Hockey senior: le nouveau visage du Dynamo

Bien que l’équipe pourra compter sur le retour de 16 joueurs, le Dynamo de Kedgwick présentera néanmoins un visage fort différent en 2020-2021. C’est surtout au niveau des éléments d’impact que les changements seront les plus significatifs.

Ainsi, avec le départ de Mathieu Labrie, de Brandon Coulombe, de Dannick Thériault et de Eddie Banville, retournés chez les Castors de Saint-Quentin après une pause d’un an du club, et la retraite du vétéran Marc Gallant, le directeur général Denis Couturier n’a eu d’autre choix que de partir à la chasse de nouveaux joueurs.

Il a eu la main heureuse en convaincant les frères Ryan et Marcus Tesink – qui seront les deux joueurs importés –, Christopher Caissy, Tristan Young, J.J. Allison et Raphaël Pelletier de se joindre à la formation. Il est aussi parvenu à faire sortir de sa retraite le défenseur Roch Lapointe.

Tout ce beau monde se joint à une formation qui comptait déjà sur l’excellent gardien Adrien Lemay, les arrières Éric Fallu et Patrick Huard, ce dernier étant le joueur spécial, et les avants Vincent Savoie, Philippe Nazair, Mathieu Haché, Tommy Gallant, Rémi Savoie et Jérémie Borris.

Ajoutez à ce groupe le gardien Yohan Ouellet, le défenseur Mitchell Saint-Pierre-Lapointe, ainsi que les attaquants Roby Martel, Anthony Savoie, Tommy-Lee Bouchard, Mathieu Cyr et Pierre Ouellet.

«C’est sûr que la perte d’un Mathieu Labrie, qui est probablement le meilleur défenseur de la ligue, fait mal, souligne Denis Couturier. Sauf qu’en ajoutant Marcus Tesink, J.J. Allison et Rock Lapointe, je crois que ça nous donne plus de profondeur en défensive. Et à l’attaque, l’ajout de Ryan Tesink sera très important. C’est un attaquant du même niveau que les meilleurs de la ligue comme Dean Ouellet des Panthères.»

Les autres nouveaux venus à l’attaque, Raphaël Pelletier, Tristan Young et Christopher Caissy, sont également très loin d’être des pieds de céleri.

En Ryan Tesink, le Dynamo met la main sur un attaquant qui a disputé les six dernières campagnes chez les professionnels. Choix de sixième ronde (162e) des Blues de St-Louis en 2011, Tesink a également fait sa marque dans la LHJMQ avec les Sea Dogs de Saint-Jean et l’Armada de Blainville-Boisbriand. En 2018-2019, Tesink a compilé 67 points (29-38) en 77 rencontres, séries éliminatoires incluses, avec les Oilers de Tulsa dans la Ligue de la Côte-Est (ECHL).

Son frère Marcus, qui évoluait dans les rangs universitaires à Concordia, compte aussi plus de 120 matchs d’expérience dans la LHJMQ avec les Wildcats de Moncton, les Eagles du Cap-Breton et les Sea Dogs.

Christopher Caissy, un ancien du Titan d’Acadie-Bathurst et des Wildcats, a aussi disputé quatre saisons universitaires avec les puissants Varsity Reds de UNB. Comme Tristan Young, Raphaël Pelletier et J.J. Allison, il profite du statut de joueur local.

«Oui je pense que nous avons un club amélioré. Je nous vois batailler pour le championnat de la ligue», révèle Denis Couturier.

En bref…

L’entraîneur-chef Yvon Ouellet sera secondé par son adjoint Daniel Huard…

Le nouveau retraité Marc Gallant était l’un des trois joueurs qui ont disputé toutes les saisons du Dynamo depuis leur entrée dans le Circuit régional en 2010-2011. Il ne reste donc plus que Jérémie Borris et Rémi Savoie…

Le Dynamo sera privé du gardien Adrien Lemay et de l’attaquant Vincent Savoie tant et aussi longtemps que le Grand Moncton ne quittera pas la phase orange…

Avec les Ryan Tesink, Raphaël Pelletier, Tristan Young, Christopher Caissy, Vincent Savoie, Philippe Nazair et Mathieu Haché, il est clair que le Dynamo sera l’une des offensives avec la plus grande force de frappe dans le CRH…

L’arrivée des frères Tesink a signifié la fin de l’association du défenseur Jean-Sébastien Fournier avec le Dynamo. L’ancien des Aigles Bleus de l’Université de Moncton a rendu de fiers services à Kedgwick lors des deux dernières campagnes. Il ne faudrait pas se surprendre de le voir rebondir sous peu au sein d’une autre organisation du CRH…