Le Titan met Arsenault sous contrat

Avec la blessure de l’Ontarien Christian Sbaraglia et la pandémie qui empêche le Tchèque Jan Bednar de venir au Canada, le Titan d’Acadie-Bathurst n’a eu d’autre choix que de demander une dérogation auprès de la LHJMQ, afin de permettre au Prince-Édouard Chad Arsenault de parapher un contrat en bonne et due forme.

Arsenault n’est donc plus séquestré par le règlement de la ligue qui ne permet que 10 parties à un joueur affilié.

«Nous n’avions vraiment pas le choix de demander une dérogation, affirme le directeur général Sylvain Couturier. Nous n’avions plus qu’un seul gardien disponible avec la recrue Pierre-Vincent Guignard et il nous fallait donc agir.

Arsenault, qui a signé son contrat avec les matchs du dernier week-end, devrait normalement disputer les deux prochaines parties puisque Sbaraglia n’est toujours pas apte à reprendre le collier. Il devrait toutefois être en mesure de revenir au jeu la semaine prochaine.»

«C’est sûr que si le dossier des Européens débloque, ça va nous donner quatre gardiens sous contrat, mentionne Couturier. Mais si Bednar finit par arriver, nous prendrons une décision à ce moment-là.»

«La situation des Européens est mon dossier numéro 1. Je travaille là-dessus depuis plusieurs semaines. J’ai encore parlé au clan Bednar tout récemment et il se dit prêt à venir aussitôt que nous avons trouvé une façon de le faire», soutient le d.g. du Titan.

Par ailleurs, Couturier admet qu’il a déjà commencé à parlementer avec les autres équipes du circuit en vue de la période des transactions qui va débuter dans un mois.

Sans ouvrir son jeu, Couturier ne dirait pas non à une transaction d’importance. Il pourrait par exemple se laisser tenter d’obtenir un attaquant qui pourrait se greffer à l’un des trois premiers trios. Il n’est également pas exclu qu’un défenseur d’expérience puisse venir donner un coup de main.

«Mais avant de faire quoi que ce soit, nous voulons d’abord voir ce que Fran Jenkins peut nous apporter. Il a quand même joué deux saisons dans la OHL. Et puis, il y a aussi Harijs Brants qui, comme Bednar, attend d’avoir le O.K. pour venir à Bathurst», signale Couturier.

Rappelons que Jenkins soigne une blessure à un pied et il devrait normalement être en mesure de recommencer à patiner dans deux semaines. Toutefois, comme il est actuellement chez lui en Ontario et que les joueurs seront alors à la veille de retourner à la maison pour la pause des Fêtes, il n’est pas dit que Jenkins patientera jusqu’à la reprise des activités en janvier avant de revenir dans le giron du Titan.

En bref…

Riley Kidney tentera de prolonger à cinq sa série de matchs avec au moins un point. Lors de ses quatre derniers duels, Kidney a amassé un but et quatre passes…

Le Titan accueille en ce vendredi 13 les Mooseheads de Halifax et le très dangereux Elliot Desnoyers (11-9=20). Ce dernier vient d’être choisi le joueur de la semaine pour une deuxième fois en trois semaines…

Les partisans du Titan devront avoir à l’œil quatre attaquants des Mooseheads qui en sont à leurs premiers coups de patin dans la LHJMQ. Croyez-le ou non, Robert Orr (4-6=10), Markus Vidicek (3-7=10), Jordan Dumas (4-5=9) et James Swan (3-5=8) sont tous dans le top-5 des meilleures recrues jusqu’ici cette saison. Le meneur est toutefois l’excellent Vincent Labelle des Wildcats de Moncton avec 13 points (3-10)…

Les Mooseheads seront privés de Zachary L’Heureux qui est sous le coup d’une suspension de quatre matchs pour conduite antisportive. Il lui reste encore trois parties à purger…

Chez le Titan, il serait à peu près temps que le vétéran Mark Rumsey se mette réellement en branle. Après 11 duels, le Terre-Neuvien a été limité à un seul but et trois mentions d’aide…