L’Université de Moncton a décidé de miser sur la jeunesse à la barre de l’équipe de volleyball. Les décideurs n’ont d’ailleurs pas eu à chercher trop loin puisqu’il s’agit de l’ancienne capitaine le Bleu et Or Joline Richard.

Âgée de seulement 30 ans, Joline Richard succède à Monette Boudreau-Carroll qui a dirigé les Aigles Bleues pendant près de 25 ans.

«Je réalise l’un de mes plus grands rêves, affirme la jeune femme de Saint-Charles-de-Kent. C’est un grand honneur de diriger l’équipe avec laquelle j’ai joué pendant cinq ans (2009 à 2013). J’ai abordé mon entrevue avec le cœur ouvert. Je voulais leur faire comprendre que c’était un emploi que je voulais et que je souhaitais.»

Joline Richard entrera officiellement dans ses nouvelles fonctions le lundi 14 juin. Dès le départ, elle planifie de rencontrer ses joueuses, tant en groupe que de façon individuelle.

«Je veux m’asseoir avec les filles pour d’abord apprendre à les connaître, mais aussi pour voir où nous en sommes. J’aimerais également établir des objectifs et je veux que les athlètes soient impliquées à ce niveau. La communication est un aspect important dans les succès d’une équipe et j’ai bien l’intention de me servir de mon bac en récréologie», confie-t-elle.

S’il ne fait aucun doute qu’elle a beaucoup appris en côtoyant Monette Boudreau-Carroll et le regretté Louis-René Comeau, «lui il est dans mon cœur», Joline Richard entend cependant apporter sa propre façon de faire.

«C’est sûr que j’ai accumulé un bon bagage d’expériences avec le temps, mais je compte apporter aussi mon énergie, mon enthousiasme et mon dynamisme. Je veux justement avoir un club dynamique. Je sais exactement où je m’en vais et le plan est de travailler quotidiennement sur les aspects du jeu que nous devons améliorer, tout en soulignant ce qui va bien», révèle l’ancienne attaquante.

Évidemment, elle ne se sent pas encore prête à parler plus en détail de son équipe. D’autant plus que la pandémie a drôlement compliqué le recrutement. Heureusement, Monette Boudreau-Carroll a eu le temps de confirmer les arrivées de cinq nouvelles joueuses, soit les Acadiennes Émilie-Anne Chiasson, Jasmine Allain, Julie-Pier Gauvin et Jaël Richard, de même que l’Albertaine Zoryanna Kahanyshyn-Fontaine.

«Joline Richard est reconnue comme une personne rassembleuse et une leader dans sa communauté, a fait savoir la directrice des sports universitaires par intérim Martine LeBlanc. Nous sommes très heureux de sa nomination. Elle est dynamique et grandement motivée à l’avancement de notre programme de volleyball féminin. Je crois fortement dans son potentiel et nous avons bien hâte de travailler avec elle et de l’accompagner dans son cheminement de carrière.»

Avant de prendre les rênes du Bleu et Or, Joline Richard a eu le temps de se faire les dents au cours des six dernières années en dirigeant des équipes provinciales, le programme de haute performance Fusion et l’équipe de l’Université Crandall. Comme athlète, outre le Bleu et Or, elle a également représenté la région de Kent aux Jeux de l’Acadie, ainsi que le Nouveau-Brunswick aux Jeux de la Francophonie canadienne (2008) et aux Jeux du Canada (2009).

Le camp d’entraînement prendra son envol dans la première semaine de septembre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle