Un peu comme à Saint-Quentin, on retrouve des athlètes de qualité dans de nombreux sports à Néguac. Chez les filles, difficile de ne pas penser à Janik Savoie. Celle qui porte, le plastron, les jambières et le masque l’hiver pour des équipes de hockey composées majoritairement de garçons, troque l’été sa mitaine de gardienne pour un gant de baseball.

Pas timide pour cinq cennes, la jeune athlète est toute fière d’annoncer qu’elle a été choisie au sein de l’équipe provinciale de baseball féminin des moins de 16 ans. Pour elle, il s’agit d’une troisième nomination du genre puisqu’en 2019, Janik s’était déjà taillé un poste dans la même formation ainsi que dans l’équipe des moins de 14 ans.

«En raison de la pandémie, il n’y aura pas de championnat canadien, dit-elle. Mais nous allons avoir un championnat de l’Atlantique à Summerside (du 26 au 29 août).»

«Je crois que nous avons de bonnes chances de gagner. Nous avons une bonne équipe au bâton et en défensive. En fait, l’équipe est composée pour la plupart de filles qui faisaient partie de la formation des moins de 14 ans d’il y a deux ans. Avec l’expérience acquise depuis, nous sommes plus fortes», mentionne Janik Savoie, qui évolue au premier coussin et à la position de receveuse, en plus d’être utilisée à l’occasion comme lanceuse en relève.

Cette passion pour le baseball, Janick l’a découvert dès ses 5 ans en jouant au t-ball avec les petits garçons et petites filles de son âge à Néguac.

«J’ai joué tout mon baseball mineur à Néguac, sauf une année à Tracadie en 2018. C’est justement cette année-là que les gens de Baseball Nouveau-Brunswick m’ont découvert. Depuis 2019, je me rends chaque vendredi à Moncton pour jouer ou pour m’entraîner», confie-t-elle.

Une histoire de famille

Il faut dire que le baseball est fortement ancré dans la famille. Son arrière-grand-père Zoël Allain était un bon joueur de baseball dans les années 1930. Son grand-père Livain Allain a également joué, de même que son père Gérald Savoie. C’est sans oublier son demi-frère Jesse Vautour et le cousin de son père, Edgar Allain. Vous aurez compris que les réunions de famille sont autant d’occasions de parler de Babe Ruth, Nolan Ryan ou encore Mike Trout.

«Je n’ai pas connu mon arrière-grand-père, mais mon grand-père Livain m’a raconté des histoires sur lui. Il m’a dit aussi que mon arrière-grand-père avait été jusqu’à aménager un petit terrain de baseball pour les jeunes près de sa maison. Comme il n’y avait pas de terrain à Néguac dans le temps, il voulait que les jeunes apprennent ce sport», se rappelle Janik, dont l’idole est Mo’ne Davis, cette ancienne lanceuse de baseball qui est devenue en 2014 la première fille à réussir un blanchissage dans les Séries mondiales des Petites ligues en compagnie des garçons.

Janik Savoie aimerait pratiquer le baseball le plus longtemps possible et, pourquoi pas, jusqu’au niveau universitaire. Et si ce n’est pas dans le baseball, pourquoi pas en balle molle? «J’aime beaucoup jouer au hockey l’hiver, mais mon sport préféré demeure le baseball», affirme-t-elle.

«Je veux me rendre le plus loin que je pourrai. J’espère que les gens vont venir nous encourager. Ils seront surpris du niveau de jeu des filles. Nous jouons des matchs hors-concours contre des équipes de garçons et nous ne sommes pas intimidées du tout. Il nous arrive même de les battre», ajoute-t-elle.

Les autres membres de l’équipe de baseball des moins de 16 ans sont Natalie Cormier, Kate Fillmore et Leah Johnson, de Moncton, Molly Straight, de Cap-Pelé, Hannah Harvey, Naomi Hicks et Emily Robichaud, de Fredericton, Alexandra Leslie, d’Irishtown, Chloe O’Hara, de Taymouth, Paige Price, de Porter’s Cove, Riley Troy, de New Maryland, et Izzy Paterson, de Saint-Jean.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle