Le Titan met un défenseur américain sous contrat

À moins que certains jeunes ne leur facilite la tâche en connaissant un camp d’entraînement en deçà des attentes, Mario Durocher et ses adjoints risquent d’avoir à avaler quelques tylenols pour soulager les maux de tête qui s’annoncent dans la composition de la brigade défensive. Car voyez-vous, l’arrivée de l’Américain Frank Jenkins, qui vient de disputer deux saisons avec les Bulldogs de Hamilton dans l’OHL, vient drôlement compliquer les choses chez le Titan d’Acadie-Bathurst.

Jenkins, un gaillard de 6 pieds 3 pouces et 211 livres âgé de seulement 17 ans (il en aura 18 le 25 septembre), est réputé pour son jeu physique en zone défensive.

Si on prend pour acquis qu’Adam McCormick, Cole Larkin, Harijs Brants et Benjamin Roode, qui aurait semble-t-il perdu une vingtaine de livres, sont déjà assurés d’une place, de même que les jeunes Zach Biggar et Lane Hinkley, ça ne laisse plus qu’un seul poste (ou deux) que se disputeront Sam McKinney, Marc-André Gaudet, Maxime Rioux et Jenkins. Jake Tracey, Nolan Mozer et Carter Ansems seront également présents au camp, mais il serait fort étonnant qu’ils parviennent à convaincre l’organisation qu’ils sont prêts, particulièrement Tracey et Ansems qui n’ont que 16 ans.

Jenkins, que les Bulldogs avaient sélectionné en cinquième ronde (98e au total) en 2018, a été limité à seulement 18 matchs la saison dernière. À l’exception de deux pénalités mineures, il a été blanchi de la feuille de pointage.

À sa saison recrue, Jenkins avait enregistré un but et trois passes en 62 rencontres, tout en écopant de 20 minutes au cachot. Il a ajouté un but en deux matchs éliminatoires au printemps de 2019.

Fait d’armes intéressant au sujet de Jenkins, il a pris part au camp de sélection des moins de 18 ans des États-Unis en 2019.

«Il va lui falloir gagner son poste mais c’est clair que nous ne l’avons pas invité pour seulement le voir deux ou trois jours. Nous croyons qu’il peut faire le club. C’est un défenseur à caractère défensif qui a malheureusement dû composer avec une blessure la saison dernière. Nous avons toutefois entendu de très belles choses à son sujet. Nous espérons qu’il pourra se présenter à Bathurst le plus rapidement possible afin qu’il soit placé en quarantaine», a fait savoir le directeur général Sylvain Couturier.

Le départ de Jenkins de Hamilton s’explique en grande partie par la présence d’un trop grand nombre de défenseurs. En plus d’avoir cinq arrières de retour, dont l’excellent Nathan Staios, il faut noter que les Bulldogs ont également repêché Jorian Donovan (5e au total) et Artyom Grushnikov (13e au total) en première ronde cet été lors des encans midget et international.