LHM: Joshua Nadeau recrue par excellence

Comme prévu, Joshua Nadeau a été choisi la recrue par excellence de la saison 2020-2021 dans la Ligue de hockey junior des Maritimes (LHM). L’attaquant du Blizzard d’Edmundston a dominé la compétition comme rarement c’est arrivé dans l’histoire du circuit.

En dépit d’une pandémie qui a forcé son équipe à rater plusieurs matchs et ultimement à mettre un terme à sa saison, Nadeau a eu le temps en seulement 15 parties à produire l’impressionnant total de 31 points, dont 13 buts.

Premièrement, malgré ses jeunes 17 printemps, il faut souligner sa moyenne de 2,07 points par rencontre, la meilleure de toute la ligue. Et même s’il a disputé la moitié moins de matchs que plusieurs joueurs du circuit, il a tout de même terminé la campagne au 14e rang des meilleurs pointeurs.

Il surfait d’ailleurs sur une séquence de 14 matchs d’affilée avec au moins un point quand les activités du Blizzard ont été arrêtées en raison de la COVID-19.

Notons que Nadeau avait déjà été choisi au sein des équipes d’étoiles des recrues et de la division Nord en début de semaine.

Rappelons que Nadeau évoluera la saison prochaine en division 1 de la NCAA au sein du programme des Black Bears de l’Université du Maine.

Les autres honneurs

Parmi les autres prix remis dans les derniers jours dans la LHM, le capitaine des Rapides de Grand-Sault, Matthew MacKay, a été honoré à titre de défenseur par excellence.

En 23 duels, le hockeyeur de Sackville, en Nouvelle-Écosse, a produit neuf buts et 20 passes pour 29 points.

À l’instar de Nadeau, MacKay a aussi été choisi au sein de la première équipe d’étoiles de la division Nord en début de semaine.

De son côté, l’ancienne vedette des Flyers de Moncton Aiden MacIntosh, des Ramblers d’Amherst, a été choisi le joueur ayant fait preuve de la plus grande détermination.

En 24 parties, MacIntosh a amassé 11 buts et 19 passes pour 30 points. MacIntosh est présentement à l’écart du jeu en raison d’une blessure à un œil qui pourrait le forcer à abandonner la compétition.

«La portée de cette récompense est généralement l’abnégation et les nombreux sacrifices dont fait preuve le joueur au cours de la saison, a révélé l’entraîneur-chef des Ramblers, Doug Doull. Si tel est le cas, personne dans l’histoire de la LHM n’a donné plus de lui-même physiquement et mentalement.»

«Ironiquement, et c’est là l’un des nombreux traits de caractère de ce jeune homme, c’est qu’il ne veut absolument pas être associé à un prix individuel. Avant sa blessure à l’œil, Mac n’a pas passé une semaine sans blessures, que ce soit aux yeux, un nez fracturé ou des dents cassées. Pourtant, il était le premier à sauter sur la patinoire et n’a jamais raté un entraînement. Il est un véritable athlète et une personne aguerrie comme à la vieille époque du hockey», a ajouté Doug Doull.

Les entraîneurs-chefs Brad MacKenzie, des Rapides, et Sandy McCarthy, des Tigres de Campbellton, sont pour leur part les récipiendaires du prix de l’entraîneur de l’année.

Enfin, Justin Sumarah, des Mariners de Yarmouth, a été choisi le gardien par excellence.

Le portier de 20 ans originaire de Halifax a terminé la saison avec une moyenne de buts alloués de 1,95 et un taux d’arrêts de ,935. Il a aussi enregistré cinq blanchissages.

Ajoutez à cela, Sumarah a aidé les Mariners à remporter le prix Young/Knickle pour le meilleur duo de gardiens de la LHM.

Vous ne serez donc pas du tout surpris d’apprendre que Sumarah a été nommé au sein de l’équipe d’étoiles de la section Sud.

Au cours des prochains jours, la LHJMQ procédera, à la nomination de son joueur le plus utile, de son joueur-étudiant, du joueur possédant le meilleur esprit communautaire et du joueur qui obtiendra la bourse d’études Bob Boucher.