Le Kraken de Seattle n’a pas choisi le gardien Carey Price lors du repêchage d’expansion, selon plusieurs médias.

L’information a été rapportée par TSN, DailyFaceoff et TVA Sports.

La 32e formation de la LNH aurait plutôt jeté son dévolu sur le défenseur Cale Fleury, au moment de sélectionner un joueur du Canadien de Montréal.

Le Kraken devait déposer sa liste de 30 joueurs sélectionnés au repêchage d’expansion à 10 h 00 ce matin. L’identité des joueurs choisis doit être dévoilée au public à partir de 20 h 00 ce soir.

À la surprise générale, Price n’avait pas été protégé par le directeur général Marc Bergevin, qui avait même dû demander à son gardien étoile de mettre une croix sur sa clause de non-échange pour être rendu disponible au Kraken. Bergevin avait donc préféré risquer de perdre son gardien partant, plutôt que son auxiliaire Jake Allen, qui a été protégé par le Tricolore.

Bergevin avait visiblement parié que le Kraken ne serait pas intéressé à s’accaparer d’un lourd contrat à ses débuts dans la LNH. Le contrat de Price a un impact de 10,5 millions $ US dans le calcul de la masse salariale. Le Kraken aurait également dû verser un bonus de 11 millions $ au gardien en septembre.

De plus, TSN et DailyFaceoff ont rapporté dans les derniers jours que Price devait également se rendre à New York cette semaine pour subir des examens à un genou. Une opération pourrait être nécessaire, ce qui voudrait dire que Price pourrait rater le début de la prochaine campagne. Price serait également ennuyé par une blessure à une hanche.

Il semble finalement que Price ne cadrait pas dans la stratégie du Kraken. On ne sait toutefois pas si le Canadien a donné d’autres éléments de sa formation ou des choix au repêchage pour convaincre le Kraken de ne pas lui ravir son gardien vedette.

Le départ de Price aurait causé une onde de choc à Montréal. Le Britanno-Colombien qui célébrera son 34e anniversaire de naissance le 16 août venait d’aider l’équipe à atteindre la finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 1993.

Bergevin avait déclaré avant la finale qu’il allait « mourir avec Carey Price ». Il aurait été renversant de le voir laisser aller son protégé quelques semaines plus tard.

Le directeur général du Canadien devrait rencontrer les médias par visioconférence jeudi.

Price, le capitaine Shea Weber et l’attaquant Jonathan Drouin étaient parmi les nombreux joueurs intéressants offerts au Kraken. Chaque équipe de la LNH devait protéger soit sept attaquants, trois défenseurs et un gardien ou huit patineurs et un gardien. Les Golden Knights de Vegas étaient exemptés du processus, eux qui ont fait leur entrée dans la LNH il y a quatre ans seulement.

Bergevin avait décidé de protéger les attaquants Tyler Toffoli, Jesperi Kotkaniemi, Joel Armia, Josh Anderson, Brendan Gallagher, Artturi Lehkonen et Jake Evans, les défenseurs Jeff Petry, Ben Chiarot et Joel Edmundson, ainsi qu’Allen. Des jeunes comme Nick Suzuki, Cole Caufield et Alexander Romanov n’avaient pas à être protégés.

Le Kraken aurait finalement choisi Fleury. Le défenseur âgé de 22 ans n’a pas porté l’uniforme du Canadien lors de la dernière campagne, après avoir disputé 41 rencontres avec le Tricolore en 2019-20. Il a récolté six aides en 22 matchs avec le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey, l’hiver dernier.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle