Des joueurs déçus dans la LHM

Maudite COVID-19.

Après le Blizzard d’Edmundston il y a trois semaines, huit autres formations de la Ligue de hockey junior des Maritimes (LHM) ont fermé les livres, mardi, par la faute de cette pandémie qui ne cesse de compliquer le quotidien des multiples sports.

Parmi ces huit équipes malheureuses, on retrouve les Rapides de Grand-Sault de la division Nord. Les autres clubs qui ont abdiqué proviennent tous de la division Sud, soit les Western Capitals de Summerside, les Ramblers d’Amherst, les Weeks Crushers de Pictou County, les Lumberjacks de South Shore, les Bearcats de Truro, les Wildcats de Valley et les Mariners de Yarmouth.

Rappelons que la LHM avait annoncé, lundi, que les activités des six équipes de la Nouvelle-Écosse étaient reportées jusqu’à nouvel ordre, en raison des restrictions relatives à la COVID-19 et des décisions de la province de la Nouvelle-Écosse et de Hockey Nouvelle-Écosse. L’annonce de mardi affecte également Summerside, qui a joué dans cette section cette saison.

Mardi, la Nouvelle-Écosse a de plus annoncé de nouvelles restrictions pour arrêter la propagation de la COVID-19, qui comprend une interdiction des événements et des entraînements sportifs. Ces restrictions devraient rester en place pendant au moins deux semaines.

Chez les Rapides, bien que les joueurs se doutaient de la possibilité, la surprise a été de taille.

C’est du moins ce que laisse entendre le vétéran Drew Toner.

«Nous avons gardé espoir jusqu’à la toute fin, dit-il. Nous nous sommes entraînés jusqu’à hier matin (mardi). L’intensité était aussi présente que pendant la saison régulière.»

Évidemment, ce n’est pas vraiment la fin de carrière dont rêvait Toner, lui qui aura vécu l’annulation des deux dernières séries éliminatoires du circuit.

«C’est difficile (à accepter), confie-t-il. Surtout que nous avions l’équipe pour nous rendre jusqu’en finale cette saison. Cela dit, je préfère rester positif. Je me dis que nous avons quand même pu disputer plusieurs parties de saison régulière, ce qui nous a permis de continuer de nous améliorer comme joueur. C’est sûr que ce n’est pas la fin que nous avions espérée, mais nous avons eu plus de chance que d’autres ligues qui n’ont même pas pu jouer un seul match.»

La LHM a par ailleurs annoncé que le tournoi à la ronde de la division Nord allait se poursuivre avec les Tigres de Campbellton, les Red Wings de Fredericton et les Timberwolves de Miramichi. Le tournoi se terminera le dimanche 2 mai. L’équipe de première place obtiendra une passe gratuite pour la finale de section, tandis que les deux autres clubs s’affronteront dans une série 3 de 5. La finale sera également un 3 de 5. À noter toutefois que la coupe Canadian Tire ne sera pas en jeu et qu’aucune équipe championne ne sera couronnée cette année, comme ç’a été le cas le printemps dernier.

«Ces trois équipes sont quand même chanceuses de pouvoir disputer des matchs. J’ai d’ailleurs plusieurs bons amis dans ces équipes et j’aimerais bien avoir la même occasion. Comme il n’y aura pas vraiment de championnat, on peut dire qu’ils vont jouer pour l’amour du hockey», révèle Drew Toner.

Le numéro 26 des Rapides devrait par ailleurs avoir de bonnes nouvelles à annoncer dans les prochains jours. Sans préciser sa destination, Toner a mentionné qu’il jouera sur la scène universitaire en 2021-2022.

«Je ne peux pas t’en dire plus, mais je suis très excité, dit-il. Je viens de terminer quatre belles saisons dans la LHM avec deux excellentes organisations (Campbellton et Grand-Sault). Je suis fier de ma carrière junior. Je m’apprête maintenant à passer au prochain chapitre.»

En 179 matchs, séries éliminatoires incluses, Drew Toner a compilé 42 buts et 75 passes pour 117 points.