Ligue de hockey des moins de 18 ans: le Moose prend de l’âge!

Après nous avoir habitués à des clubs relativement jeunes au cours des dernières saisons dans la Ligue de hockey des moins de 18 ans du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, le Moose du Nord va composer avec une équipe relativement âgée en 2020-2021. Seulement deux patineurs de 15 ans ont joint l’équipe, soit le défenseur Ryan Hackett et l’attaquant Rayne Scott.

À l’opposé, l’entraîneur-chef Charles LeBlanc a choisi de garder neuf joueurs de 17 ans et huit autres de 16 ans. Ça fait donc du Moose l’équipe la plus âgée du circuit.

Mais qui dit club plus âgé ne veut pas nécessairement dire plus expérimenté. La preuve, les joueurs de Charles LeBlanc ont baissé pavillon 4 à 3 aux mains des Flyers de Moncton, puis 4 à 0 devant le Vito’s de Saint-Jean qui ont obtenu, tenez-vous bien, 61 lancers.

Ainsi, seulement sept joueurs faisaient partie de l’équipe la saison dernière, dont le gardien Samuel Landry qui est toutefois sur la touche pour de six à huit semaines en raison d’une sévère entaille à un mollet qui a nécessité une cinquantaine de points de suture.

Les six autres sont les arrières Jonathan Fontaine et Simon-Olivier Savoie, de même que les attaquants Justin David, Jordan Joseph, Olivier Nadeau et Owen Underhill.

Ajoutez toutefois à ce groupe deux autres avants en Simon Latour, qui revient avec l’équipe après une année d’absence, et Zach Graham, qui évoluait pour les Caps de Fredericton lors des deux dernières campagnes.

Sinon, tous les autres joueurs sont des recrues et ça inclut Brendon Porter et Nick Pitre à l’avant, ainsi que Jean-Rémy LeBlanc et Zacharie Pelletier à l’arrière, tous âgés de 17 ans.

Les autres recrues, âgées de 16 ans, sont Nicolas St-Onge, Zeph Martin et Marc-André Boudreau à l’attaque, le défenseur Martin Duguay et le gardien Samuel Ouellette.

Notons par ailleurs que le jeune portier de 14 ans Niko Boudreau avait été rappelé pour seconder Ouellette le week-end dernier en raison de l’absence de Landry. En fin de semaine, ce sera au tour d’Anthony Savoie, un autre cerbère de 14 ans, à accompagner l’équipe.

«Même si mon équipe est plus âgée que les autres, le fait que la majorité n’a jamais goûté à ce niveau auparavant va leur demander une période d’adaptation», mentionne Charles LeBlanc.

«Nous affrontons de nouveau le Vito’s demain soir (vendredi) à Quispamsis et ça devrait être différent. Nous avons travaillé cette semaine sur nos lacunes et le Vito’s va nous trouver plus difficiles à affronter cette fois-ci», assure LeBlanc.

Invité à nous parler un brin du jeune Ryan Hackett, un défenseur de 5 pieds 10 pouces et 160 livres qu’on dit fort talentueux, Charles LeBlanc croit qu’il a le potentiel pour évoluer un jour dans la LHJMQ.

«Il a un bon coffre à outils, dit-il. Il possède un bon lancer et son coup de patin est très bon. Il a vraiment un beau potentiel. Je crois qu’il va intéresser les recruteurs.»

Mentionnons par ailleurs que Charles LeBlanc pourra compter cette saison sur plusieurs adjoints, soit Francis Rochon, Brandon Parsons, Sean O’Connor et Bruce Hornbrook. Mario Larouche s’occupera quant à lui des gardiens, comme il le fait d’ailleurs depuis déjà quelques années.

En bref…

Le gardien Samuel Landry explique sa blessure au mollet par un bête accident pendant un entraînement de l’équipe le 23 octobre dernier. «Je venais de harponner la rondelle et je me trouvais alors couché sur le ventre devant mon filet, raconte-t-il. Le joueur qui se dirigeait vers moi a voulu m’éviter en sautant, mais il a finalement terminé son saut sur le derrière de ma jambe. La lame de son patin a tranché l’arrière du tibia et j’ai perdu environ 2,5 litres de sang. Je suis chanceux que notre physiothérapeute était là. À l’hôpital, on m’a fait 50 points de suture et on m’a placé 24 agrafes»…

Après son match de vendredi soir à Quispamsis, le Moose accueillera le Wild de Kensington, dimanche après-midi…