Adam McCormick fier d’être un Titan

Si on fait abstraction du gardien Jan Bednar, le joueur qui aura droit au plus de temps de jeu chez le Titan d’Acadie-Bathurst a pour nom Adam McCormick. Le meilleur défenseur défensif de la LHJMQ débarque à Bathurst le coeur rempli d’espoir en plus d’être excité d’avoir la chance de terminer sa carrière junior dans sa province natale.

Le natif de Woodstock est le quatrième défenseur le plus expérimenté du circuit avec ses 231 matchs derrière la cravate. Il n’est devancé dans ce département que par Jarret Baker (251), des Eagles, Xavier Bernard (249), du Phoenix, et Xavier Bouchard (247), des Huskies. À noter que Baker et Bouchard étaient des coéquipiers de McCormick au Cap-Breton la saison dernière.

«Je suis très heureux de retrouver le hockey et d’être de retour au travail après une longue pause de cinq mois», s’exclame McCormick, que les Eagles avaient sélectionné en troisième ronde (49e) lors du repêchage de 2016.

«La COVID-19 a été une période difficile dans nos vies et nous avons dû apprendre à nous désinfecter continuellement et à toujours respecter l’espace personnel des autres. Cela dit, c’est très excitant pour moi de revenir jouer au hockey au Nouveau-Brunswick. C’est ici que j’ai grandi et c’est spécial d’y terminer ma carrière junior», révèle le récipiendaire du trophée Kevin-Lowe au terme de la dernière campagne.

Il ne fait aucun doute que les Cole Larkin, Benjamin Roode, Harijs Brants, Zach Biggar, Lane Hinkley, Frank Jenkins, Marc-André Gaudet et Sam McKinney vont bénéficier dès le camp d’entraînement de la présence du vieux routier qu’est devenu McCormick.

«Je veux être plus que jamais un leader auprès de mes coéquipiers. Avec les Eagles, je n’ai jamais vraiment eu cette opportunité puisque nous étions cinq défenseurs âgés de 19 ans la saison dernière. Ici, je vais avoir l’occasion d’apporter du leadership et d’être là pour conseiller les plus jeunes défenseurs. Je sais que j’ai les capacités de le faire. C’est simplement une question de me présenter pour jouer à mon meilleur tous les soirs», confie l’athlète de 6 pieds et 185 livres.

«Quand je regarde le noyau de l’équipe à l’arrière, c’est vrai qu’il est jeune, mais ce sont des défenseurs de qualité. Et je veux contribuer à ma façon en leur montrant les ficelles du métier en cas de besoin», mentionne-t-il.

Sur le plan personnel, sans avancer de chiffres précis, Adam McCormick espère contribuer davantage sur le plan offensif. Après une saison recrue de 21 points (5-16), l’arrière gaucher a disputé des saisons de 37 (7-30), 30 (7-23) et 33 (3-30) points avec les Eagles.

McCormick croit aussi que les matchs seront très serrés dans la division Maritimes. Beaucoup plus que ce dont les gens peuvent s’imaginer.

«Je crois sincèrement que notre division sera compétitive. J’ai également hâte de voir comment ça va se passer en début de saison. Ça va demander un certain ajustement de jouer dans des arénas avec moins de spectateurs, mais les gars sont tellement impatients et enthousiastes de revenir au jeu que ça devrait donner du hockey intéressant», dit-il.

– Adam, y a-t-il un joueur du Titan que tu es heureux de ne plus avoir à affronter désormais?

«Tu m’aurais demandé ça en décembre dernier, je t’aurais répondu Shawn Élément. Aujourd’hui, nous sommes de grands amis», a conclu McCormick avec humour.

Pour ceux et celles qui l’auraient oublié, McCormick s’est avéré être le «cadeau surprise» de la transaction qui a envoyée Élément au Cap-Breton le 27 décembre.

Mario Durocher a très hâte à dimanche

Si les joueurs trépignent d’impatience de retrouver leurs coéquipiers sur la patinoire, c’est aussi la joie chez les entraîneurs. Pour Mario Durocher, la simple idée de voir à l’oeuvre ses joueurs le fait se sentir comme un enfant sur le point de déballer ses cadeaux de Noël.

Durocher est enthousiaste à deux dodos du début du camp d’entraînement prévu dimanche.

Il a hâte de voir comment les joueurs vont se rallier derrière les trois grands leaders du club, Mathieu Desgagnés, Félix-Antoine Marcotty et Adam McCormick. Durocher est d’ailleurs le premier à admettre que l’impact que pourrait avoir le Néo-Brunswickois McCormick est d’une importance capitale.

«Pour avoir eu à l’affronter souvent depuis que je suis ici, j’ai toujours pensé qu’Adam était un défenseur offensif. Et là, de savoir qu’il a été choisi le meilleur arrière défenseur à la fin de la dernière saison démontre qu’il est vraiment un joueur complet. Ça me plaît beaucoup. Nous allons l’utiliser à toutes les sauces, que ce soit en avantage numérique, en désavantage numérique et dans les moments critiques», mentionne Durocher.

«J’ai eu l’occasion de discuter quelques fois avec lui au téléphone pendant l’été et je l’ai senti excité de se joindre à nous. J’ai hâte de le voir sur la glace. Il a probablement des objectifs, comme par exemple d’attirer l’attention d’une équipe de la Ligue nationale. J’ai hâte de l’aider à atteindre ses objectifs», dit-il.

Parmi les autres joueurs qu’il a vraiment hâte de voir ce sont les trois joueurs de 16 ans de la dernière campagne, Riley Kidney, Cole Huckins et David Doucet. On parle ici des gars qui patrouilleront le centre des trois premiers trios.

«C’est une saison très importante pour les trois, indique Durocher. C’est leur année de repêchage. Je vois de belles choses pour les trois.»

«En fait, j’ai hâte de voir tout le monde», termine l’entraîneur-chef du Titan.