Mathieu Desgagnés rejoindra les Gee Gees

Un an après avoir convaincu le gardien Tristan Bérubé de joindre leurs rangs, les Gee Gees de l’Université d’Ottawa sont allés puiser une autre fois dans la cour du Titan d’Acadie-Bathurst. Cette fois-ci, ils ont opté pour un très bon ami de Bérubé, le capitaine Mathieu Desgagnés.

De l’avis même du numéro 27 du Titan, ça faisait déjà quelques semaines que sa décision était prise concernant ce qu’il appelle son plan B. «Mon premier objectif est de me dénicher un contrat professionnel, mais je tenais quand même à m’assurer d’un plan B, affirme le hockeyeur originaire de Verdun. Que ce soit pour moi, ou encore pour ma famille, l’Université d’Ottawa était le meilleur endroit. Les Aigles Bleus de l’Université de Moncton m’ont approché, mais ça n’a pas été long avant que je leur dise que j’avais d’autres plans. Je voulais étudier en anglais.»

«L’entraîneur-chef Patrick Grandmaître m’a dit qu’il avait un rôle important pour moi dans l’équipe. Bien sûr, je devrai prouver que je peux tenir ce rôle. Les Gee Gees ont une très jeune équipe et nous allons avoir la chance de grandir ensemble. J’ai hâte», mentionne-t-il.

Outre Bérubé, on retrouve chez le Gris et Grenat deux autres visages connus des partisans du Titan, soit les défenseurs Keenan MacIsaac et Jérôme Gravel. À noter qu’on y retrouve aussi l’ex-capitaine des Wildcats de Moncton Christian Gaudet, qui y occupe un poste d’entraîneur adjoint.

Au quotidien Le Droit, Patrick Grandmaître n’a pas manqué de vanter sa nouvelle recrue.

«Mathieu est un joueur qui a débloqué l’an dernier à Bathurst. Son entraîneur Mario Durocher l’adore là-bas. Il dit qu’il peut utiliser Mathieu n’importe où en raison de son intelligence. Il est tellement polyvalent que Mario me dit qu’il pourrait même jouer à la défense s’il le fallait. C’est un atout que j’aime bien. En plus, c’est un étudiant qui a de bonnes notes à l’école. Il est déjà inscrit à des cours universitaires et il maintient des notes de A et A+. C’est une recette idéale pour un club de hockey universitaire», a commenté Grandmaître au sujet de celui qui projette d’étudier en administration des affaires.

Il voulait rester

Au repos forcé avec ses coéquipiers du Titan, Mathieu Desgagnés trépigne d’impatience de jouer à nouveau des matchs.

«Nous avons tellement hâte de jouer, dit-il. En attendant, nous nous concentrons sur ce que nous pouvons contrôler. Nous continuons de nous entraîner chaque jour et ça nous permet de peaufiner notre système. Nous serons prêts quand nous pourrons jouer des matchs.»

Questionné sur la dernière période des transactions, à savoir s’il a été surpris de ne pas avoir été échangé, Desgagnés a répondu «oui et non».

«Je savais que c’était une possibilité, mais je voulais vraiment rester ici. Je ne suis absolument pas déçu d’être encore ici. J’aime notre équipe et j’aime la ville. Nous avons un bon trio de 20 ans ici (Adam McCormick et Félix-Antoine Marcotty sont les deux autres) et nous avons la chance de partager notre expérience avec les jeunes. Sylvain (Couturier) a amélioré le club en faisant de bons ajouts récemment. Je suis convaincu que nous pouvons causer des surprises malgré notre jeunesse. Nous avons de la profondeur à toutes les positions», souligne-t-il.

Les ajouts dont fait allusion Desgagnés sont le gardien Jan Bednar, premier choix de l’équipe au dernier repêchage international et seul joueur de l’équipe dont les droits appartiennent à une formation de la LNH (Red Wings de Detroit), le défenseur Jaxon Bellamy et l’attaquant Jacob Melanson.

«Bednar s’est très bien intégré au groupe. C’est vraiment une bonne personne et il se comporte déjà comme un professionnel. Même chose pour Bellamy. Il va être un bon 20 ans pour le Titan la saison prochaine. Pour Melanson, c’est facile de voir des similitudes dans son jeu avec Shawn Élément. Il n’a que 17 ans et il a l’air d’un gars de 19 ans sur la glace. Il va devenir un très bon joueur quand il sera à maturité», raconte Mathieu Desgagnés.