Les Tigres de retour à l’entraînement vendredi

Avec le retour de la région de Campbellton en phase jaune, les Tigres de Campbellton vont reprendre avec bonheur l’entraînement dès vendredi après-midi au Centre civique. Après un mois de repos forcé, l’entraîneur-chef Sandy McCarthy et ses adjoints Jason LeBlanc et James Sanford retrouveront 21 joueurs excités à l’idée d’entendre à nouveau le crissement de leurs patins sur la surface glacée.

Les Tigres, seule équipe de la Ligue de hockey des Maritimes qui n’a toujours pas disputé une seule rencontre, auront donc une semaine pour tenter de rattraper le temps perdu avant d’accueillir le vendredi 13 novembre les Rapides de Grand-Sault.

Quand même ironique que les Tigres, qui ont vécu deux confinements de phase orange, reprennent l’action un vendredi 13.

Le directeur général Kevin Mitchell était le plus heureux des hommes lorsque joint au téléphone en après-midi.

«C’est une excellente nouvelle, révèle-t-il. Ça fait quand même un mois que les gars n’ont pas touché la glace. Tout le momentum acquis pendant le camp d’entraînement est aussi bien dire perdu. Heureusement, à cet âge, les jeunes ont la faculté de retrouver rapidement la forme.»

«Je suis également content pour les partisans. J’espère seulement que tout le monde va suivre les règles pour éviter que nous ayons encore une fois à retourner en phase orange. Nous avons une belle équipe de hockey et les partisans vont avoir droit un bon spectacle», dit-il.

Le vétéran Eliott St-Pierre trépigne d’impatience de retrouver ses coéquipiers. On peut le comprendre puisque les cinq Québécois de l’équipe, contrairement à tous les coéquipiers de la bulle atlantique, n’ont pas eu le droit de retourner dans leur famille. Outre St-Pierre, les autres Québécois du club sont Daryk Dubé-Plouffe, Maxime Charest, Tobias Odjick et William Champagne.

«Les dernières semaines ont été plates, mais au moins, contrairement à nos amis qui jouent au Québec, nous n’avons pas à nous inquiéter pour notre saison. Là-bas, ça n’augure pas tellement bien pour qu’ils jouent cet hiver», affirme St-Pierre.

Outre les études, le défenseur de 20 ans dit avoir consacré son temps à faire un peu de rattrapage cinéma sur Netflix et à se trouver des activités à faire avec son coéquipier Zach Spencer, qui a eu la belle idée de revenir à Campbellton après une semaine à Fredericton. Sinon, il s’est entraîné du mieux qu’il a pu avec les moyens du bord.

«Ça va faire du bien de retourner sur la glace, dit-il. Ça ne devrait pas prendre trop de temps pour retrouver notre exécution.»

L’Acadien Frédéric Castonguay a aussi hâte que St-Pierre de lacer ses patins.

«Ça fait deux fois que la région se retrouve en phase orange et je pense que c’est assez, mentionne-t-il. En étant la seule équipe qui ne pouvait pas jouer dans toute la ligue, nous n’avions pas vraiment le choix d’être jaloux des gars des autres équipes. J’espère qu’ils réalisent à quel point ils sont chanceux.»

«Nos partisans doivent sûrement être aussi contents. J’en ai d’ailleurs entendu plusieurs dire qu’ils trouvaient ça plate parce qu’il n’y avait rien à faire. Ils ont hâte que le hockey commence et les joueurs aussi», indique l’arrière de 19 ans.