Les Ironmen de Chatham se joindront-ils au Circuit de Miramichi?

La nouvelle n’a pas encore été ébruitée, mais la Ligue de baseball senior du Nouveau-Brunswick pourrait annoncer dès samedi l’annulation de sa saison 2021. Et si c’est le cas, les Ironmen de Chatham pourraient rejoindre le Circuit intermédiaire de la Vallée de Miramichi pour l’été.

Déjà que la ligue prévoyait opérer à quatre équipes en raison de la sabbatique d’un an demandée par les Royals de Fredericton, voilà que l’incapacité d’obtenir la garantie que les équipes du Nouveau-Brunswick pourront traverser la frontière de l’Île-du-Prince-Édouard (et vice versa) vient encore plus compliquer les choses.

Ajoutez à cela que la COVID-19 empêche aussi bien dire les Fisher Cats de Moncton, les Alpines de Saint-Jean, les Islanders de Charlottetown et les Ironmen de greffer des joueurs importés à leur formation.

Pour toutes ces raisons, une réunion d’urgence a été convoquée pour ce samedi.

Bref, les possibilités de voir les Ironmen demander officiellement une place dans la Vallée de Miramichi sont sérieuses.

«Beaucoup de choses tourbillonnent en ce moment autour de notre ligue, admet Greg Morris de l’organisation des Ironmen. La COVID-19 fait des ravages tant auprès des joueurs qu’avec les bulles. C’est vrai que le Circuit de la Vallée de Miramichi est une possibilité. Mais là encore, il n’y a rien de réglé.»

Les Ironmen auront toutefois besoin de l’accord de cinq formations restantes pour obtenir leur place. Ça devrait cependant n’être qu’une formalité.

Trois clubs interrogés ont déjà fait savoir qu’ils comptaient appuyer l’entrée en scène des Ironmen, soit les Aigles de Tracadie, les Dodgers de Dalhousie et les Acadiens de Caraquet. Les deux autres équipes de la ligue sont les Cardinals de Miramichi et les Tigers de Chatham Head.

Notons que les Red Sox de Chaleur ont demandé une sabbatique d’une saison en raison d’un manque de joueurs.

«Ça augure bien, révèle le président et entraîneur-chef des Aigles Robert Arsenault. C’est sûr qu’ils vont être forts, mais ce ne sera quand même pas son équipe senior. Ils n’auront pas d’importés et ils n’auront le droit que d’avoir des joueurs locaux.»

«Nous avons plusieurs jeunes dans notre équipe et ils sont tous excités à l’idée d’aller jouer des matchs sur le très beau terrain de Chatham», mentionne pour sa part le joueur-entraîneur des Dodgers Roger Hickey.

Si la Ligue intermédiaire de la Vallée de Miramichi accepte dans ses rangs les Ironmen, les équipes disputeront un calendrier de 20 rencontres. Sinon, si on entame la saison avec cinq clubs, ils auront droit à un calendrier de 16 matchs. L’objectif est d’entamer la saison lors du premier week-end de juin.

Les Aigles ont hâte que ça débute

Les Aigles de Tracadie débuteront leur camp d’entraînement lundi, sur le coup de 19h, au Parc Raoul-Losier.

Après avoir vu la saison 2020 être annulée en raison de la pandémie, le président et entraîneur-chef des Aigles Robert Arsenault soutient que les joueurs sont excités de retrouver leur routine estivale.

«Les gars ont hâte, affirme Arsenault. Les gars ont perdu une année complète et j’avais peur que certains d’entre eux perdent l’intérêt et se tournent vers d’autres activités comme le golf. Mais non, ça n’a pas été le cas. Nous allons avoir sensiblement la même équipe qu’en 2019.»

Il y a deux ans, les Aigles ont remporté le championnat de la saison régulière grâce à un dossier de 14 victoires et six revers. Ils ont toutefois plié l’échine en finale devant les Tigers de Chatham Head.

«Nous allons avoir une belle équipe, mentionne Arsenault. Frédéric-Denis Benoit est de retour avec nous après quelques saisons avec les Cardinals de Miramichi. Il devait nous donner un bon coup de main au monticule.»

Évidemment, Kevin Landry, Rémi Comeau, Rémi Légère et Yannick Holmes seront les principales menaces offensives de l’équipe. Daniel Sonier est pour sa part un cas douteux pour l’instant.

Le personnel de lanceurs sera composé de Légère, Benoit, Luc Roy et Brett Francis.

Les Ironmen de Chatham se joindront-ils au Circuit de Miramichi?

Les Dodgers de Dalhousie sont déjà à l’entraînement et le joueur-entraîneur Roger Hickey promet une équipe jeune, rapide et spectaculaire.

«Nous avons eu 14 gars pour la pratique d’hier et nous en attendons de quatre à cinq autres pour le prochain entraînement, indique Hickey, dont les 43 ans contrastent avec la moyenne d’âge du club qui est dans la jeune vingtaine.

«L’équipe sera très jeune, mais nous serons compétitifs, prévient Hickey. Nous allons être une équipe à surveiller. Nous avons plusieurs joueurs rapides et nous allons encore voler beaucoup de buts comme en 2019.»

Il y a deux ans, les Dodgers ont été, et de loin, les plus rapides sur les sentiers avec 67 vols de but, soit 28 de plus que les Cardinals de Miramichi qui ont pris la deuxième place avec 39 vols. Samuel Gendron et Mike Marcello ont été particulièrement efficaces dans ce domaine avec respectivement 16 et 15 buts volés, en tête du circuit.

Olivier Gendron, Kyle Parker, Jonathan Doucet, Roger Hickey et son fils Jayden seront parmi les autres joueurs à surveiller au bâton. On s’attend aussi à un impact immédiat de la part du jeune Jérémy Doucet qui sera l’un des nouveaux venus dans l’équipe.

Les Acadiens veulent jouer pour ,500

Après avoir remporté seulement trois rencontres en 2019, les Acadiens de Caraquet ont bien l’intention de retrouver des couleurs cet été. Même si ça risque d’être difficile, l’objectif est de terminer la saison 2021 avec une fiche de ,500.

Le joueur-entraîneur des Acadiens Frédéric Lanteigne se croise évidemment les doigts pour que le vétéran Yan Rail puisse jouer un maximum de matchs, lui qui n’avait pu disputer que sept rencontres en 2019.

L’importance de Rail au sein des Acadiens n’est vraiment pas à dédaigner. Depuis 2010, Rail a maintenu une moyenne de ,421 grâce à 187 coups sûrs en 444 présences au marbre. Il a de plus cogné 37 doubles et 10 circuits, en plus de voler 60 buts.

Mais tout ça n’est rien comparé à ses statistiques comme lanceur. En 339 manches d’action sur la butte, Rail a maintenu une moyenne de points mérités de 2,19 et obtenu pas moins de 356 retraits au bâton. Il a aussi remporté 33 de ses 50 décisions. Et tout ça au sein d’une équipe qui n’a connu qu’une seule saison gagnante depuis 2010.

Cela dit, Rail n’est pas le seul joueur d’impact des Acadiens. Des joueurs comme Jolin Mallet et Frédéric Landry sont également en mesure de contribuer offensivement. Et au monticule, outre Rail, les trois «Fred» (Lanteigne, Landry et Haché) ont tous suffisamment d’expérience pour donner la chance à leur club de gagner.

«Nous allons probablement rajeunir un peu notre club, mais nos attentes sont de jouer pour ,500. Il est également possible que nous ajoutions quelques joueurs de Chaleur qui ne joueront pas dans la ligue cette saison. Nous voulons cependant nous assurer que ça ne pénalise pas nos jeunes. Si nous ajoutons des agents libres, ce sera pour occuper des postes qui sont à combler», prévient Frédéric Lanteigne.

Les Acadiens tiendront un premier entraînement ce week-end, ou encore en début de semaine prochaine.