Le Canadien obtient sa revanche face aux Canucks

L’indiscipline du Canadien, Tyler Toffoli et Bo Horvat se sont encore retrouvés au coeur de l’histoire du match jeudi, mais la formation montréalaise s’est assurée de connaître un meilleur dénouement.

Josh Anderson et Jake Evans ont marqué dans un intervalle de neuf secondes tard en deuxième période et le Canadien a filé vers une victoire de 7-3 face aux Canucks de Vancouver.

Les Canucks avaient été 3-en-6 en avantage numérique dans un gain en fusillade de 6-5 face au Tricolore mercredi. Cette fois, le Canadien s’est mieux tiré d’affaire en accordant un seul but en cinq occasions et il s’est même offert deux buts en infériorité numérique.

« Nous avons vu quatre buts rapides et ç’a donné l’illusion que la soirée ressemblerait à celle d’hier, a reconnu l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Nous sommes revenus en deuxième période et nous avions parlé de resserrer notre jeu en défensive. Nous avons aussi minimisé les punitions pour réduire leurs occasions de marquer.

« Nous nous sommes adaptés à partir de la deuxième période et nous avons ensuite connu un match plus à notre image. »

Après avoir réussi un tour du chapeau contre son ancienne équipe la veille, Toffoli a amassé deux buts et une aide pour le Canadien (3-0-2), tandis que Joel Armia a récolté deux buts et deux aides. Ben Chiarot a aussi marqué en fin de rencontre.

À son deuxième départ avec le Canadien, Jake Allen a effectué 14 arrêts.

Horvat a récolté deux buts lors d’un deuxième match d’affilée pour les Canucks (2-4-0). Brandon Sutter a aussi inscrit un but et Thatcher Demko a stoppé 35 lancers.

Armia et Paul Byron n’ont pas terminé la rencontre pour le Canadien. Armia a été sonné en fin de match par Tyler Myers et Julien a confirmé qu’il avait subi une commotion cérébrale.

Myers a écopé une punition de match pour mise en échec à la tête sur la séquence.

« (Armia) n’a pas vu venir (Myers) et c’est un coup d’épaule qui semblait haut », a souligné Julien.

« On parle d’éliminer ce type de coup dans la LNH, a-t-il ajouté. Nous allons attendre de voir de quelle façon la ligue va sévir. »

Dans le camp des Canucks, l’entraîneur-chef Travis Green s’est porté à la défense de son protégé.

« (Myers) n’est pas le type de gars qui va tenter de blesser un rival, a-t-il dit. Il est grand. Même quand il lutte devant le filet, ça lui arrive souvent d’avoir les mains un peu haute sur un adversaire en raison de sa taille. »

Pour sa part, Byron a retraité au vestiaire pendant la troisième période après avoir été atteint à un pied par un lancer de son coéquipier Shea Weber. Son état de santé sera réévalué de manière quotidienne.

Déjà privés des défenseurs Alexander Edler et Travis Hamonic, les Canucks ont perdu les services de la recrue Jalen Chatfield en première période.

Le Canadien conclura son voyage de six rencontres pour commencer la saison avec un autre duel face aux Canucks samedi.

Conclusion plus heureuse pour le CH

Toffoli a vite lancé le bal, touchant la cible après 1:54 de jeu après un bel échec-avant de Jesperi Kotkaniemi.

Horvat lui a vite donné la réplique, à 3:20, quand un tir de Myers a dévié contre lui avant d’aboutir derrière Allen.

Jonathan Drouin a écopé la première pénalité de la rencontre, mais c’est le Canadien qui en a profité. Toffoli a intercepté une passe ratée de Nate Schmidt puis a rejoint Armia. Seul devant le gardien, Armia a marqué grâce à un tir vif du côté de la mitaine à 5:27.

Encore une fois, Horvat est revenu à la charge à 7:13, pendant une punition à Brett Kulak. Il a complété un beau jeu de passes amorcé par Quinn Hughes et J.T. Miller.

Joel Edmundson a été puni au terme du premier vingt pour avoir renversé un rival. C’est encore le Canadien qui en a profité puisque Toffoli a fait bouger les cordages à 1:13 du deuxième vingt, à la suite d’une échappée.

Les deux équipes ont continué d’accumuler les punitions en deuxième période, sans toutefois en profiter. Le Canadien a finalement explosé avec trois buts en 94 secondes tard dans l’engagement.

Anderson a marqué à 14:56 en frappant une rondelle au vol après un arrêt de Demko contre Nick Suzuki en échappée. Evans a fait mouche neuf secondes plus tard, grâce à une passe transversale de Byron. Armia a ajouté son deuxième but du match à 16:30, battant Demko du revers.

Avec tout ça, le Canadien a eu l’avantage 18-3 au chapitre des tirs au but en deuxième période.

Sutter a marqué le troisième but des Canucks à 4:56 du dernier tiers. Il a battu Allen du revers après s’être moqué du défenseur Alexander Romanov.

Chiarot a ensuite complété la marque avec 65 secondes à faire, pendant la punition majeure de Myers.

Échos de vestiaire

Shea Weber a attribué les buts en infériorité numérique à l’agressivité du Tricolore dans cette phase du jeu.

« Nos attaquants ont beaucoup de vitesse. Ils ont bien anticipé certains jeux et ç’a provoqué des échappées. Leur agressivité et leur rapidité ont mené à ces buts-là. »

Tyler Toffoli n’a pas été surpris de voir Joel Armia débloquer à ses côtés lors des deux derniers matchs.

« Je l’ai affronté plusieurs fois dans les mineures et à l’époque où il jouait pour les Jets. Il a toujours été un gros joueur capable de faire de bons jeux et de bien protéger la rondelle. C’est ce qu’il a fait lors des deux derniers jours. »

Le Canadien a inscrit 24 buts à ses cinq premiers matchs cette saison. Nick Suzuki attribue les succès offensifs de l’équipe à sa profondeur.

« Nous avons énormément de profondeur à travers la formation. Les points et les buts sont répartis sur chaque trios. C’est amusant. Nous avons du plaisir à jouer et nous voulons continuer de la sorte. »