CRH: le grand retour des Castors

Les Castors de Saint-Quentin sont de retour dans le Circuit régional de hockey et ils ont bien l’intention de reprendre là où ils avaient laissé après une sabbatique d’un an. Champions des séries éliminatoires au printemps de 2019, les Castors se voient déjà parmi les favoris pour tout rafler en 2020-2021.

Le directeur général Shayne Thériault est même convaincu que son équipe a d’excellentes chances de remporter un sixième titre des séries éliminatoires.

Il faut dire que les Castors ont eu la main heureuse en ajoutant récemment à leurs effectifs le défenseur Pierre-Luc Lurette et l’attaquant Pascal Valcourt.

Dans ce cas-ci, les Castors peuvent dire merci à la COVID-19 qui a forcé l’annulation des saisons de Lurette et Valcourt avec Ontario Tech et Nipissing respectivement, dans le circuit universitaire ontarien.

Lurette et Valcourt se connaissent d’ailleurs fort bien, après avoir connu beaucoup de succès avec les Tigres de Campbellton dans la Ligue de hockey des Maritimes (LHM).

Et comme si ce n’était pas assez, Shayne Thériault a également réussi à convaincre le gardien Travis Fullerton. Ce dernier vient de disputer huit saisons chez les professionnels, dont les cinq dernières dans le championnat du Royaume-Uni (EIHL).

Le portier de Riverview a aussi porté les couleurs des Maineiacs de Lewiston et des Sea Dogs de Saint-Jean dans la LHJMQ, ainsi que des Varsity Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick.

«C’était important pour nous de remettre les Castors sur les rails, affirme Shayne Thériault. Les gens de Saint-Quentin se sont ennuyés du hockey senior et il n’était pas question d’attendre une autre année pour le faire. Nous savions aussi que ça aurait pu être difficile de relancer la machine après deux ans d’absence.»

Les partisans de l’équipe doivent cependant s’attendre à plusieurs autres changements dans l’alignement avec les départs de plusieurs membres du noyau de 2018-2019, à commencer par David Crossman, Keith Sexton, Bryce Milson, Olivier Gendron et Raphaël Pelletier.

Ajoutez à cela les cas de Mathieu Labrie, Pierre-Luc Thériault, Maxime Lévesque et Brandon Coulombe qui n’ont toujours pas confirmé leur retour, bien que Shayne Thériault ait de bonnes chances d’y arriver.

«Nous sommes convaincus que Mathieu Labrie va finir par dire oui. Nous savons que sans Mathieu, nos chances de tout gagner seront nettement plus difficiles. Mathieu, c’est carrément le meilleur défenseur de la ligue», révèle Thériault.

Sinon, les Castors pourront encore compter sur les Francis Poirier, Hugo Thériault, Roch Thériault, Eddie Banville, Dannick Thériault, Pierre-Luc Ouellet, Gino Ouellet, Maxime Cayouette et Zachary Cayouette. Les jeunes Joey Côté et Miguel Thériault vont également se greffer à l’équipe.

«Il nous reste encore à annoncer la signature de nos deux joueurs importés et de notre joueur spécial. Nous sommes actuellement en négociations avec des joueurs qui auront un grand impact dans notre équipe», mentionne le d.g. des Castors.

En bref…

En se retirant comme joueur pour devenir le nouvel adjoint de l’entraîneur-chef Paul Castonguay, Jason Thibault laisse derrière lui pas moins de cinq conquêtes des séries éliminatoires avec les Castors. Il est d’ailleurs le seul joueur à avoir pris part à ces cinq championnats (2006, 2013, 2016, 2017 et 2019)…

À la suite d’un repêchage spécial, huit porte-couleurs des Castors ont tout de même évolué dans le CRH la saison dernière au sein d’autres équipes. Il s’agit de Francis Poirier (Haut-Madawaska), Eddie Banville, Brandon Coulombe, Dannick Thériault et Mathieu Labrie (Kedgwick), Maxime Cayouette (Bas-Madawaska), de même que Hugo Thériault et Roch Thériault (Saint-Basile)…