Geneviève Lalonde prendra part à l’épreuve finale du 3000 mètres steeple aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle a obtenu son ticket samedi soir en établissant un nouveau record canadien!

La fusée acadienne commence en beauté sa deuxième expérience olympique: elle termine les septs tours de pistes et les 35 franchissements d’obstacles en seulement 9:22,64 lors de sa course qualificative.

L’athlète originaire de Moncton a pris la quatrième place rapidement et ne l’a plus lâché jusqu’à la ligne d’arrivée.

Si le podium synonyme de qualification automatique lui a d’abord échappé, son bon chronomètre, le 8ème des vagues préliminaires, l’envoie directement en finale.

«Je savais que le top 3 allait vraiment vite, mais je devais garder un œil sur elles. Je me suis retrouvée quatrième et je faisais tout pour rester aussi proche que possible. Même si l’écart a grandi, je gardais l’œil, je me disais : “Geneviève, c’est les Olympiques, il faut que tu donnes tout !” On savait qu’il faudrait un record canadien pour se qualifier pour la finale. J’ai su à 2 km que ce serait vite… Mais je ne savais pas combien. Souvent, je n’ai aucune idée de ce que je cours pendant la course…», a-t-elle déclaré au journaliste Yves Boisvert de La Presse, qui est présent à Tokyo.

«Le plan, c’était de faire la finale et de voir ce qu’on pouvait faire là. Maintenant, c’est de courir encore plus vite en finale!»

La femme de 29 ans avait déjà battu son propre record canadien du 3000 m steeplechase en mai 2019 en arrêtant son chrono à 9:29,82 à la rencontre de la Diamond League de Shanghai

Malgré une température quelque peu étouffante, la coureuse a réalisé la meilleure performance de sa vie sans sembler devoir puiser dans ses ressources.

En 2016, aux Jeux olympiques à Rio, Geneviève Lalonde est devenue la première athlète canadienne à accéder à une finale olympique de steeplechase. Elle est bien déterminée à faire mieux qu’une 16ème place cette fois.

Rendez-vous mercredi pour la finale!

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle