Les Aigles espèrent sauver leur saison

Même si U Sports vient d’annoncer son incapacité à présenter des Championnats canadiens pour les sports d’hiver tels que le hockey, le volleyball, l’athlétisme, la natation et la lutte en raison de la pandémie, il demeure toujours une mince possibilité que le Sport universitaire de l’Atlantique parvient à sauver la saison 2020-2021, ou du moins une partie des activités prévues.

Pour l’entraîneur-chef de l’équipe masculine de hockey des Aigles Bleus de l’Université de Moncton Judes Vallée, c’est justement vers cette dernière option que les énergies sont désormais placées.

«Il faut rester positif, affirme Vallée. S’il y a un endroit au Canada où les choses vont mieux qu’ailleurs, c’est bien dans les provinces Atlantique. Je sais que le SUA travaille fort actuellement pour tenter de sauver la saison et faire en sorte que les activités débutent après les Fêtes.»

Depuis que le gouvernement a rétrogradé la région de Moncton en phase orange la semaine dernière, tous les sports sont en pause. Pour Judes Vallée, ce n’est que partie remise. Il a confiance que ses hommes pourront reprendre bientôt l’entraînement.

«Tous les gars dans l’équipe sont conscients de la chance qu’ils ont de se trouver ici. Et nous faisons tout en notre pouvoir pour protéger nos athlètes dans la pratique de leur sport dans cette période de pandémie. Tout est fait dans les règles. Et en attendant que le tout revienne à la normale, les gars s’entraînent chacun de leur côté», mentionne Vallée.

Le pilote du Bleu et Or aimait d’ailleurs beaucoup ce qu’il voyait à l’entraînement. Les nombreux nouveaux venus, donc les attaquants Mika Cyr et Rémy Anglehart, ont apporté une nouvelle dynamique qui n’est pas sans plaire à Vallée.

«C’est clair que nous sommes une équipe améliorée, indique-t-il. Nous avons surtout plus de profondeur. Les nouveaux ont apporté une culture différente, ainsi que beaucoup de leadership. Cyr et Anglehart, par exemple, sont des joueurs qui apportent leur longue expérience dans la LHJMQ et où ils ont récolté beaucoup de points. En fait, si (Félix) Robert et (Alex-Olivier) Voyer n’avaient pas pris la décision d’aller chez les professionnels, je crois que nous aurions fait parti des meilleures équipes.»

Rappelons que Robert et Voyer ont paraphé des ententes avec les organisations de Pittsburgh et Boston dans le but de jouer dans la Ligue américaine, respectivement à Wilkes-Barre/Scranton et Providence.

«Oui c’est plate qu’il n’y ait pas de Championnat canadien, mais le plus important pour nous est de continuer à progresser. Nous avons encore du chemin à faire avant d’arriver au sommet, mais nous sommes maintenant très compétitifs», révèle Judes Vallée.

Outre Cyr et Anglehart, les autres nouveaux venus chez les Aigles Bleus sont les gardiens Émile Samson et Dorian Laganière-Labranche, les défenseurs Yann-Félix Lapointe, Denis Toner et Justin Miron, de même que l’attaquant William Basque.

Les vétérans de retour sont le gardien Étienne Montpetit, les arrières Francis Thibeault, Vincent Lanoue, Alexandre Bernier et Olivier Desjardins, ainsi que les avants Ryan Chiasson, Vincent Milette, Gabriel Vanier, Joey Richard, Vincent Deslauriers, William Forest, Samuel Guilbault et Alexandre Jacob.

«J’aimerais trouver d’ici le début de la nouvelle année au moins deux attaquants et un défenseur. C’est sûr que nous pourrions trouver de l’aide à l’intérieur du camp, mais je crois que ça va surtout venir de l’extérieur», ajoute Judes Vallée.

LeBlanc tout aussi confiant

En athlétisme, l’entraîneur-chef Steve LeBlanc partage le même optimisme que son collègue au hockey.

«Je crois que nous sommes en bonne position pour que la saison d’athlétisme soit sauvée, soutient LeBlanc, qui en est à une quatrième saison à la barre de l’équipe. Est-ce que c’est garanti que nous allons avoir des compétitions? C’est difficile à dire parce que les choses changent vite. Mais l’Atlantique est l’endroit au Canada où il y a le plus de chances de sauver la saison.»

Steve LeBlanc n’en demeure pas moins déçu de voir l’annulation des Championnats canadiens d’athlétisme.

«Nous avions au moins deux filles, Kyla Hughes et Véronique Omalosanga, qui étaient pas mal certaines d’y prendre part et peut-être deux ou trois autres athlètes. Notre équipe féminine est particulièrement bonne. La majorité de nos filles sont de retour et je crois que nous figurons dans le top-3 des meilleures équipes du SUA. C’est de loin la meilleure équipe féminine depuis que je suis ici. Du côté des garçons, nous avons plusieurs jeunes dont Max Mazerolle. C’est d’ailleurs autour de lui que nous allons bâtir l’équipe des garçons», souligne Steve LeBlanc.