Le Canadien a poursuivi sur sa lancée, mercredi soir au Bell MTS Place, mais il a été privé de célébrations en raison d’un geste vicieux de Mark Scheifele contre Jake Evans en fin de rencontre.

La défensive de la formation montréalaise a contribué aux quatre premiers buts de l’équipe dans une éclatante victoire de 5-3 lors du premier match de la série de deuxième tour entre le Tricolore et les Jets de Winnipeg.

Le Canadien, qui a remporté une quatrième rencontre de suite pour une première fois en 2021, mène la série 1-0. Le deuxième match sera présenté vendredi, toujours à Winnipeg.

La rencontre s’est terminée sur une note inquiétante. Evans est resté étendu sur la glace pendant de longs moments après avoir encaissé une violente mise en échec de Scheifele pour marquer dans un filet désert avec 56,9 secondes à écouler.

Evans a quitté la patinoire sur une civière. L’attaquant était conscient et a été aperçu en mesure de bouger ses bras. L’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Dominique Ducharme, a indiqué qu’Evans était toujours en train de subir des examens à l’aréna quand il a rencontré les médias par visioconférence.

Mark Scheifele (55) frappe durement Jake Evans en fin de troisième période. – PC

Le premier match de la série de premier tour entre le Canadien et les Maple Leafs de Toronto avait aussi été marqué par un incident du genre, quand Corey Perry avait accidentellement atteint John Tavares à la tête en première période.

« Vous ne voulez jamais voir ça, un joueur étendu sur la glace comme ça, a dit Ducharme. Nous l’avions vécu avec Tavares. Il ne portait pas notre uniforme, mais c’était un accident. Des deux côtés, tout le monde souhaitait qu’il aille mieux. Je n’ai pas senti ça de l’autre côté quand c’est arrivé (mercredi soir). »

Du côté des Jets, l’entraîneur-chef Paul Maurice a défendu son joueur, mais était conscient qu’il pourrait y avoir des conséquences.

« J’espère qu’il (Evans) est correct. C’est un jeu particulier. Quand vous revenez en repli pour contrer un but dans un filet désert, vous allez à pleine vitesse. Mark a arrêté de patiner, a gardé ses bras près de son corps. C’est une mise en échec percutante. Je suis certain que la ligue aura son opinion », a-t-il dit.

Avant cet incident malheureux, la défensive du Tricolore avait amassé six points. Elle avait pourtant été limitée à deux points en sept rencontres face aux Maple Leafs.

« Elle a fait de l’excellent travail défensivement, a dit Ducharme. Offensivement, nous voulons que nos joueurs soient impliqués, qu’ils appuient l’attaque, qu’ils choisissent les bons moments. Ils ont eu de bonnes présences en zone offensive où ils ont appuyé l’attaque. C’est important. »

Jeff Petry et Joel Edmundson ont récolté chacun deux aides, tandis que Shea Weber et Erik Gustafsson en ont amassé chacun une.

Eric Staal a inscrit un but et une aide, tandis que Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki ont également touché la cible. Carey Price a connu une autre excellente rencontre et a effectué 27 arrêts.

Adam Lowry, Derek Forbort et Kyle Connor ont répliqué pour les Jets.

Connor Hellebuyck a cédé trois fois sur les 11 premiers tirs du Tricolore, mais s’est racheté par la suite. Il a terminé la soirée avec 28 arrêts.

Le Canadien comptait sur la même formation qui lui a permis d’éliminer les Maple Leafs lundi soir, lors d’un match ultime.

Pour leur part, les Jets étaient de retour en action plus d’une semaine après avoir complété le balayage des Oilers d’Edmonton.

Les Jets étaient privés de l’attaquant Paul Stastny, en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été dévoilée. Ils ont également dû se débrouiller à cinq défenseurs, puisque Dylan DeMelo a subi une blessure au bas du corps dès sa première présence sur la patinoire.

Maurice a indiqué que l’état de santé de Stastny sera réévalué de manière quotidienne. Il n’avait pas de mise à jour à offrir concernant DeMelo.

Lowry et Mathieu Perreault ont retraité tour à tour au vestiaire en deuxième période, mais sont revenus un peu plus tard et ont complété la rencontre.

Départ canon

Le Canadien aurait difficilement pu faire mieux en début de rencontre. Il a inscrit deux buts dans un intervalle de 1:40 et il menait 2-0 après 5:10 de jeu.

Kotkaniemi a ouvert la marque en faisant dévier une passe déguisée parfaite de Petry à 3:30. Staal a ensuite été le récipiendaire d’un bel effort de Perry et il n’a eu qu’à faire dévier la rondelle dans le filet.

Price a réussi un premier arrêt clé lors d’un avantage numérique des Jets, étirant la jambière gauche pour stopper un tir de Mason Appleton.

Les Jets ont réduit l’écart en infériorité numérique. Lowry a profité d’une bêtise de Gustafsson à la ligne bleue des Jets pour s’échapper et il a déjoué Price du revers entre les jambières à 11:52.

Le Canadien a restauré son avance de deux buts avec 2:46 à écouler au premier engagement. Suzuki a marqué un but spectaculaire grâce à une belle feinte lors d’une attaque à deux contre un.

Le Tricolore aurait pu ajouter un quatrième but, mais Kotkaniemi a plutôt été puni pour obstruction contre le gardien. Price s’est démarqué pendant l’avantage numérique des Jets, faisant un bel arrêt du bouclier aux dépens de Scheifele.

À l’autre bout de la patinoire, Evans a atteint le poteau en infériorité numérique.

Il n’y a pas eu de but en deuxième période, alors que les deux gardiens ont été les vedettes de l’engagement.

Price a réussi un autre petit bijou, faisant le moulin à vent avec sa mitaine pour frustrer Perreault lors d’une attaque à deux contre un des Jets.

Hellebuyck s’est aussi démarqué en fermant les jambières à temps pour stopper un tir de Cole Caufield lors d’une attaque en surnombre du Tricolore.

Le gardien des Jets a aussi fait un arrêt avec la mitaine sur un tir à bout portant de Paul Byron. Il a ensuite frustré Joel Armia, qui s’était échappé.

Price a réussi un autre arrêt clé aux dépens de Connor tôt en troisième période, mais les Jets l’ont finalement battu pour une deuxième fois à 9:22 de l’engagement.

Brett Kulak a perdu sa bataille le long de la rampe, puis Pierre-Luc Dubois a rejoint Forbort dans l’enclave. Forbort a pris son temps et a déjoué Price du côté de la mitaine.

Le Canadien a cependant vite retrouvé le confort de son coussin de deux buts à 11:04, en avantage numérique. Hellebuyck a frustré Weber, qui a pu s’échapper grâce à une longue passe de Petry, mais Gallagher a marqué sur le retour.

Encore une fois, les Jets ont réduit l’écart à un seul but quand Connor a fait mouche avec 1:42 à faire, alors que Hellebuyck avait été remplacé par un attaquant supplémentaire.

Evans a marqué dans un filet désert avec moins d’une minute à écouler, mais il a encaissé un dur coup d’épaule de Scheifele. L’attaquant des Jets a écopé une punition majeure pour assaut et une inconduite de partie pour son geste.

Échos de vestiaire

Joel Edmundson ne s’est pas gêné pour commenter le coup de Mark Scheifele contre Jake Evans.

« Oui, c’est un coup salaud. Nous espérons que la ligue va s’occuper de gérer ça. Si (Scheifele) revient dans la série, nous allons lui rendre la vie misérable. »

Jesperi Kotkaniemi digérait mal le coup contre Evans.

« C’est dégoûtant. Ça démontre très peu de respect pour les joueurs sur la patinoire. »

Corey Perry était particulièrement heureux du début de rencontre du Canadien.

« Ce n’est pas facile de revenir après un match numéro sept. Vous êtes sur un nuage, puis vous devez vous préparer pour une nouvelle série et un nouvel adversaire deux jours plus tard. Nous avons réussi à donner le ton pendant les 10 ou 15 premières minutes. »

Le capitaine des Jets Blake Wheeler s’est dit inquiet pour Evans.

« J’espère seulement qu’il est correct. C’est tout. C’est ce qui m’inquiète. Ce n’est jamais agréable de voir quelqu’un étendu sur la glace aussi longtemps et qui doit sortir sur une civière. »

Le centre Adam Lowry essayait de tirer du positif du jeu des Jets après le départ canon du Canadien.

« Nous nous attendions à ce qu’ils commencent le match en force après une grosse victoire à Toronto. Nous n’étions pas tout à fait à l’affût. Nous avons commis quelques erreurs mentales et nous nous sommes retrouvés en mauvaise posture. Mais nous n’avons pas abandonné. Plus le match avançait, meilleurs nous étions. »

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle