis membre aux clubs de Fox Creek et de Bouctouche», raconte celui qui a récolté 36 points (6-30) en seulement 44 rencontres la saison dernière.