Le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominique LeBlanc a annoncé un investissement de 2 millions $ dans un terrain de soccer synthétique à Dieppe, en remplacement d’un terrain standard de l’école Mathieu-Martin.

La Ville finance le reste de la construction de l’infrastructure, soit 20%, à hauteur de 520 000$. Elle bénéficie de l’aide fédérale dans le cadre du volet Résilience à la COVID-19 du Programme Investir dans le Canada.

«Je suis tellement heureux, a exprimé le maire Yvon Lapierre en cherchant ses mots. On connaît tous l’importance des infrastructures à cause de la croissance phénoménale de Dieppe ces dernières années.»

L’élu a précisé que le terrain synthétique permettra au club Soccer Dieppe de prolonger sa saison d’été, grâce à des éclairages et à un système de drainage. Il a toutefois précisé qu’un appel d’offres reste à faire pour sa construction et que celle-ci ne sera pas terminée à l’automne.

M. Lapierre a souligné que sa communauté réclame cette installation depuis plusieurs années.

«Je remercie le ministre LeBlanc pour sa ténacité et sa croyance en Dieppe», a-t-il lancé, manifestant aussi sa gratitude lors de l’annonce avec des coups de coude et des tapes dans le dos.

Le ministre des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, Daniel Allain était aussi présent à la conférence.

«Je ne suis pas ici pour annoncer des élections fédérales, a attaqué l’élu progressiste-conservateur devant l’assemblée. Mais je félicite quand même M. Lapierre et M. LeBlanc pour ce partenariat. Ce projet d’infrastructure était présent dans mon programme à mon élection comme conseiller de Dieppe en 2016.»

Le gouvernement fédéral investit 2 millions $ pour la construction d’un terrain de soccer synthétique à Dieppe. – Acadie Nouvelle: Cédric Thévenin

M. Allain a précisé que la province ne participe pas au financement du terrain synthétique. Il a en revanche affirmé qu’elle a aidé le gouvernement fédéral, en collaboration avec les municipalités, à sélectionner les projets d’infrastructures dans lesquels investir.

«Ça fait plusieurs années qu’on travaille sur ce projet à Dieppe. Le gouvernement fédéral était prêt à l’annoncer il y a deux ou trois ans», a néanmoins souligné M. LeBlanc, en indiquant qu’une demande de la province à Ottawa a permis le déblocage du financement.

M. Lapierre estime que l’intérêt pour le terrain synthétique a tardé à naître au gouvernement provincial.

«Des fois, les relations sont difficiles, a constaté le maire. Mais les Municipalités sont des enfants de la province, alors il faut un accord de celle-ci pour qu’elles puissent recevoir directement de l’argent du fédéral. C’est une question légale.»

Lenteur provinciale

L’élu local a même jugé que les provinces peuvent être des barrières au développement des villes, sans viser directement le Nouveau-Brunswick. M. LeBlanc, du Parti libéral, a été moins gêné.

«Quand le pays va à gauche, Daniel va à droite», a-t-il taquiné M. Allain qui s’alignait avec d’autres personnes pour une photo de groupe.

Loin des piques politiciennes, le directeur technique du club Soccer Dieppe, Mehyar Zekaroui s’est réjoui du futur terrain synthétique.

«C’est un besoin, pas un luxe, a-t-il appuyé. Il y a trop de joueurs pour l’infrastructure existante. En plus, le club opère à l’année longue depuis cinq ans.»

M. Zekaroui annonce que l’installation permettra des entraînements de mi-avril à mi-août. Il espère même étendre cette période à la mi-novembre, avec l’accord de l’école Mathieu-Martin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle