Au tour d’Édouard St-Laurent de se greffer aux Aigles Bleus

Comme prévu, les Aigles Bleus de l’Université de Moncton ont confirmé un autre attaquant en vue de la prochaine saison de hockey universitaire. Cette fois-ci, il s’agit d’Édouard St-Laurent, un gaillard de 6 pieds 1 pouce et 181 livres qui compte déjà plusieurs amis au sein de l’équipe.

St-Laurent, un ailier droit âgé de 20 ans, a évolué dans le passé avec le gardien Émile Samson, les défenseurs Yann-Félix Lapointe et Alexis Arsenault, ainsi que les attaquants Vincent Deslauriers, Nathaël Roy et Alexandre Couture.

Une situation qui de son propre aveu devrait faciliter et accélérer son intégration.

«Avant même que Judes Vallée ne me contacte il y a un mois, j’avais déjà en tête les Aigles Bleus, affirme St-Laurent. Je voulais étudier en français et je savais que ça allait être amusant sur le plan hockey. Mes amis dans le club ont évidemment fait partie de ma réflexion. J’ai beaucoup parlé avec Émile, que je connais depuis que je suis tout jeune parce que nous venons du même coin (Lévis).»

«J’ai eu trois ou quatre conversations téléphoniques avec Judes et il a répondu à toutes les questions que je me posais. J’ai bien aimé nos discussions», mentionne celui qui dit avoir été courtisé par quelques universités anglophones des Maritimes.

St-Laurent, l’un des quatre choix de première ronde (16e total) du Drakkar de Baie-Comeau en 2016, compte déjà 260 matchs d’expérience dans la LHJMQ. Outre le Drakkar, il a également porté les couleurs du Phoenix de Sherbrooke, des Remparts de Québec, des Foreurs de Val-d’Or et actuellement des Huskies de Rouyn-Noranda.

«Je vais apporter mon expérience, une certaine touche offensive et mon jeu physique, dit-il. J’ai aussi un grand désir de compétitionner. Je suis quelqu’un qui travaille fort.

Judes Vallée voit St-Laurent évoluer au sein de l’un des deux premiers trios.

«C’est un joueur de talent que nous venons d’ajouter à l’équipe et il devrait normalement avoir un rôle important dans le top-6. Édouard connaît déjà plusieurs gars dans l’équipe et pour lui ça va lui donne l’impression de se retrouver dans une famille. Et cet esprit de famille, c’est quelque chose que nous tentons de développer», souligne le pilote du Bleu et Or.

«Nous attachons beaucoup d’importance dans notre recrutement afin de trouver de bonnes personnes. Nous n’aurons peut-être pas la meilleure équipe de la ligue, mais c’est à mon avis la formation la mieux balancée que nous ayons depuis que je suis en poste. Et je crois aussi que nous allons avoir le meilleur vestiaire de la ligue. Quand des gars tirent dans le même sens, ça peut faire la différence», explique Vallée.

Depuis mardi, c’est le cinquième joueur que les Aigles Bleus ajoutent à leur alignement. Les quatre autres sont Nathaël Roy, Alexis Arsenault, Alexandre Couture et Maxime Boudreau. Un sixième élément devrait être greffé au groupe en début de semaine prochaine, possiblement lundi.

«Nous avions des cases à remplir quand nous avons entamé notre recrutement et je dirais que nous sommes arrivés à remplir ces cases. Cela dit, après l’annonce de lundi, il va me rester de la place pour un autre joueur. Je suis justement en discussion avec un bonhomme depuis plusieurs semaines. On parle ici d’un joueur d’impact du niveau d’un Mika Cyr. C’est le plus que je peux te dire pour l’instant», confie Judes Vallée en riant.