Des Wildcats résilients

Pour un club en reconstruction, les Wildcats de Moncton ont plutôt bien fait lors des deux premiers week-ends de la saison. En fait, n’eut été de Chad Arsenault du Titan, qui est allé les blanchir au Centre Avenir le 4 octobre, les hommes de Daniel Lacroix présenteraient un dossier positif.

Joint en après-midi mardi, le directeur des opérations hockey Ritchie Thibeau était d’ailleurs lui aussi loin d’être déçu de la tenue de son équipe.

«Même si nous sommes en reconstruction, nous pensions avoir une équipe pour prendre part aux séries éliminatoires. Avec un peu de chance, nous aurions pu battre le Titan, mais leur gardien a été très bon. Et lors de notre premier match contre Charlottetown, nous menions 2 à 0 avant que l’expérience des Islanders ne fasse la différence», affirme Thibeau.

Le gardien de 20 ans Dakota Lund-Cornish a probablement été le meilleur élément des siens, lui qui présente une moyenne de buts alloués de 2,38 et un taux d’arrêts de ,914.

La brigade défensive, guidée par les vétérans Jordan Spence, Sean Stewart et le nouveau venu Connor Olson, fait également très bien.

Au niveau de l’offensive, toutefois, les Wildcats devront trouver une façon de marquer davantage. Quoique lors de leur dernier duel, l’offensive a contribué quatre buts sur 46 lancers dans une victoire de 4 à 2 à Halifax.

«C’est étrange que ce soit nos agents libres (Olson, Vincent Labelle et Gabriel Bernier) qui aient marqué quatre de nos six buts jusqu’ici, mais nous avons confiance que des gars comme (Gabriel) Fortier, (Philippe) Daoust et (Yoan) Loshing vont bientôt débloquer. Ils ont obtenu de bonnes chances jusqu’ici», confie Thibeau.

Ils auront justement l’occasion de sortir de leur coquille puisque les Wildcats vont disputer leurs trois prochaines parties à la maison face aux Sea Dogs de Saint-Jean (vendredi), aux Islanders (dimanche) et au Titan (23 octobre).

Par ailleurs, Ritchie Thibeau se donne encore un mois pour régler la situation des 20 ans. Actuellement, outre Fortier et Lund-Cornish, les Wildcats comptent aussi sur Jacob Hudson et Tristan Dejong.

«Nous avons décidé de faire alterner Hudson et Dejong pour le prochain mois, mais nous sommes décidés à régler la situation en novembre», indique-t-il.

Même si Thibeau n’a rien voulu dire à ce sujet, une rumeur voudrait que les Wildcats accueillent un nouveau défenseur d’ici vendredi. En raison de la situation qui sévit actuellement avec la Ligue midget AAA du Québec, ne soyez pas surpris si l’arrière en question est le jeune Francesco Iasenza que l’équipe a sélectionné en troisième ronde (57e) en juin dernier. On verra bien.

D’autre part, Thibeau a confirmé que les négociations se poursuivent avec les jeunes Ryan Hopkins et Jake Rozzi.

«Nous continuons de parler avec les deux familles, mais il n’y a rien de concret pour l’instant», mentionne Thibeau.

L’Américain Seamus Campbell est un autre joueur que Ritchie Thibeau tente de faire venir à Moncton. Dans son cas, c’est la pandémie qui l’empêche de s’amener ici.

Enfin, Thibeau travaille aussi sur le dossier des Européens Val Usnik et Maxim Barbashev. Là aussi, ça traîne malheureusement en longueur.