Répertorié au 218e échelon par le Centre de soutien au recrutement, les chances de voir le défenseur Charles-Antoine Pilote peuvent sembler très minces. Questionné au sujet de son jeune arrière, le directeur des opérations hockey des Wildcats de Moncton Ritchie Thibeau croit que les possibilités qu’il soit repêché sont plus grandes que certains peuvent croire.

«Je dirais que c’est 50/50 les chances qu’il soit choisi, affirme Thibeau. Des équipes m’ont appelé à son sujet pour en savoir plus sur son caractère, entre autres. Il y a de l’intérêt. Maintenant, ça prend juste un recruteur qui l’aime et qui pourra convaincre son équipe de la LNH de le choisir. Je crois vraiment qu’il va sortir en sixième ou septième ronde.»

À l’instar d’un Philippe Myers au même âge, Thibeau est d’avis que Charles-Antoine Pilote s’apprête à sortir de sa coquille.

«Les gens n’ont pas encore vu à quel point il est bon. C’est un late bloomer. À sa dernière année midget, son équipe (Riverains du Collège Charles-Lemoyne) n’était pas très forte et ça n’a donc pas été facile pour lui. Il est parvenu à faire notre équipe la saison dernière et il n’a jamais arrêté de s’améliorer. Même que les entraîneurs n’ont pas eu le choix à un moment donné de lui faire de plus en plus confiance en lui donnant du temps de jeu en avantage numérique», confie Thibeau.

«Charles-Antoine est un grand bonhomme qui une fois à maturité va avoir un bon gabarit. C’est aussi un très bon patineur pour sa taille et il excelle avec la rondelle. Il s’est grandement amélioré dans la dernière année. Sa courbe de progression est impressionnante et c’est loin d’être terminé», termine-t-il.

Si le repêchage de 2021 s’annonce tranquille pour les Wildcats, ça risque d’être pas mal plus intéressant l’année prochaine avec les Vincent Filion, Maxim Barbashev, Jonas Taibel, Yoan Loshing, Francesco Iasenza et Thomas Darcy. Ces derniers seront tous sous le radar des recruteurs de la LNH dans les prochains mois. Ils risquent d’ailleurs de permettre aux Chats Sauvages de battre leur record de trois joueurs sélectionnés la même année, exploit que l’organisation a réalisé deux fois, soit en 2003 (Steve Bernier, Corey Crawford et Nathan Saunders) puis en 2006 (Brad Marchand, Andrew MacDonald et Matt Marquardt).

Joueurs des Wildcats repêchés depuis 1996

  • 2020: Elliot Desnoyers (Philadelphie); Philippe Daoust (158e, Ottawa).
  • 2019: Jakob Pelletier (26e, Calgary); Jordan Spence (95e, Los Angeles).
  • 2018: Alexander Khovanov (86e, Minnesota).
  • 2016: Manuel Wiederer (150e, San Jose).
  • 2015: Conor Garland (123e, Arizona).
  • 2014: Ivan Barbashev (33e, St-Louis).
  • 2012: James Melindy (88e, Phoenix).
  • 2010: Brandon Gormley (13e, Phoenix); Kirill Kabanov (65e, NY Islanders).
  • 2009: David Savard (94e, Columbus); Nicola Riopel (142e, Philadelphie).
  • 2008: Mark Barberio (152e, Tampa Bay).
  • 2007: Randy Cameron (148e, Detroit).
  • 2006: Brad Marchand (71e, Boston); Andrew MacDonald (160e, NY Islanders); Matt Marquardt (194e, Columbus).
  • 2005: Oskars Bartulis (91e, Philadelphie).
  • 2004: Bruce Graham (51e, NY Rangers); Martin Karsums (64e, Boston).
  • 2003: Steve Bernier (16e, San Jose); Corey Crawford (52e, Chicago); Nathan Saunders (119e, Anaheim).
  • 2002: François Caron (261e, Anaheim); Matt Davis (264e, Nashville).
  • 1999: Simon Lajeunesse (48e, Ottawa); Mirko Murovic (108e, Toronto).
  • 1998: Morgan Warren (126e, Toronto); Jacques Larivière (172e, New Jersey).
  • 1997: Jean-François Damphousse (New Jersey).
  • 1996: Pierre Dagenais (47e, New Jersey).

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle