Après 22 mois d’attente, le moment est enfin venu pour les amateurs de baseball du Nouveau-Brunswick de ramener l’amorti, la chandelle, la fausse balle et le frappe et court dans les conversations. La Ligue de baseball intermédiaire de la Vallée de Miramichi a entamé une nouvelle saison mercredi soir et l’ambiance, du moins du côté des trois formations francophones, est à la fête.

Dans le camp des Aigles de Tracadie, champions en titre de la saison régulière de 2019, l’entraîneur-chef Robert Arsenault est tellement optimiste qu’il va jusqu’à prédire un championnat au terme de la saison.

«Nous avons le club pour y arriver, dit-il. Nous avons une belle profondeur au monticule, une excellente offensive et également une bonne défensive. Nous allons être très difficiles à battre. En fait, ça fait longtemps que je n’ai pas vu les Aigles avec autant de profondeur. C’est un problème qui est très plaisant à avoir.»

Parmi les acquisitions qui devraient avoir un impact important dans les succès du club, on note le receveur Martin Bergeron, un bonhomme qui a joué du gros baseball au Québec au niveau senior et junior. Non seulement on compte sur lui pour bien diriger les lanceurs, mais on croit qu’il pourra également contribuer à l’offensive avec sa puissance au bâton.

Le retour de Frédéric-Denis Benoît, après quelques saisons avec les Cardinals de Miramichi, devrait également aider. Benoit peut évoluer à l’arrêt-court et au monticule.

Parlant de lanceurs, Robert Arsenault pourra aussi compter sur le gaucher Luc Roy, ainsi que sur les droitiers Rémi Légère, Brett Francis, Hugo LeBouthillier et Zoël Benoît.

Les autres réguliers seront Olivier Landry au premier coussin, Rémi Légère au deuxième-but, Yannick Holmes au troisième coussin, Ghislain Haché au poste de voltigeur de gauche, le joueur étoile Kevin Landry au centre et Rémi Comeau à droite.

L’équipe comprend également Gary Duguay, Raphaël Robichaud et Jean-François Rousselle.

C’est sans oublier que l’entraîneur adjoint Martin Albert pourra lui aussi donner un coup de main à l’occasion au premier coussin.

Ce sont justement les Aigles qui ont démarré la saison, mercredi soir, en rendant visite aux Cardinals. Les deux mêmes équipes se retrouvaient jeudi au parc Raoul-Losier.

Dodgers de Dalhousie

Dans le Restigouche, les Dodgers de Dalhousie ont décidé de miser sur la jeunesse. Si on fait abstraction du lanceur Serge Lebel, du joueur de premier-but Kyle Parker et du voltigeur de centre Mike Marcello qui ont tous 35 ans ou plus, tous les autres joueurs ont 25 ans ou moins.

«Si tous ces jeunes demeurent ensemble, j’ai le sentiment que les Dodgers seront une très bonne équipe d’ici deux ans, estime l’entraîneur-chef Roger Hickey. De plus, nous avons une belle relève qui s’en vient via notre programme midget. Il y a plusieurs gars qui vont pouvoir venir nous aider bientôt. C’est maintenant le tour des jeunes et nous avons pris la décision de leur donner cette chance.»

«Il n’y aura pas beaucoup de barbus dans l’équipe», confie Hickey en riant.

Hickey aime également la profondeur de l’équipe au monticule. Outre Serge Lebel, il pourra également se fier sur les Brayden Lebel, Olivier Gendron, Keith Bouchard, Elliott Parker, Jérémie Doucet, Jonathan Doucet et Francis Bérubé.

En temps normal, Francis Bérubé (receveur), Jonathan Doucet (premier coussin), Boyd Caplan (deuxième-but), Elliott Parker (troisième-but), Olivier Gendron (arrêt-court), Keith Bouchard (voltigeur de gauche), Samuel Gendron (voltigeur de centre) et Jérémie Doucet (voltigeur de droite) occuperont les postes réguliers. Il n’empêche que Kyle Parker, Mike Marcello, Jayden Hickey, Joey Bernard et Marc-Olivier Roy, entre autres, auront aussi leur mot à dire.

«Nous avons le genre de club qui pourrait causer des surprises, prévient Roger Hickey. Nous allons surtout être très rapides sur les sentiers. Les gars ont hâte de jouer. Ça fait déjà un mois et demi qu’ils se préparent pour la saison et il y a toujours au moins 14 gars à chaque entraînement.»

Les Dodgers ont lancé leur saison jeudi soir en visitant les Tigers de Chatham Head, champions en titre des séries éliminatoires en 2019. Vendredi, les deux mêmes formations ont rendez-vous à Dalhousie à compter de 20h.

Acadiens de Caraquet

Il fallait bien choisir une équipe pour affronter les Ironmen de Chatham et le sort aura voulu que ça tombe sur les Acadiens de Caraquet. Les deux équipes devaient s’affronter jeudi soir au Ironmen Park, puis à Caraquet vendredi. Dans les deux cas, les matchs débuteront à 19h30.

Pour ceux et celles qui en auraient manqué un bout, les Ironmen évoluaient jusqu’à tout récemment au niveau senior, soit un calibre de jeu nettement plus fort que l’intermédiaire.

«Les gars sont prêts, mais nous avons du pain sur la planche», a lancé avec humour le joueur-entraîneur des Acadiens Frédéric Lanteigne.

À l’instar des Aigles et des Dodgers, les Acadiens pourront eux aussi compter sur une profondeur rarement vue sur la butte. Outre l’excellent Yan Rail, au moins sept autres artilleurs verront de l’action cette saison, soit Frédéric Lanteigne, Frédéric Haché, Alexandre Noël, Samuel Cormier, Samuel Ferron, Justin David et Jack Robichaud.

Les Acadiens pourront compter sur quelques nouveaux visages qui devraient apporter une nouvelle dynamique au sein de l’équipe.

C’est le cas du voltigeur de gauche David Hamel, du receveur Guillaume Benoît et du versatile Jack Robichaud, qui peut jouer autant sur la butte qu’au premier coussin ou encore au troisième-but. Martin Duguay, qui n’est âgé que de 17 ans, en est un autre qui devrait être en mesure de contribuer.

«David Hamel semble un bon frappeur, Guillaume apporte une belle intensité et Jack est vraiment versatile. Quant au jeune Duguay, il possède la même agressivité que son père Marc qui sera mon adjoint», rapporte Lanteigne.

Cela dit, l’alignement régulier sera normalement composé, outre Benoît et Hamel, du premier-but Frédéric Lanteigne, du deuxième-but et quinquagénaire Christian Thériault, qui profite pourtant de rabais auprès de certains commerces depuis déjà quelques années, de l’arrêt-court Yan Rail du troisième-but André-Oliva Roussel, du voltigeur de centre Frédéric Landry et du voltigeur de droite Jolin Mallet.

Parmi les autres joueurs de l’équipe, on retrouve le jeune Marc-André Landry.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle