Les Wildcats seront méconnaissables cet automne

Les Wildcats seront méconnaissables cet automne

Une quinzaine de nouveaux visages se joignent à l’équipe de Daniel Lacroix

Les Wildcats de Moncton ont beau être en reconstruction, ça ne veut pas dire pour autant qu’ils seront une proie facile pour les cinq autres formations de la division Maritimes. Même qu’à écouter le directeur des opérations hockey Ritchie Thibeau, ce n’est pas l’arrivée d’au moins 15 nouveaux visages qui va empêcher l’équipe de causer des surprises.

Parmi ces nouveaux visages, il faut bien sûr penser à Mathis Cloutier, acquis en juin dans la transaction qui a envoyée Jakob Pelletier à Val-d’Or. Cloutier, pour rappel, a terminé en tête des meilleurs pointeurs de la Ligue midget AAA la saison dernière avec les Vikings de Saint-Eustache, à égalité avec l’espoir des Voltigeurs de Drummondville Alexis Morin. Les deux attaquants ont compilé 55 points chacun.

Le premier choix de l’équipe Yoan Lansing, le 13e joueur réclamé, en est un autre en qui on fonde de grands espoirs chez les Chats Sauvages. Lansing est un marqueur naturel.

Les deux choix internationaux devraient également avoir un impact immédiat, soit le gardien slovène âgé de 19 ans Val Usnik et l’ailier gauche russe âgé de 16 ans (il aura 17 ans le 18 décembre) Maxim Barbashev, le frère d’Ivan.

Ajoutez à cela quatre agents libres de 18 ans de l’Ontario qu’ont dit aussi bien dire assurés d’un poste, dont les ailiers gauches franco-ontariens Vincent Labelle et Samuel Vachon. Les deux autres sont le défenseur Connor Olson et le centre droitier Tyson Tomasini, que Ritchie Thibeau compare à un jeune Philippe Daoust. Tomasini a obtenu 39 points en 55 duels avec les Raiders Nepean dans la Ligue junior A centrale de l’Ontario l’hiver dernier.

«Nous le voyons au centre de notre troisième trio pour cette saison, révèle Thibeau. Il a un très beau potentiel. Il me fait penser à Daoust.»

Owen Stammer, que les Wildcats ont repêché en 2018 et qui a finalement fait une croix sur la NCAA, en est un autre qui devrait apporter de l’eau au moulin dès cette saison. Le centre droitier de 18 ans a compilé 45 points (12-33) en 46 matchs la saison dernière avec le Collège-Français de Longueuil dans la Ligue junior AAA du Québec.

L’ailier droit américain de 18 ans Seamus Campbell, même s’il brille par son absence au camp, devrait pour sa part rejoindre l’équipe aussitôt que Ritchie Thibeau aura trouvé une façon de lui faire traverser la frontière.

«Si je peux finir par trouver une solution pour franchir les obstacles, Seamus va s’en venir ici. Il est déjà assuré d’un poste», confie Thibeau.

C’est sans oublier les Connor Richard, acquis récemment des Sea Dogs de Saint-Jean en retour de Liam Leonard, les arrières Nicolas Pavan, Sam Dow et Jonathan Desrosiers, ainsi que les recrues de 16 ans Justin Katz, un gardien, et Francesco Iasenza, un défenseur, qui seront à surveiller.

Autre bonne nouvelle pour les Wildcats, la décision de Gabriel Fortier de se rapporter à l’équipe au cours des prochaines semaines. L’organisation du Lightning de Tampa Bay, qui a repêché l’attaquant en deuxième ronde (59e au total) en 2018, n’a rien contre l’idée de retourner Fortier à Moncton pour sa saison de 20 ans.

«Fortier devrait être avec nous au moins jusqu’aux camps professionnels», mentionne Ritchie Thibeau.

Notons que la décision de Fortier de se rapporter aux Wildcats explique l’absence du défenseur Ryan MacLellan. En fait, la présence de Fortier pourrait également compliquer la vie du gardien Dakota Lund-Cornish, lui qui doit déjà composer avec la présence de Val Usnik. Déjà qu’il serait bien étonnant de voir Daniel Lacroix opter pour un duo âgé de 20 et 19 ans devant les buts.

Tout ce beau monde viendrait se greffer aux vétérans qui sont de retour, soit les arrières Jordan Spence, Tristan Dejong et Sean Stewart, de même que les avants Francis Langlois, Jacob Hudson, Philippe Daoust, Jacob Stewart et Kyle Foreman.

Les Wildcats ont toutefois appris une mauvaise nouvelle au sujet de leurs choix de deuxième et troisième ronde, Ryan Hopkins, un arrière néo-écossais, et Jake Rizzi, un ailier gauche québécois. Les deux jeunots ont choisi de ne pas se présenter au camp.

«Ça n’a rien à voir avec la NCAA, assure Ritchie Thibeau. Leur famille ont pris cette décision en raison des incertitudes vis-à-vis de la COVID-19 et des études. Il n’est pas impossible que nous les voyons avec nous à la mi-saison si jamais tout va pour le mieux. Sinon, ce sera pour la saison prochaine.»

Les autres invités au camp sont les gardiens Nicolas Sheehan et Gio Dimattia, les arrières Charles-Antoine Pilote, Jérémy Bérubé et Thomas Darcy, ainsi que les attaquants Isaac Wilson, Gavin Watt, Dominic LeBlanc, Brock Forsythe, Nathan Casey et Gabriel Fournier.

Le camp des Wildcats débute dimanche à 10h.