Malgré son expérience limitée par rapport à ses rivales, l’Acadienne Kamylle Frenette visait un podium aux Jeux paralympiques de Tokyo. Elle a finalement terminé en quatrième place, dans la nuit de samedi à dimanche, dans l’épreuve du paratriathlon, à moins de trois minutes et demi de la troisième place.

Travailleuse de première ligne pendant la pandémie, l’étudiante en pharmacie âgée de 25 ans, qui a administré des vaccins COVID en Nouvelle-Écosse au cours de l’année dernière tout en poursuivant son entraînement et sa préparation pour les Jeux paralympiques, s’est mêlée à de nombreux grands noms du sport pour réaliser un temps de 1h10m09s.

«Je suis très heureuse. J’ai tout donné et j’ai complètement vidé le réservoir», a déclaré Frenette, dans une déclaration transmise par biathlon Canada.

«Je pense qu’il est normal pour les athlètes de haut niveau de toujours vouloir plus et je ne suis pas différente. Je veux plus, mais je suis aussi définitivement très heureuse de cette journée.»

En sortant de la natation avec seulement 44 secondes de retard sur les leaders, Frenette a perdu sa place sur le podium sur le parcours de 20 kilomètres de vélo, mais elle a poursuivi sa lutte pour le podium avec une course à pied courageuse de cinq kilomètres dans la forte humidité de Tokyo qui l’a laissée épuisée à l’arrivée.

«Cela signifie beaucoup de représenter mon pays, a-t-elle déclaré. Le fait d’être si nouvelle dans ce sport et d’être capable de décrocher une quatrième place en seulement cinq ans signifie que nous avons une si bonne équipe autour de nous. Je suis vraiment fière de toute l’équipe», a déclaré Frenette, qui a été inspirée de faire l’essai du triathlon après avoir vu son père faire de la compétition dans ce sport.

Elle a été approchée pour se joindre au programme para de Triathlon Canada en 2016 et a trouvé un succès immédiat dans ce sport.

La Britannique Lauren Steadman a remporté le classement PTS5 des femmes avec un temps de 1h04m46s. L’Américaine Grace Norman a terminé deuxième en 1h05m27s, tandis que Claire Cashmore, également de Grande-Bretagne, a devancé Frenette pour la médaille de bronze avec un temps de 1h07m36s.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle