Le Canadien repêche le défenseur Kaiden Guhle au 16e rang

Après avoir grossi sa brigade défensive au cours des deux dernières années, Marc Bergevin a aussi ajouté de la robustesse à sa banque d’espoirs à la ligne bleue.

Le Canadien de Montréal a sélectionné le défenseur Kaiden Guhle, des Raiders de Prince Albert, au 16e rang du repêchage de la LNH, mardi soir.

Guhle est un colosse de six pieds deux pouces et 186 livres qui était classé au huitième rang parmi les patineurs nord-américains par la Centrale de recrutement de la LNH. Il a marqué 11 buts et 29 aides en 64 matchs l’hiver dernier.

Certains observateurs le voyaient sortir tard dans le top-10.

« Nous aimons son coup de patin, son gabarit et son caractère, qui sont des qualités importantes pour nous, a dit Bergevin. Basé sur nos projections, nous le voyons dans notre formation dans les années à venir. »

Au cours des deux dernières années, Bergevin a ajouté Ben Chiarot et Joel Edmundson à sa défensive, deux joueurs à gros gabarit. Même si Guhle semble un peu dans le même moule – ou encore celui de Shea Weber – Bergevin a insisté pour dire que ce n’était qu’une coïncidence.

« L’an dernier, nous avons pris Cole Caufield, qui est un petit joueur, a rappelé Bergevin. Nous aimions des petits joueurs qui ont été pris avant et après nous. Au 16e rang, nous avons misé sur ce jeune défenseur. »

Questionné sur les critères importants dans l’évaluation des espoirs par le Canadien, le directeur général adjoint Trevor Timmins avait noté lundi que le caractère était important. Guhle semble cadrer parfaitement avec cette vision.

« Je ne pense qu’à gagner, a dit Guhle, qui a remporté le championnat de la Ligue de l’Ouest avec les Raiders en 2018-19. Je suis prêt à tout pour gagner. C’est la meilleure chose au monde. Je veux gagner chaque soir. C’est pour cette raison que je joue comme ça. »

Le frère de Guhle, Brendan, a disputé 59 matchs dans la LNH, dont 30 avec les Ducks d’Anaheim l’hiver dernier, après avoir été sélectionné en deuxième ronde, 51e au total, en 2015 par les Sabres de Buffalo.

« Brendan et moi, nous détestons perdre, a dit Kaiden Guhle. Je ne veux pas mal paraître devant mon frère aîné et il ne veut pas se faire donner une leçon par son frère cadet. Nous passons beaucoup de temps ensemble sur la patinoire et en gymnase et nous sommes toujours en compétition l’un contre l’autre. Nous détestons perdre. »

Natif de Sherwood Park, en Alberta, Guhle a dit ne pas avoir d’idole d’enfance en particulier. Il a toutefois admis aimer observer le capitaine du Canadien, Shea Weber, en action.

« Je pense que je tiens mon côté méchant de lui, a dit Guhle. J’aime aussi observer comment d’autres joueurs patinent. »

Guhle est dirigé par Marc Habscheid chez les Raiders. Habscheid a aussi été l’entraîneur de Weber pendant deux de ses trois saisons avec les Rockets de Kelowna.

« Je suis sûr que nous allons en parler si nous avons l’occasion de jaser un peu, a dit Guhle. J’ai hâte aussi de rencontrer Carey Price. Il y a plusieurs bons joueurs dans cette équipe. »

Guhle, qui est âgé de 18 ans, est toutefois réaliste. Il sait qu’il serait étonnant qu’il se taille un poste avec le Canadien dès le prochain camp. Il croit toutefois que son frère pourra l’aider à se préparer pour le niveau supérieur après la fin de son stage dans le junior.

« Je dois améliorer ma prise de décision sous pression en possession de rondelle, m’en débarrasser moins souvent, a-t-il dit. Je pense aussi pouvoir améliorer mon jeu offensif. »

Le Canadien compte sur une brigade défensive relativement âgée, mettant en vedette Weber, 35 ans, et Jeff Petry, 32 ans. Alexander Romanov, qui est âgé de 20 ans, devrait jouer dès cette saison avec le Tricolore. Si Victor Mete est écarté de la formation, le défenseur le plus jeune suivant au sein du groupe sera Brett Kulak, à 26 ans.

La présence de Guhle ajoutera de la profondeur dans la banque d’espoirs du Canadien, qui inclut notamment les défenseurs Mattias Norlinder, Jordan Harris et Jayden Struble.