Lukas Cormier nommé athlète masculin de l’année

Le hockeyeur Lukas Cormier a été nommé Athlète masculin de l’année, vendredi matin, lors de l’attribution des prix sportifs Konica Minolta de Sport Nouveau-Brunswick.

Cormier, qui participe actuellement au camp de sélection d’Équipe Canada junior à Red Deer, en Alberta, a connu une fin d’année 2020 plutôt spectaculaire.

Repêché en troisième ronde (68e au total) au début du mois d’octobre par les Golden Knights de Vegas, le défenseur originaire de Sainte-Marie-de-Kent connaissait également un début de saison fracassant avec les Islanders de Charlottetown.

Ses 21 points, dont sept buts, lui permettent d’ailleurs d’occuper le premier rang des pointeurs parmi les défenseurs et le sixième échelon parmi tous les joueurs. Ça lui a permis d’être choisi le défenseur du mois d’octobre dans la LHJMQ.

«C’est un prix bien mérité et nous espérons qu’il va continuer de bien représenter la région et le Nouveau-Brunswick, en plus d’inspirer d’autres jeunes hockeyeurs», a révélé son père Mario Cormier, vendredi après-midi.

Chez les femmes, c’est la lutteuse et membre de l’équipe nationale Samantha Stewart, de Fredericton, qui a été honorée. Elle se prépare actuellement en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

Au niveau des recrues (prix du Président), ce sont la coureuse Erin Vringer, de Saint-Jean, et le lutteur Braydon Allen, de Fredericton. Vringer est l’actuelle championne canadienne de cross-country chez les moins de 16 ans, alors que Allen est le champion scolaire en titre chez les moins de 57 kg.

Don Ryan et Jayne Geddes, tous deux de la capitale provinciale, ont pour leur part été choisis les entraîneurs de l’année. Ryan est l’actuel entraîneur de la lutteuse Samantha Stewart, alors que Geddes s’occupe des gymnastes des clubs de Florenceville et de Woodstock.

Les autres prix sont allés à la formation de cricket de Moncton (équipe de l’année), à l’entraîneure de balle molle Kelly Lynch de Quispamsis (meilleur esprit sportif), à l’arbitre de cricket Winston D’Souza de Moncton (meilleur officiel) et à Kapil Choudary de Quispamsis (administrateur de l’année). C’est à ce dernier que l’on doit l’introduction du cricket au Nouveau-Brunswick.