Championnat mondial de hockey féminin: Serge LeBlanc toujours dans le feu de l’action

À moins d’une catastrophe, il ne manquera plus que quatre parties à Serge LeBlanc pour atteindre le cap des 100 matchs internationaux, une fois que le Championnat mondial de hockey féminin de l’IIHF prendra fin à la mi-mai.

Le responsable d’équipement d’Équipe Canada, qui a travaillé jusqu’ici dans 88 rencontres sur la scène mondiale, est déjà assuré de prendre part aux quatre duels de la ronde préliminaire. Il y aura ensuite les rondes de quarts de finale, de classement, de demi-finales et bien sûr celle des médailles.

Dans les faits, c’est un maximum de huit matchs que pourrait livrer la formation canadienne en Nouvelle-Écosse. À noter que les parties auront lieu du 6 au 16 mai au Centre Scotiabank de Halifax et au Centre communautaire Rath Eastlink de Truro.

LeBlanc est justement à Halifax depuis lundi en vue du camp de sélection d’Équipe Canada qui s’est ouvert mercredi matin au Centre Scotiabank.

Évidemment, comme nous sommes en temps de pandémie, son travail sera différent des autres années. D’ailleurs, il a dû passer un test de dépistage dès son arrivée à l’aréna. Ni le public et pas davantage les représentants des médias ne pourront assister aux entraînements.

«Nous avons des protocoles à respecter. Les 47 joueuses au camp ont été divisées en deux groupes, les Rouges et les Blancs. Moi, je m’occupe des Blancs. Et de la façon que c’est organisé, nous ne croiserons jamais les Rouges à part les fois où nous allons disputer des parties intraéquipes. Sinon, nous aurons déjà quitté les lieux avant que l’autre groupe ne mette les pieds dans l’aréna», explique celui que tout le monde surnomme affectueusement Bayo.

«C’est tellement sévère que nous n’avons même pas le droit de marcher jusqu’à l’hôtel qui n’est pourtant qu’à 400 mètres. Afin d’éviter que les joueuses puissent être en contact avec la population extérieure, un autobus stationné dans l’aréna les embarqueront pour les mener à l’hôtel et vice versa. Ça va être notre bulle pour la durée de l’événement. Même nos repas seront servis dans nos chambres respectives», affirme-t-il.

«Et dans le Centre Scotiabank, chaque groupe aura droit à deux vestiaires afin d’éviter la proximité. D’ailleurs, l’un de mes rôles sera de m’assurer que toutes les joueuses aient tout ce qu’il faut à portée de main, que ce soit du ruban adhésif, des ciseaux, une bouteille d’eau, etc. Habituellement, tout ça se trouve sur une table commune dans le vestiaire. Et je devrai bien sûr porter en tout temps mon masque», confie LeBlanc.

Des 47 joueuses qui se sont présentées au camp, 25 seront retenues pour le tournoi.

«Je m’attends à des surprises, révèle LeBlanc. Selon moi, il n’y a aucun doute que des vétéranes pourraient avoir une surprise. (La directrice générale) Gina Kingsbury l’a bien dit, toutes les filles qui sont ici ont une excellente chance de se tailler une place.»

Le Canada, qui a pris le troisième rang lors du dernier Mondial présenté en 2019 à Espoo, en Finlande, amorcera sa quête pour la médaille d’or en lever de rideau, le 6 mai à 19h30, contre la Finlande. Équipe Canada affrontera également la Russie, la Suisse et les États-Unis en ronde préliminaire. Tous les matchs présentés au Centre Scotiabank seront par ailleurs télédiffusés sur les chaînes de RDS et TSN.

Depuis 1990, le Canada a remporté 10 fois l’or au Championnat mondial. La dernière fois remonte toutefois en 2012.

Les équipes faisant partie du groupe B sont l’Allemagne, la République tchèque, la Hongrie, le Danemark et le Japon.

À noter que la province se réserve le droit d’annuler le tournoi, ou faire des changements dans les plans mis en place si jamais la situation de la COVID-19 s’envenime en Nouvelle-Écosse.

Les invitées au camp d’entraînement

  • Gardiennes: Kristen Campbell (Manitoba), Ann-Renée Desbiens (Québec), Geneviève Lacasse (Ontario), Emerance Maschmeyer (Alberta), Kassidy Sauvé (Ontario) et Shea Tiley (Ontario).
  • Défenseurs: Erin Ambrose (Ontario), Ashton Bell (Manitoba), Jaime Bourbonnais (Ontario), Kendall Cooper (Ontario), Renata Fast (Ontario), Laura Fortino (Ontario), Nicole Gosling (Ontario), Brigette Lacquette (Manitoba), Jocelyne Larocque (Manitoba), Meaghan Mikkelson (Alberta), Allie Munroe (Nouvelle-Écosse), Lauriane Rougeau (Québec), Ella Shelton (Ontario), Claire Thompson (Ontario) et Micah Zandee-Hart (Colombie-Britannique).
  • Attaquantes: Victoria Bach (Ontario), Ann-Sophie Bettez (Québec), Emily Clark (Saskatchewan), Mélodie Daoust (Québec), Jessie Eldridge (Ontario), Sarah Fillier (Ontario), Loren Gabel (Ontario), Élizabeth Giguère (Québec), Julia Gosling (Ontario), Brianne Jenner (Ontario), Rebecca Johnston (Ontario), Rebecca Leslie (Ontario), Emma Maltais (Ontario), Sarah Nurse (Ontario), Kristin O’Neill (Ontario), Amy Potomak (Colombie- Britannique), Sarah Potomak (Colombie- Britannique), Marie-Philip Poulin (Québec), Jamie Lee Rattray (Ontario), Jillian Saulnier (Nouvelle-Écosse), Sophie Shirley (Saskatchewan), Natalie Spooner (Ontario), Laura Stacey (Ontario), Blayre Turnbull (Nouvelle-Écosse), Alexas Vasko (Ontario) et Daryl Watts (Ontario).
  • Chef de la direction: Tom Renney (Colombie-Britannique).
  • Président et chef de l’exploitation: Scott Smith (Nouveau-Brunswick).
  • Vice-président: Scott Salmond (Colombie-Britannique).
  • Directrice générale: Gina Kingsbury (Québec).
  • Conseillère en gestion: Cassie Campbell-Pascall (Ontario).
  • Entraîneur-chef: Troy Ryan (Nouvelle-Écosse).
  • Entraîneurs adjoints: Kori Cheverie (Nouvelle-Écosse), Doug Derraugh (Ontario) et Vicky Sunohara (Ontario).
  • Consultant des gardiennes: Brad Kirkwood (Alberta).
  • Entraîneur vidéo: James Emery (Alberta).
  • Responsables de l’équipement: Serge LeBlanc (Nouveau-Brunswick) et Alanna Goulden (Ontario).
  • Médecin: Dre Tina Atkinson (Nouvelle-Écosse).
  • Thérapeutes: Christine Atkins (Alberta) et Jami Boyd (Manitoba).
  • Massothérapeute: Andrea Purdy (Québec).
  • Consultante en performance mentale: Kim Thompson (Ontario).

Calendrier – Ronde préliminaire

Jeudi 6 mai

  • Allemagne vs Japon, 13h, Truro
  • Suisse vs Étars-Unis, 15h30, Halifax
  • Hongrie vs République tchèque 19h, Truro
  • Canada vs Finlande, 19h30, Halifax

Vendredi 7 mai

  • Danemark vs Hongrie, 19h, Truro
  • Russie vs Suisse, 19h30, Halifax

Samedi 8 mai

  • République tchèque vs Allemagne, 13h, Truro
  • Finlande vs États-Uni, 15h30, Halifax
  • Japon vs Danemark, 19h, Truro
  • Canada vs Russie, 19h30, Halifax

Dimanche 9 mai

  • Hongrie vs Japon, 19h, Truro
  • Suisse vs Canada, 19h30, Halifax

Lundi 10 mai

  • République tchèque vs Danemark, 13h, Truro
  • États-Unis vs Russie, 15h30, Halifax
  • Allemagne vs Hongrie, 19h, Truro
  • Finlande vs Suisse, 19h30, Halifax

Mardi 11 mai

  • Japon vs République tchèque, 13h, Truro
  • Russie vs Finlande, 15h30, Halifax
  • Allemagne vs Hongrie, 19h, Truro
  • États-Unis vs Canada, 19h30, Halifax