À moins que le Centre de soutien au recrutement ne se soit trompé dans ses prédictions, au moins quatre joueurs du Titan d’Acadie-Bathurst seront choisis par l’une des 32 équipes de la Ligue nationale de hockey, en fin de semaine, lors du repêchage annuel. Même que le nombre de cinq pourrait être atteint et avec un peu de chance, pourquoi pas six.

Lors de son dernier relevé publié en mai, le CSR a répertorié dans l’ordre Cole Huckins (48e), Riley Kidney (49e), Jacob Melanson (115e), Bennett MacArthur (132e) et Zach Biggar (164e). Et entre les branches, on chuchote que Cole Larkin et Ben Allison, bien qu’ils ont été ignorés par le CSR, intéressent eux aussi quelques formations.

Pour un, Riley Kidney ne cache pas être fort excité à quelques jours de l’encan.

«Les joueurs de hockey jouent toute leur vie en espérant entendre leur nom au repêchage et avoir la chance de peut-être jouer dans la LNH. Le week-end s’annonce donc excitant», mentionne l’attaquant de 6 pieds et 175 livres répertorié au 49e rang parmi les joueurs évoluant en Amérique du Nord.

Si Kidney a déjà parlé avec plusieurs équipes, il dit n’avoir aucune idée à quel rang ou quelle ronde il sera choisi.

«Honnêtement, je suis juste excité que les équipes veuillent me parler. J’ai travaillé toute ma vie pour ce moment et je serai honoré d’entendre mon nom, peu importe la ronde du repêchage», confie-t-il.

Jacob Melanson attend lui aussi avec impatience la journée de samedi. L’ailier droit de 5 pieds 11 pouces et 199 livres est répertorié au 115e échelon.

«C’est plutôt excitant d’être dans la situation dans laquelle je suis et d’avoir la chance d’être repêché dans la LNH. J’ai travaillé toute ma vie pour vivre ça. En même temps, c’est seulement une petite marche de ce qui m’attend à l’avenir», affirme le Néo-Écossais d’Amherst.

«J’ai discuté avec plus de la moitié des équipes de la ligue et quelques équipes semblent vraiment s’intéresser à moi. Ça va être une journée remplie d’émotions en attendant d’entendre mon nom», révèle celui qui dit calquer son jeu sur Brady Tkachuk, Andrew Shaw et… Jeffrey Viel.

Le Prince-Édouardien de Summerside Bennett MacArthur est pour sa part classé au 132e rang par le CSR. Son histoire est l’une des plus belles des dernières années. C’est plutôt rare qu’un joueur se retrouve sur le radar à 20 ans. L’ailier gauche de 6 pieds et 195 livres ne veut malgré tout pas s’enfler la tête avec ça, lui qui a vécu son lot de déceptions. Rappelons qu’il a fait sa place à Bathurst comme joueur invité à sa troisième tentative.

«J’ai parlé avec quelques équipes au sujet du repêchage. Il y a plusieurs possibilités quant à ce qui pourrait arriver, mais je suis optimiste. J’ai hâte de voir ce qui va arriver samedi», indique MacArthur, qui a explosé la saison dernière avec une récolte de 28 buts et 40 points en seulement 33 parties.

Répertorié en 164e place, le défenseur Zach Biggar suivra le déroulement du repêchage en compagnie de sa famille et d’amis.

«En toute honnêteté, c’est assez excitant en plus d’être éprouvant sur les nerfs», lance avec enthousiasme le Prince-Édouardien de Portage.

«J’ai parlé avec un certain nombre de clubs. Cela dit, je n’ai aucune réelle attente. Je veux juste profiter de cette expérience avec ma famille et mes amis», ajoute l’athlète de 6 pieds et 180 livres.

Par ailleurs, comme il n’est pas répertorié, Cole Larkin ne veut pas se mettre de pression inutile sur les épaules.

«J’ai eu des appels de quelques équipes et ç’a été une belle expérience. Je ne crois pas que j’ai beaucoup de chance d’être choisi, mais si jamais ça arrive ce serait incroyable», indique l’arrière de 6 pieds 2 pouces et 182 livres originaire de Mermaid sur l’Île-du-Prince-Édouard.

C’est la même chose du côté de Ben Allison, un solide gaillard de 6 pieds 2 pouces et 185 livres de Halifax.

«Depuis que je suis petit, je souhaite entendre mon nom au repêchage de la LNH. Je ne pourrai être plus heureux si ça arrive. J’ai parlé avec quelques équipes dans les derniers mois et c’est vraiment plaisant de savoir que j’ai peut-être une chance d’être repêché. Je crois quand même que mes chances sont assez minces même si j’estime avoir eu une bonne saison. Le meilleur est à venir dans mon cas et je veux me servir de ce repêchage comme source de motivation, que je sois choisi ou pas», souligne l’auteur de 27 points (9-18) en 33 duels la saison dernière.

Un impact dans l’avenir du club

Au-delà de la fierté qu’éprouve l’organisation de voir plusieurs de ses joueurs capter l’attention des équipes de la LNH, Sylvain Couturier estime que le prochain week-end pourrait surtout avoir un immense impact dans les succès à venir de l’équipe.

Le directeur général du Titan n’est pas sans savoir que l’organisation d’Acadie-Bathurst s’apprête à vivre un moment historique, alors que cinq joueurs de l’équipe sont répertoriés dans le relevé final du Centre de soutien au recrutement de la LNH en vue du repêchage annuel.

En plus des cinq joueurs répertoriés, l’avant Ben Allison et l’arrière Cole Larkin sont également dans la mire de quelques formations.

«C’est une fin de semaine importante pour le Titan, révèle Couturier. Les gars qui seront repêchés vont non seulement gagner en confiance, mais ils vont acquérir de la maturité lorsqu’ils participeront à leur premier camp d’entraînement professionnel. Ils vont alors réaliser des choses et ensuite ramener ce vécu à nos autres joueurs. Les plus jeunes vont ainsi pouvoir suivre leur exemple.»

«Je l’ai vécu moi-même quand j’ai été repêché par les Kings de Los Angeles. J’ai pu voir à l’œuvre des gars comme Luc Robitaille, Bernie Nicholls et Marcel Dionne, entre autres. Ils m’ont permis d’apprendre que le talent n’était pas suffisant pour percer et que c’était surtout le travail qui les avait mené là où ils étaient. C’est la même chose aujourd’hui quand un jeune a la chance de prendre part à un camp d’entraînement avec des gars comme Shea Weber et Connor McDavid», explique le d.g. du Titan.

«Avec tous les gars qui seront repêchés en fin de semaine, en plus d’Hendrix Lapierre et Jan Bednar qui le sont déjà, ça va avoir un grand impact sur notre équipe. Nous sommes excités et c’est évident que nous allons suivre de près ce repêchage en fin de semaine», mentionne-t-il.

«J’aimerais en profiter pour souligner le travail d’André Lévesque et son équipe de recruteurs, ainsi que de Mario Durocher et ses adjoints. Tout part de là. C’est quand même quelque chose d’avoir autant de joueurs qui intéressent les équipes de la LNH trois ans après avoir gagné la coupe Memorial», souligne-t-il.

«Ça démontre à quel point notre repêchage de 2019 a été excellent. Nous ne nous sommes pas trompés en sélectionnant (Riley) Kidney et (Cole) Huckins en première ronde, de même que (Zach) Biggar au deuxième tour. C’est sans oublier que nous nous sommes fait voler (Jacob) Melanson par les Remparts. Jacob était le joueur que nous avions ciblé. Heureusement, nous sommes parvenus à aller le chercher quand Patrick Roy l’a rendu disponible», affirme Sylvain Couturier, qui estime que les chances de Kidney et Huckins d’être choisis en deuxième ronde sont excellentes.

À noter que le repêchage de 2022 s’annonce tout aussi intéressant pour le Titan avec les Ivan Miroshnichenko, Lane Hinkley, Marc-André Gaudet et tous les autres patineurs de 17 ans, dont Dylan Andrews.

Le record pour le plus de joueurs du Titan d’Acadie-Bathurst repêchés la même année est toujours de trois et ç’a été réalisé en 2003 avec les sélections de Patrice Bergeron, Bruno Gervais et Jonathan Tremblay.

Rappelons que la première ronde de l’encan de la LNH sera présentée vendredi, alors que les rondes 2 à 7 prendront l’affiche samedi.

Joueurs du Titan repêchés depuis 1999

  • 2018: Noah Dobson (12e, NY Islanders).
  • 2017: Antoine Morand (60e, Anaheim).
  • 2015: Guillaume Brisebois (66e, Vancouver).
  • 2012: Christophe Lalancette (109e, San Jose).
  • 2010: Jérémie Blain (91e, Edmonton).
  • 2006: Mathieu Carle (53e, Montréal); Mathieu Perreault (177e, Washington).
  • 2003: Patrice Bergeron (45e, Boston); Bruno Gervais (182e, NY Islanders); Jonathan Tremblay (201e, San Jose).
  • 2002: Michael Tessier (76e, Buffalo); Jonathan Ferland (212e, Montréal).
  • 1999: Gregor Baumgartner (156e, Dallas); Éric Bétournay (229e, San Jose).

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle